Christine Deroin

  • Dévorer sans faim : au secours je suis boulimique ! Nouv.

    Margaux commence son stage de dernière année de psychologie dans un service dédié aux addictions et spécialisé dans les troubles du comportement alimentaire - plus précisément dans le trouble boulimique. Elle se trouve alors confrontée à la violence et aux souffrances d'un groupe de quatre jeunes patients. L'un d'entre eux glisse sous la porte du cabinet de la psychologue des écrits relatant son parcours infernal pour sortir de cette addiction. Qui écrit ?

    La boulimie est souvent une souffrance cachée... et au jeu du cache-cache, on ne trouve pas toujours celui que l'on pensait chercher !

    À partir de 13 ans.

  • Chemins détournés : au secours j'ai besoin d'aide ! Nouv.

    Tara ne va pas bien. Inès, son amie et confidente, essaie de l'aider, mais elle se heurte à un mutisme qu'elle n'explique pas. C'est un surveillant du lycée, Adam, surnommé Paradis par les élèves - un étrange personnage qui semble souvent à côté de ses baskets - qui va lui faire comprendre que Tara est malade, et lui expliquer par quels chemins détournés sa maladie va la faire passer.
    Adam lui fera admettre qu'il n'y a pas une ligne droite pour tout le monde, et que suivre d'autres pistes est parfois nécessaire pour arriver à vivre joyeusement.

    À partir de 13 ans.

  • Pour tout adolescent, l'addiction est un piège qui l'enferme dans des comportements auxquels il ne peut échapper et qui entraînent sa famille et ses proches dans un engrenage de culpabilité, de colère et de désespoir.
    - 100 idées pour s'en sortir.
    - 100 idées pour savoir repérer et reconnaître les différentes formes d'addiction et leurs conséquences, mais aussi sur les possibilités de s'en sortir victorieux et libre.
    - 100 idées pour comprendre pourquoi la contrainte, la surveillance, le chantage ou d'autres moyens coercitifs sont voués à l'échec.
    - 100 idées pour comprendre que se libérer de la drogue est difficile et douloureux, que pour que votre enfant aille mieux il va falloir d'abord accepter qu'il se sente mal, et savoir comment le soutenir dans cette épreuve.
    - 100 idées pour aider les adolescents et leurs proches, et les guider sur la longue route de la délivrance.

  • Lukas, Agathe et Tom, lycéens parisiens, partent tous les trois pour Berlin. C'est leur dernier voyage avant le baccalauréat. Le père de Lukas, qui était allemand, disait avoir franchi en 1984 le mur construit en 1961 pour couper définitivement la ville en deux. Pourtant, sur le mur du mémorial qui honore les femmes et les hommes morts en tentant de franchir le mur de l'Est vers l'Ouest, Lukas découvre le nom de son père. Comment est-ce possible ?

    Commence alors, pour les trois jeunes gens, une aventure dans le Berlin de 2019 où se mêlent passé, présent et avenir, où toutes les questions sont permises et où la résolution du mystère nécessitera quelques péripéties...

  • Dans ce roman, la maladie abordée est la dépression chez les adolescents. Emma, 15 ans, vient de faire une tentative de suicide. Lilou, sa petite soeur, ne comprend ce qui a poussé sa grande soeur à vouloir mourir. Alors Lilou fouille la chambre d'Emma en quête d'indices : elle découvre sur son portable des messages d'insultes de la part de ses camarades de classe. Elle était harcelée au collège. Lilou met aussi la main sur une bouteille de vodka cachée au fond d'un tiroir. Emma est en dépression et cherche à se détruire en s'automutilant le ventre. Pour Lilou, cette maladie n'est pas facile à appréhender...

  • Le re´cit : Dans ce roman, la maladie aborde´e est la de´pendance au cannabis. A` la mort de leur grand-me`re, Agathe et Quentin se retrouvent seuls - leur me`re les ayant abandonne´s lorsqu'ils e´taient enfants et leur pe`re tre`s souvent absent. Dans leur grande maison, les amis de Quentin les rejoignent pour des soire´es ou` le cannabis circule librement. Quentin sombre de plus en plus dans l'addiction. Agathe, plus raisonnable, essaie de se sevrer. Chaque soir, elle raconte ses sensations, ses frayeurs et sa lutte a` un joint qu'elle a range´ dans une boi^te et qu'elle a jure´ de ne jamais fumer. Quentin a bascule´ dans la drogue et pour Agathe, cette maladie n'est pas facile a` appre´hender...
    La partie documentaire : un texte re´dige´ par Marie Odile Krebs, professeure de psychiatrie a` l'universite´ Paris Descartes et chef de service a` Sainte-Anne/Inserm, de´crivant l'addiction a` la drogue, les comportements a` risque, les sympto^mes, les traitements.

