Pocket

  • Toute leur vie, c'est deux-là se sont aimées à se haïr. Un duel à mort.
    À ma droite : la mère, Maud Cunard, richissime héritière d'une célèbre ligne de paquebots, mécène internationale à la conversation exquise, grande dame pétrie de conformisme.
    À ma gauche : sa fille, Nancy Cunard. Excessive, audacieuse, scandaleuse, muse et amante d'Aragon, de Neruda, d'Aldous Huxley. De tous les combats pour la liberté, pour l'égalité raciale, pour le progrès social...
    D'accord sur rien. Semblables en tout.
    De la guerre qui les oppose, aucune ne sortira victorieuse.

  • Dans les tourmentes de la Révolution bolchevique, d'une guerre à l'autre, Moura a traversé mille mondes. Aristocrate d'origine russe, elle s'est appelée Maria Zakrevskaïa, Madame Benckendorff, la baronne Budberg... et elle a bien existé. Elle a été la passion d'un agent secret britannique, la muse de Gorki, la compagne de H.G. Wells, l'égérie de l'intelligentsia londonienne. Elle a côtoyé tous les grands du XXe siècle, le Tsar, Staline, Churchill, de Gaulle. Les uns chantèrent son courage, sa chaleur et sa fidélité. Les autres dénoncèrent ses mensonges. Tous s'entendirent néanmoins sur un point : Moura incarna la vie, à tout prix.

  • Artemisia

    Alexandra Lapierre

    La première femme peintre qui gagna sa liberté à la force de son pinceau.
    En 1611, à Rome, dans un atelier du quartier des artistes, la jeune Artemisia se bat avec fureur pour imposer son talent. Son adversaire le plus redoutable n'est autre que son père, son maître, le célèbre peintre Orazio Gentileschi. Il voudrait cacher au monde la sensualité et surtout le génie de sa fille. Mais la vie va bouleverser ses plans...

  • Comme Christophe Colomb, Doña Isabel Barreto rêva de repousser les limites des mondes connus. Admirée - haïe aussi -, elle devint, au temps des conquistadors, la première et la seule femme amirale de la flotte espagnole.
    En 1595, elle part de Lima avec quatre galions en quête du cinquième continent : l'Australie. Elle traverse le Pacifique, couvrant près de la moitié du globe sur une route maritime inexplorée. Au fil de ses découvertes, elle va devoir affronter la violence et tenir tête à la mort. Elle aimera follement deux hommes qui partageront son ambition. Mais, pour survivre, elle accomplira des actes qu'elle ne pourra jamais se pardonner...

  • En 1839, au coeur des montagnes du Caucase, les cavaliers musulmans résistent à l'invasion des armées du tsar Nicolas Ier. Contraints de négocier avec les Russes, ils leur remettent le fils aîné de leur imam, garant de leur bonne foi durant les pourparlers de paix. Mais les Russes, au mépris de la parole donnée, enlèvent le petit garçon âgé de huit ans, et l'envoient à Saint-Pétersbourg. L'enfant y connaît une vie d'angoisses, de déchirures et de découvertes. Le Tsar, touché par sa dignité, le fait instruire avec ses propres fils. Il devient un lettré, peintre, musicien, excellent officier.

    Cependant, il ne renie pas ses origines et reste fidèle à l'Islam. Jusqu'au jour où il tombe amoureux... Écartelé entre deux cultures et deux fidélités, le prince Djemmal-Eddin se trouve alors confronté à un impossible choix, dans un conflit intérieur où l'amour et l'honneur se combattent.

  • Lorsque, en 1876, Robert Louis Stevenson rencontre Mrs.
    Osborne, une Américaine de trente-cinq ans, séparée de son mari et mère de deux enfants, c'est le coup de foudre immédiat. Cette jeune femme joyeuse, sauvage, qui a derrière elle le passé rude et mouvementé d'une pionnière de l'Ouest, incarne aux yeux du jeune Ecossais un nouvel idéal féminin. Entre ces deux êtres passionnés naît un amour extraordinaire, qui défiera les conventions et les frontières, de l'Angleterre à la Californie, jusqu'aux lointaines îles Samoa.
    Biographie à la fois fidèle et romancée, fruit d'une enquête de cinq années, le Fanny Stevenson d'Alexandra Lapierre retrace la vie hors du commun d'une femme résolument moderne, douée d'une volonté de fer et qui, muse et compagne d'un de nos plus grands écrivains, est devenue une légende à elle seule.

