Bernard Levy

  • Pas de limites ? - approche psychanalytique de la vie moderne Nouv.

  • L'humanité a connu, avant celle du coronavirus, des pandémies plus meurtrières. Mais jamais elle ne s'était ainsi confinée à l'échelle du globe, ni n'avait produit une telle inflation de discours obsessionnels. Bernard-Henri Lévy s'essaie ici, en philosophe, à un bilan d'étape sur cette Première Peur mondiale qui a produit un réel plus invraisemblable que la fiction.
    Il ne s'intéresse pas à ce que le virus a « dit », mais à ce qu'on lui a fait dire. Pas aux « leçons » qu'il faudrait en tirer, mais au délire interprétatif où chacun se veut l'augure du « monde d'après » alors qu'il n'a rendez-vous qu'avec lui-même. Il dit sa crainte de voir ce « monde d'après » confisqué par deux forces. Les rentiers de la mort, tyrans de toutes obédiences, qui profiteront de l'urgence sanitaire et du délire hygiéniste pour étrangler leurs peuples ou étendre leurs empires.
    Mais aussi les déclinistes, décroissants, collapsologues et autres effusifs de la pénitence qui déguisent leur égoïsme en abnégation et, sous prétexte que rien ne devrait « recommencer comme avant », font tranquillement leur deuil de ce que la civilisation occidentale a de meilleur. Il redoute de voir les confits du confinement, drogués au virtuel et aux écrans, prendre goût au repli sur soi et dire, pour longtemps, adieu au monde.

    L' intégralité des droits d' auteur de ce livre sera versée à l' ADELC (Association pour le Développement de la Librairie de Création).

  • C'est l'été et le Petit Voleur d'ombres part quelques jours à la plage avec sa mère. Il y rencontre Cléa. Sourde et muette de naissance, elle parle avec ses mains.
    Pour lui révéler son pouvoir, notre héros s'initie à la langue des signes. En échange, Cléa l'emmène dans un lieu secret.
    Ces vacances à la mer vont être inoubliables !
    Une aventure du Petit Voleur d'ombres par Marc Levy, l'écrivain français le plus lu dans le monde, et l'illustrateur Fred Bernard, triple Goncourt jeunesse.
    D'après le best-seller de Marc Levy, Le Voleur d'ombres.

    À partir de 8 ans.

  • Après avoir déménagé, notre héros fait sa rentrée dans une nouvelle école.
    L'année s'annonce difficile, il n'a aucun ami avec qui partager ses journées. Et comme si cela ne suffisait pas, la terreur de la classe a décidé de s'en prendre à lui.
    Mais bientôt sa vie va devenir extraordinaire. Car un phénomène étrange se produit quand il marche sur l'ombre des gens...
    La première aventure du Petit Voleur d'ombres par Marc Levy, l'écrivain français le plus lu dans le monde, et l'illustrateur Fred Bernard, triple Goncourt jeunesse.
    D'après le best-seller de Marc Levy, Le Voleur d'ombres.

    À partir de 8 ans.

  • Lors d'une sortie avec sa classe, le Petit Voleur d'ombres se perd dans la forêt...
    Marquès, la terreur de l'école, part à sa recherche.
    Le Petit Voleur d'ombres va profiter de cette mésaventure pour découvrir son super-pouvoir.
    Une aventure du Petit Voleur d'ombres, par Marc Levy, l'écrivain français le plus lu dans le monde, et l'illustrateur Fred Bernard, triple Goncourt jeunesse.
    D'après le best-seller de Marc Levy, Le Voleur d'ombres.

    À partir de 8 ans.

  • L'élection du délégué de la classe bat son plein, mais le Petit Voleur d'ombres a d'autres préoccupations en tête : que va-t-il faire de son super-pouvoir ?
    Lorsqu'une effroyable explosion enflamme la remise du gardien de l'école, son ombre appelle notre héros au secours !
    Une aventure du Petit Voleur d'ombres par Marc Levy, l'écrivain français le plus lu dans le monde, et l'illustrateur Fred Bernard, triple Goncourt jeunesse.
    D'après le best-seller de Marc Levy, Le Voleur d'ombres.

    À partir de 8 ans.