  • La collection "Pas de panique, c'est la vie" a été créée pour sensibiliser les adolescents face aux différents troubles du comportement et maladies psychiatriques dont peuvent souffrir des membres de leur famille (parents, frères, soeurs, amis proches).
    Ces romans ont pour but d'apprendre des choses sur ces maladies et troubles, d'autant plus si l'adolescent a quelqu'un dans son entourage qui en souffre. Cela lui permet de mettre des mots sur des maux sans être contraint d'assister aux réunions d'informations ou d'échanges destinées aux familles des malades. L'adolescent confronté de près à ces troubles s'identifie alors aux personnages et comprend mieux ce qu'il ressent.
    Cette collection a également pour but de dédramatiser l'image véhiculée autour de ces maladies et troubles afin que les adolescents puissent se dire qu'il n'y a pas de honte à avoir un parent atteint de schizophrénie, de bipolarité ou d'hyperactivité.
    « Mon père fait des montagnes russes dans sa tête » Dans ce roman, la maladie abordée est la bipolarité. Sous forme de roman épistolaire, Victoire, 14 ans, écrit à Karine, sa tante. Elle lui confie ses joies, ses peines et surtout elle lui parle de son père. Ce dernier, professeur de musique, a changé de comportement et d'humeur : lui si gentil d'habitude est devenu une personne agressive. Puis, l'indifférence, la tristesse et la déprime se sont installées en lui. Son père souffre en effet de troubles bipolaires. Et pour Victoire, cette maladie n'est pas facile à appréhender...

  • C'est la veille de Noël et le Père Noël a une mission très importante : retrouver une lettre de couleur mauve parmi les milliers de lettres arrivées au secrétariat du père Noël à la Poste. Pour cela, il peut compter sur l'aide d'Amélie, une des secrétaires et de Fred le facteur.
    En effet, il doit trouver l'adresse de Bachir, un petit garçon inconsolable depuis qu'il n'a plus son doudou. Dans une poche de sa houppelande rouge, le père Noël a un nounours en peluche : il s'agit du doudou de Bachir. Ses parents l'avaient obligé à envoyer au Père Noël son nounours préféré afin de lui montrer qu'il était devenu grand.
    Mais le père Noël va-t-il trouver où habite Bachir pour pouvoir lui ramener son précieux doudou ? Dure nuit pour le Père Noël...

  • Tumultes

    Christine Deroin

    En 1942 Hans, jeune antifasciste berlinois en fuite, rencontre Jeanne, broyée par la mort de son frère, à l'asile de Saint-Alban en Lozère. Ensemble, ils entrent en résistance, vivent trois ans dans le maquis, s'aiment en toute clandestinité et disparaissent.

    En 2015, Constance, leur arrière-petite-fille veut comprendre pourquoi depuis 3 générations les femmes de la famille ont pris la fuite lorsque leur fille a eu 3 ans... Constance veut résoudre ce qu'en psychogénéalogie on nomme un syndrôme d'anniversaire.

    Où est partie Jeanne le jour des 3 ans de sa fille Elsa ? S'est-elle perdue dans les rochers comme la famille veut le croire ? A-t-elle rejoint Hans ?

    Constance erre dans Berlin et s'y perd. Est-ce encore possible de retrouver des traces et surtout la sérénité ? Résister à la folie des hommes, à sa propre folie, résister à la croyance familiale et vivre au-delà de ce qui est écrit...