  • il s'appelait william petty.
    il a rempli de trésors les plus grands musées du monde. nul ne se souvient de lui. dans les années 1620, à la cour d'angleterre, un seigneur amateur d'art charge ce fils de paysan d'édifier sa collection. pendant vingt ans, des temples grecs aux palais vénitiens, en passant par les murailles d'istanbul, petty, devenu l'un des meilleurs érudits de son temps, traque les chefs-d'oeuvre de l'humanité sur tous les rivages de la méditerranée.
    par amour de la beauté, il se fait voyageur, aventurier, conquérant, poète, chasseur et brigand... l'histoire l'a oublié. son destin pourtant est
    prodigieux.

  • Dans le Paris d'Alexandre Dumas, de Baudelaire et de Napoléon III, une pauvre ouvrière brise les chaînes de sa misère pour devenir la plus célèbre courtisane de l'époque.
    Après deux années d'une enquête minutieuse et passionnée, Alexandra Lapierre (Grand Prix des lectrices de ELLE pour Fanny Stevenson) reconstitue le prodigieux destin de cette "lionne du boulevard" dont le Tout-Paris de la politique, de la finance et de la littérature s'arrachait la compagnie, les faveurs et l'amour.

  • L'excessive

    Alexandra Lapierre

    Au XVIIIe siècle, une grande dame créa le scandale.
    Elle s'appelait Elizabeth Chudleigh. Issue de la petite noblesse, elle devint la protégée du roi d'Angleterre et l'amie de l'impératrice de Russie, Catherine II. Dans un siècle d'abus et de périls (et de voluptés), elle connut toutes les fastes et toutes les humiliations. Libertine, adultère, bigame, elle aima la vie, elle aima le pouvoir et les hommes avec passion. Elle en fut aimée à la folie. Elizabeth Chudleigh dépassa les limites et ne mit aucune borne à ses désirs.
    D'instinct, elle savait ce qu'elle voulait et, d'instinct, elle sut combattre pour l'obtenir. Elle essuya des défaites auxquelles nulle autre femme n'aurait pu survivre. Indestructible, elle encaissa, rebondit, et transforma ses naufrages en triomphes

  • Fanny Stevenson:
    Lorsque, en 1876, Robert Louis Stevenson rencontre Fanny Osbourne, c'est le coup de foudre. Cette femme au passé tumultueux incarne aux yeux du jeune Écossais un nouvel idéal féminin : l'Aventure, la Liberté et l'Amour.
    Entre ces deux êtres naît une passion qui défiera les conventions, transgressera les frontières, les conduira jusqu'aux lointaines îles Samoa, et durera toute leur vie.
    Biographie construite comme un roman, fruit d'une gigantesque enquête de cinq années, cet ouvrage retrace l'existence inouïe d'une femme qui osa vivre.

    Le Voleur d'éternité:
    Dans les années 1620, à la cour d'Angleterre, un seigneur amateur d'art charge un fils de paysan d'édifier sa collection. Pendant vingt ans, des temples grecs aux palais vénitiens, en passant par les murailles de Constantinople, William Petty, devenu l'un des plus grands érudits de son temps, traque les chefs-d'oeuvre de l'humanité. Par amour de la beauté, il se fait voyageur, aventurier, conquérant, poète, chasseur et brigand...
    L'Histoire l'a oublié. Son destin pourtant est prodigieux.

  • En 1839, au coeur des montagnes du Caucase, les cavaliers musulmans résistent à l'invasion des armées du tsar Nicolas Ier. Contraints de négocier avec les Russes, ils leur remettent le fils aîné de leur imam, garant de leur bonne foi durant les pourparlers de paix. Mais les Russes, au mépris de la parole donnée, enlèvent le petit garçon âgé de huit ans, et l'envoient à Saint-Pétersbourg. L'enfant y connaît une vie d'angoisses, de déchirures et de découvertes. Le Tsar, touché par sa dignité, le fait instruire avec ses propres fils. Il devient un lettré, peintre, musicien, excellent officier.Cependant, il ne renie pas ses origines et reste fidèle à l'Islam. Jusqu'au jour où il tombe amoureux...écartelé entre deux cultures et deux fidélités, le prince Djemmal-Eddin se trouve alors confronté à un impossible choix, dans un conflit intérieur où l'amour et l'honneur se combattent.Postface inédite de l'auteur

empty