  • Le printemps s'annonce compliqué pour le Petit Voleur d'ombres : avec le retour du soleil, les ombres réapparaissent.
    Celle du gardien de l'école vient lui confier un secret. Et la sienne lui demande d'accomplir une mission de la plus haute importance.
    Le dernier trimestre ne sera pas de tout repos !
    Une aventure du Petit Voleur d'ombres par Marc Levy, l'écrivain français le plus lu dans le monde, et l'illustrateur Fred Bernard, triple Goncourt jeunesse.
    D'après le best-seller de Marc Levy, Le Voleur d'ombres.

    À partir de 8 ans.

  • La terre a tremblé au Kurdistan.
    Assiste-t-on à l'éclipse de l'Empire américain et au ressac de l'Occident ?

    Où l'on voit les cinq Rois des empires déchus perse, turc, chinois, russe, arabe partir à la reconquête de leur gloire passée.

    Comment Trump enterre, non l'Amérique d'Obama, mais celle de Virgile.
    À quoi pensaient les Iraniens quand ils rebaptisèrent l'ancienne Perse, en 1935, pour lui donner un nom nazi ?

    Jeremy Bentham, mort en 1832, serait-il le véritable maître à penser de Mark Zuckerberg ?

    Ce qui manque à la Chine pour devenir la première puissance mondiale.

    Que la terre américaine est, comme l'avait compris Melville, un océan.

    Que le désordre du monde a plus de sens qu'il n'y paraît quand on le voit avec les yeux des penseurs et des poètes.
    Quarante ans après La Barbarie à visage humain, Bernard-Henri Lévy propose ici sa lecture des barbaries contemporaines.

  • Au Moyen Âge, pendant deux siècles, une secte islamique organisée en véritable internationale terroriste, pratique l'assassinat politique sous toutes ses formes, se forgeant ainsi une réputation mondiale d'Assassins. Aujourd'hui encore, l'histoire des Assassins nous concerne, car elle est une première et fascinante représentation des péripéties tragiques qui, dans des contextes différents, se sont reproduites jusqu'à nos jours.
    Les idéologies sont autres, mais les lois du jeu politique étant constantes, le modèle reste le même. Au nom de la cause, la fin, déjà, justifiait les moyens.

  • Pourquoi les Juifs sont à jamais glorieux.
    Où est Ninive aujourd'hui et que s'y passe-t-il vraiment ?
    Proust et le Zohar, Claudel et le livre d'Isaïe.
    Vivons-nous, ou non, le retour des années trente ?
    Pourquoi il n'est pas demandé de croire, mais de savoir.
    Pourquoi l'antisionisme est le masque de l'antisémitisme de masse.
    À quand un Talmud musulman ?
    Une conversation avec Romain Gary, une confidence de Michel Foucault.
    Partir ou rester ?
    Le sable contre la terre.
    Solal le fort et sa couronne de carton.
    Qu'est-ce qu'un «peuple élu» ?
    Ce que veut dire « être juif ».
    ...
      Avec flamboyance et tendresse, Bernard-Henri Lévy affirme son appartenance au judaïsme et redit sa confiance dans la France. Roger-Pol Droit, Le Monde des livres.

    Autoportrait personnel et intellectuel, L'Esprit du judaïsme est, entre autres mérites, un parfait manuel contre la haine de l'autre. Patrice Trapier, Le Journal du dimanche.

  • Islam

    Bernard Lewis

    l'ensemble réuni sous le titre islam permet une double approche des sociétés musulmanes du moyen-orient : bernard lewis, qui, à l'échelle mondiale, s'impose comme la figure dominante dans le décryptage des sociétés et des cultures de l'islam, en est à la fois le plus grand historien du passé et le meilleur observateur du présent.
    en effet, la période qu'il couvre s'étend de la révélation du prophète aux tout derniers développements des conflits contemporains.
    ses champs d'étude sont aussi vastes que l'islam lui-même. histoire, société, littérature, religion, politique, langue, poésie sont déchiffrées avec une passion qui rend captivante une érudition exposée avec la clarté propre à celui qui maîtrise à la perfection un savoir accumulé dans le but de dégager les courants décisifs
    de l'histoire du monde musulman.
    on ne trouvera chez bernard lewis aucune complaisance. la confrontation de l'islam avec les concepts occidentaux de démocratie, croissance économique, statut de la femme, est envisagée dans toutes ses implications. écrites en anglais, ses oeuvres majeures sont traduites en arabe, persan, turc, indonésien ainsi que dans de nombreuses langues européennes et asiatiques.