  • La mouche

    Christine Deroin

    • Oskar
    • 26 Janvier 2015

    Lucile, douze ans et neuf mois, s'aperçoit le jour de sa rentrée en troisième que toutes ses amies ont flirté joyeusement avec des garçons pendant l'été alors qu'elle n'a fait que. du vélo. Malgré sa fierté d'être « un petit génie », ce retard dans les expériences amoureuses la navre. Quelques jours plus tard apparaît au bout du couloir un professeur ressemblant étonnamment à celui dont, toutes ses amies et elle, étaient amoureuses en sixième. En observant ce prof de plus près, envoyée par son groupe en repérage, elle en tombe raide amoureuse. À partir de là se suivent une série d'aventures qui lui occupent son année, mais qui frôlent le harcèlement.

  • Deux enfants, Nathan, jeune juif polonais ayant fui avec ses parents Varsovie, et Mathieu, petit français, fils de la concierge de l'immeuble où sont réfugiés Nathan et ses parents, sont pris dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale à Paris dans le XIe arrondissement. Complices puis amis, ils jouent ensemble et prennent conscience du danger d'être juif à cette époque. Les parents de Nathan aidés par l'entourage de Mathieu entrent en Résistance, le père au sein du Mouvement des Ouvriers Immigrés et la mère au 36 rue Amelot. Que deviendront les parents de Nathan et la famille de Mathieu, tous impliqués dans la Résistance ?

  • Mot a mot

    Christine Deroin

    A quatre-vingt-six ans, Florentine s'offre une échappée belle : elle fugue, se retire en grand secret dans un lotissement encore inhabité qui exhale une bonne odeur de neuf.
    Par cette " folie " qui fait sensation dans son village, Florentine rompt avec la routine de son existence de vieille dame, avec un mode de vie rural qui n'a pas su évoluer et dans lequel elle voit se pétrifier ses petits-enfants. Elle rompt aussi, et peut-être surtout, avec le consensus qui veut qu'à la campagne, on ne se parle guère. Dans sa maison vide, Florentine s'octroie quelques jours de bonheur pur.
    De réflexion aussi. Elle se repasse le film de sa vie, note ce qui a changé, essaie d'envisager l'avenir pour elle et les siens. Sur tout cela, Florentine tente de mettre des mots. Car l'insolite vieille dame a toujours aimé les mots. Si certains, estime-t-elle, sont indicibles, parce que trop intimes, tant d'autres existent pour que l'on s'en serve ! Ainsi, mot à mot, sous la plume de Christine Deroin, le portrait se dessine d'une femme énergique et sensible, qui, refusant l'enfermement dans la nostalgie, opte résolument pour la vie.
    Anne Coldefy-Faucard

  • La collection "Pas de panique, c'est la vie" a été créée pour sensibiliser les adolescents face aux différents troubles du comportement et maladies psychiatriques dont peuvent souffrir des membres de leur famille (parents, frères, soeurs, amis proches).
    Ces romans ont pour but d'apprendre des choses sur ces maladies et troubles, d'autant plus si l'adolescent a quelqu'un dans son entourage qui en souffre. Cela lui permet de mettre des mots sur des maux sans être contraint d'assister aux réunions d'informations ou d'échanges destinées aux familles des malades. L'adolescent confronté de près à ces troubles s'identifie alors aux personnages et comprend mieux ce qu'il ressent.
    Cette collection a également pour but de dédramatiser l'image véhiculée autour de ces maladies et troubles afin que les adolescents puissent se dire qu'il n'y a pas de honte à avoir un parent atteint de schizophrénie, de bipolarité ou d'hyperactivité.
    « Mon père fait des montagnes russes dans sa tête » Dans ce roman, la maladie abordée est la schizophrénie. Sous la forme d'un journal intime, Mathilde, 16 ans, se confie. Elle a besoin d' écrire ce qu'elle ressent : Jules, 20 ans, son frère adoré a été diagnostiqué schizophrène. Élève modèle et adolescent sans problème, tout a basculé deux ans auparavant : Jules s'est mis à déprimer, à arrêter la fac et depuis il passe son temps enfermé dans sa chambre et refuse d'en sortir et de parler. Pour Mathilde qui ne reconnaît plus son frère, cette maladie n'est pas facile à appréhender...

