Tourisme & Voyages

  • Un charme intemporel s'opère, quand, après avoir traversé Thérouanne et longé la vallée de la Lys, le visiteur entre en ville. Aucun indice, aucune échappée ne dévoile alors au découvreur néophyte, l'existence d'une place centrale. Soudain, un décor grandiose apparaît. Les tours du beffroi et de la collégiale dessinent une perspective digne d'Oxford ou de Gand. La façade de l'hôtel de ville, tel un rideau de scène démesuré, souligne la base de la place triangulaire. De chaque côté, les alignements des hautes façades des immeubles aux pilastres ordonnancés, s'ouvrent comme deux bras tendus. Ainsi, le regard est-il dirigé vers le fronton de l'hôtel de ville orné, à l'origine, des symboles majestueux de la royauté ! En choisissant Héroguel pour la nouvelle construction du beffroi et de l'hôtel de ville, Louis XIV affirme son pouvoir sur une cité qui n'était redevenue française que depuis deux ans. En 1715, à la mort du roi, les échevins et les bourgeois d'Aire veulent être, eux aussi, à l'heure de Versailles.

empty