  • La correspondance entre un philosophe et un écrivain que tout semble séparer (les origines, l'engagement politique, la religion...), mais qui sont, l'un comme l'autre, la cible de l'opinion publique. Plus qu'une réflexion sur l'altérité, l'enfance et les idéaux, c'est une ardente réflexion entre deux amis des livres. Michel Houellebecq est l'auteur de plusieurs romans souvent controversés, notamment Extension du domaine de la lutte, Les particules élémentaires et Plateforme, qui l'imposent comme l'un des écrivains français contemporains les plus lus. Son dernier roman, La carte et le territoire, a été couronné du prix Goncourt 2010.


  • les moeurs, les arts, la littérature, les sciences, les prodiges techniques du vieux continent, mais aussi les batailles que l'occident livra à l'islam, ont été racontés, voire disséqués, par des voyageurs, des diplomates, des historiens ou des érudits musulmans.
    soucieux d'éveiller l'intérêt de leur public, mais attachés à défendre la supériorité de l'islam, ils laissèrent trop souvent dans leurs écrits et témoignages la fiction le disputer à la réalité. l'européen est ici le barbare exotique, soumis à l'observation d'explorateurs singuliers.
    car, à l'évidence, l'islam n'a guère montré de grande curiosité pour l'occident jusqu'au milieu du siècle dernier. bernard lewis s'interroge sur les multiples raisons - linguistiques, ethniques, religieuses, anthropologiques - de cette indifférence de l'orient envers l'europe.
    l'histoire séculaire d'une méconnaissance nous permet de mieux comprendre les malentendus qui aujourd'hui encore séparent l'islam d'une europe trop souvent chargée de tous les maux.

  • Bernard-Henri Lévy poursuit, ici, la série de ses Questions de principe. Cette fois, c'est le recueil des années 2012-2018 du « Bloc-notes » qu'il donne à lire. Ces textes sont parus, chaque semaine, dans l'hebdomadaire Le Point et ont été repris, du Corriere della Sera au País, du Wall Street Journal au Guardian ou au Spiegel et à beaucoup d'autres, dans toutes les langues et sur tous les continents. Des massacres en Syrie à la guerre d'Ukraine, de l'élection de Trump à celle de Macron, de la montée de l'antisémitisme à la guerre des deux islams, du réveil de l'Iran à la guerre de Libye, ce sont les événements majeurs de notre temps qui se trouvent passés au crible. On y lira aussi des chroniques de livres, des voyages dans l'oeuvre d'écrivains célèbres ou méconnus, des reportages, des portraits pris sur le vif, des réflexions philosophiques. Dans ce tableau d'une époque dans tous ses états, à la façon de l'oeil du cyclone qui reste immobile dans les turbulences du monde, la plume de l'écrivain, à travers ces péripéties, s'enfièvre mais ne tremble pas.

  • Juifs en terre d'islam

    Bernard Lewis

    Ce livre est consacré aux relations entre l'Islam et les Juifs du VIIe au XXe siècle. L'auteur y étudie les différents aspects des relations entre Juifs et musulmans : perception d'autrui, attitudes collectives, doctrines religieuses. Il y a eu une culture judéo-arabe, comme l'attestent certains dialectes : la littérature, l'art et la musique.
    Historien et islamiste, Bernard Lewis a su restituer ce que furent, au fil des siècles, la vie et le destin des communautés juives en pays d'Islam ; Afrique du Nord, Moyen-Orient, Perse, Espagne arabe. Utilisant les récits de voyageurs, la correspondance des diplomates, les documents officiels, ce livre fait revivre dans sa variété et sa richesse un chapitre de l'histoire des relations entre Juifs et musulmans.

  • Le renouveau religieux, les révolutions nationalistes, le conflit israélo-palestinien et le retour en force de l'Islam sur la scène internationale sont ici replacés dans la profondeur de leurs enracinements historiques comme dans le choc en retour de l'influence de l'Occident.
    On a volontairement mêlé des études devenues classiques sur la signification de l'hérésie dans l'histoire de l'Islam, les concepts islamiques de révolution ou les termes politiques de l'arabe moderne à des essais de l'actualité la plus immédiate sur l'O.L.P., les conditions d'un règlement au Proche-Orient, les Frères musulmans ou les polémiques d'interprétation que suscite aujourd'hui l'histoire de l'orientalisme.
    Spécialiste mondialement reconnu du Moyen-Orient classique et contemporain, Bernard Lewis occupe dans le monde orientaliste une place particulière et originale. Ce dont témoigne ce livre savant et engagé, qui tranche par sa liberté de ton et n'hésite pas à prendre à bras-le-corps les grandes questions.