  • La collection "Pas de panique, c'est la vie" a été créée pour sensibiliser les adolescents face aux différents troubles du comportement et maladies psychiatriques dont peuvent souffrir des membres de leur famille (parents, frères, soeurs, amis proches).
    Ces romans ont pour but d'apprendre des choses sur ces maladies et troubles, d'autant plus si l'adolescent a quelqu'un dans son entourage qui en souffre. Cela lui permet de mettre des mots sur des maux sans être contraint d'assister aux réunions d'informations ou d'échanges destinées aux familles des malades. L'adolescent confronté de près à ces troubles s'identifie alors aux personnages et comprend mieux ce qu'il ressent.
    Cette collection a également pour but de dédramatiser l'image véhiculée autour de ces maladies et troubles afin que les adolescents puissent se dire qu'il n'y a pas de honte à avoir un parent atteint de schizophrénie, de bipolarité ou d'hyperactivité.
    « Mon frère a une tornade dans la tête » Dans ce roman, le trouble abordé est l'hyperactivité. Chez le pédopsychiatre, Lucas, 13 ans, se confie : Baptiste, son petit frère de 8 ans souffre d'hyperactivité. Pour lui, Baptiste est un mélange d'homme préhistorique et de martien, un être à part. À l'école comme à la maison, il ne tient pas en place, perturbe tout le monde, n'écoute pas ce qu'on lui dit, il est étourdi, peut être violent et agressif. Et pour Lucas, ce comportement n'est pas facile à appréhender.

  • Une vieille dame, repliée sur elle-même et méfiante par expérience, se retrouve la seule française dans son immeuble du 18ème à Paris.?
    Deux personnes vont surgir dans sa vie, Diaminatou, une petite fille africaine à la recherche de sa mère disparue et Idiatou, une jeune femme malienne, sans papiers. Une clandestine.

    Une amitié naîtra-t-elle entre ces personnes ??

    Avec son écriture coup de poing, Christine Deroin fouille dans l'âme humaine qui, si elle n'est pas toujours noire, est rarement immaculée.

  • En 1952, Émilie Bonnet, jeune étudiante en Histoire, décide de travailler sur la Seconde Guerre mondiale. Son travail de recherche va la conduire à se remémorer ses propres souvenirs de la guerre. Ses parents, engagés dans la Résistance française, luttent contre l'occupant allemand. Son père, électricien-mécanicien à la SNCF, participe à des actions menées par les cheminots français. Avec sa famille, Émilie va devenir une jeune résistante et aider ses parents dans leur combat pour libérer la France...

  • Le jaguar qui miaule Nouv.

  • Julien et Aude ne font que se croiser chez la psy, mais ils ont une cachette où ils déposent chacun une lettre à chaque rendez-vous. C'est Aude qui a lancé le jeu. Jeu de confidences à l'inconnu·e d'une salle d'attente. Jeu de miroir dans lequel ils sont le reflet l'un de l'autre. Borderline ensemble mais chacun·e seul·e dans son monde.

  • Valentin a dix ans quand il arrive dans sa nouvelle école. Sur un mur de sa classe est affichée une reproduction du collage de Matisse "Icare" . Valentin fera comme Icare, il volera. Valentin fera mieux qu'Icare, il volera loin, très loin. Il en est certain. Enfin, pas toujours. Parfois il est aussi certain d'être le plus nul des garçons.

  • Manon, Clément et Enzo sont trois adolescents. Manon veut devenir créatrice de jeu et piaffe d'impatience. Enzo est accro aux jeux en réseau et jeux d'énigmes, et son mal-être le pousse à s'identifier à ses avatars. Clément vient de perdre le chien de son enfance et ne trouve d'oreilles compatissantes que parmi les adeptes des réseaux sociaux.

    Trois expériences différentes qui démontrent la complexité et la diversité de ce qu'on appelle communément "l'addiction aux écrans".

  • Alice est une adolescente que tout le monde a toujours qualifiée de haut-potentiel sans reconnaître la profondeur de son malaise et son véritable trouble Asperger. Un déménagement et un changement de collège vont la déstabiliser et faire jaillir sa personnalité d'ovni ("objet vivant non intégré"), comme l'appelle sa soeur.

    Son admiration pour Fanny, la star de la classe, et sa volonté de lui ressembler en tout point pour être aimée, vont faire exploser ses repères et la mettre en danger.

    Le trouble Asperger chez les filles est rarement diagnostiqué dans l'enfance. Le déceler tôt permettrait d'aider les adolescentes à s'épanouir, et aiderait leur entourage à l'accepter.

empty