  • Ce volume rassemble des textes écrits par Bernard-Henri Lévy entre 2011 et 2016, et qui témoignent d'une philosophie en acte. Articles, conférences, discours, préfaces, tribunes : toutes ces formes sont mobilisées pour questionner et analyser les turbulences du monde d'aujourd'hui. On retrouve, à travers neuf grands thèmes, les engagements et les personnalités qui sont chers à l'auteur : la philosophie et les maîtres disparus, la politique et les bouleversements internationaux (l'Ukraine, la Syrie, Daech), la religion et « l'esprit du judaïsme », l'art et la littérature. Au fil des pages se dessine en creux le portrait d'un philosophe-artiste engagé, qui réfléchit moins sur son identité que sur celle de son époque et sur les crises qu'elle doit affronter.

  • Le Moyen-Orient, où naquirent les trois grandes religions monothéistes, fut pendant des siècles un haut lieu de l'histoire des sciences et des idées, des inventions techniques et du commerce, mais aussi une terre soumise à des luttes de pouvoir incessantes.
    Au fil de cette somme aussi captivante que foisonnante d'érudition, Bernard Lewis, l'un des plus grands historiens contemporains, spécialiste de l'Orient, retrace les événements politiques, militaires et religieux qui modelèrent la région depuis l'ère chrétienne jusqu'à nos jours : la grandeur et le déclin des deux Empires romain et perse qui se disputèrent la région.
    Il y a deux mille ans ; le développement des monothéismes ; l'incroyable et fulgurante expansion de l'islam ; les vagues successives d'envahisseurs venus de l'est ou de l'ouest (hordes mongoles de Gengis Khan ou chrétiens des croisades) ; la puissance et la chute de l'immense Empire ottoman.
    Mais, plus encore que les faits, l'auteur nous propose l'analyse brillante et limpide des différentes forces en présence dans ce monde en constante mutation : la religion islamique, le système politique, l'extraordinaire réseau d'échanges commerciaux et culturels, l'organisation sociale au sein de laquelle il examine, entre autres, le statut des femmes, des infidèles et des esclaves.
    Une fois de plus à la croisée des chemins ceux de l'affrontement violent et du partage de l'ancien héritage avec le reste du monde , le Moyen Orient reste un mystère que Bernard Lewis, avec cette synthèse unique et très personnelle, tente d'élucider dans ses moindres secrets.

  • On se souvient avec effroi des images diffusées en février 2002 montrant le supplice de Daniel Pearl, ce journaliste américain enlevé puis décapité, à Karachi, par une bande de "fous de Dieu".
    Hanté par le meurtre barbare du reporter du Wall Street Journal, à la fois juif et ami du monde arabo-musulman, Bernard-Henri Lévy a mené sa propre enquête.
    Celle-ci l'a conduit de Karachi à Londres, de Sarajevo à Dubaï, de Kandahar à Los Angeles et... Karachi. Il a remis ses pas dans les pas de la victime et de son bourreau. Il a retrouvé les témoins, les acteurs et les lieux. Il s'est plongé dans un monde de fanatismes et de passions sanglantes, de traques interminables, de manipulations périlleuses et de mensonges d'Etat. Il a côtoyé la nébuleuses terroriste dans ses ramifications les plus stupéfiantes, dans ses complicités les moins avouables.
    A chaque étape de cette immersion dans l'univers des nouveaux "possédés", deux questions : qui a vraiment tué Daniel Pearl ? Quel secret s'apprêtait-il à révéler quand ses assassins l'ont égorgé oe
    Bernard-Henri Lévy explore ces ténèbres en journaliste, en romancier, en philosophe. Son livre propose un tableau moderne du mal. C'est une descente vers les enfers où couvent peut-être, nos prochaines apocalypses.

  • Les francs-maçons, au cours de leur parcours maçonniques, sont appelés à « vivre » des rites qui reposent le plus souvent sur des mythes. Mais qui ne s'est jamais demandé ce qui différenciait cérémonies et rites ou mythes et légendes ? Qui ne s'est jamais interrogé sur les liens qui unissaient rites et mythes ? Qui ne se pose pas la question essentielle : que me procurent ces rituels ? Ne répètent-ils pas toujours la même chose ? S'agit-il de rites de passage ? Est-ce une vie sans fin ? Pourquoi la maçonnerie génère-t-elle des mythes, non seulement dans ses rituels, mais aussi sur ses origines ?

  • L'islam

    Bernard Lewis

    • Payot
    • 1 Février 2003

    Islam ? une religion, mais aussi une civilisation, avec son histoire originale incarnée dans des peuples divers aux destins spécifiques : arabes, persans, turcs, etc.
    Une histoire agitée de soubresauts nombreux, d'un mouvement qui englobe l'espagne et l'indonésie, le sahel et le caucase. une civilisation brillante, avec sa littérature, ses arts, ses coutumes et ses traditions, sa foi et ses doutes, ses mystiques et ses profanes. tel est l'islam. de cette diversité, bernard lewis a voulu rendre compte, en organisant une présentation de ses aspects essentiels, des grands moments de son histoire, sous la forme de ce volume rédigé par les meilleurs spécialistes.
    Une encyclopédie de l'islam, autant qu'une initiation à ses subtilités.

  • Depuis 1989, la photographe Alexandra Boulat couvre les événements qui font l'actualité avec un talent et une sensibilité qui n'ont cessé de s'affirmer. Ce sont ses reportages sur les différents conflits en ex-Yougoslavie qui l'ont établie comme une figure primordiale de la photographie internationale. Ce travail a fait objet d'une grande exposition lors du "Visa pour l'Image" à Perpignan en 1996. La centaine de photos sélectionnées pour l'ouvrage Éclats de guerre constitue le best off de dix ans d'un parcours d'exception. Ce livre pourrait aussi s'appeler « Une femme dans la guerre » tant le regard qu'il offre sur les événements qui ont ensanglanté l'Europe à la fin du XXe siècle, est un regard emprunt d'une extrême féminité, empli d'étonnement et de compassion. Alexandra Boulat est l'une des rares personnes à avoir suivi le conflit yougoslave du tout premier assaut sur la Slovénie à l'entrée des troupes de l'OTAN au Kosovo. Avec une maîtrise de l'image qui lui a valu l'admiration de ses pairs comme celle du grand public, elle n'accuse ni ne stigmatise, mais elle en appelle à nos consciences. En montrant la guerre telle qu'elle est, avec sa violence, son malheur, et également - pourquoi le cacher - avec la fascination qu'elle exerce sur tous, elle témoigne. Et la modestie de son témoignage donne une force inouïe à ces images « quotidiennes » au premier abord. Leur indéniable beauté ne naît jamais d'une recherche esthétique pure, mais d'un désir profond de rendre un peu de leur dignité à ceux qui souffrent. Le texte d'ouverture de Bernard-Henri Lévy, dont on connaît l'engagement lors des guerres en ex-Yougoslavie, cadre le sujet et lui donne une profondeur intellectuelle. Pour Lévy, il s'agit d'apporter une conclusion à sa réflexion sur cette période de l'histoire qu'il considère comme étant la plus importante de sa vie.

  • Bernard-Henri Lévy Réßexions sur la Guerre, le Mal et la fin de l'Histoire précédé de Les Damnés de la guerre Est-ce la fin ou le retour de l'Histoire oe Qu'y a-t-il dans la tête d'un kamikaze oe Pourquoi Hegel et Kojève croyaient-ils que le Mal n'a plus d'avenir oe Qu'a confié le commandant Massoud à l'auteur de ce livre en 1981 puis en 1998 oe Que disent les ruines de Sarajevo et de Manhattan oe Comment un Normalien, disciple d'Althusser, se retrouve-t-il, à vingt ans, dans les maquis du Pakistan oriental oe Michel Foucault était-il meilleur journaliste que Hemingway oe Pourquoi la guerre est-elle si «jolie» pour Proust, Apollinaire et Cocteau oe Quand le monde a-t-il basculé de la logique de Clausewitz à celle d'Oussama Ben Laden oe A quoi peut bien servir la philosophie dans les faubourgs de Bogota et de Bujumbura oe Suffirait-il, pour arrêter le massacre, de tendre la main aux damnés du tiers monde oe Que veulent les terroristes ?

empty