Auteurs Du Monde

  • L'ouvrage par Harry ROSELMACK :
    « Qui est au dos de ce bouquin ? Qui est à l'endroit et qui est l'envers ? Michel Douard ou moi ? La bonne réponse, c'est que ce livre n'a pas de « dos ». Pas plus qu'il n'a de haut ou de bas. Il n'est que « couvertures », que « points d'entrée ». Lisez-le dans le sens que vous voulez, prenez les histoires dans l'ordre que vous le souhaitez, au rythme qui sera le vôtre. Que vous soyez un(e) jeune Noir(e) en banlieue, un(e) petit(e) retraité(e) en province, artiste dans le Marais ou cadre à La Défense, il y a forcément quelques- unes de ces nouvelles qui vous toucheront.
    Le point commun entre nous auteurs et vous lecteurs, notre moteur :
    C'est la volonté de partager, et de saisir la complexité du partage. Vous comprendrez avec Édith que le partage ne s'impose pas ; vous verrez avec Kim qu'il n'est jamais facile de partager son moi profond ; avec André qu'il n'y a pas d'âge pour partager des leçons de vie et d'Amour ; Sarah, Jérémy et leur bande de copains de 15 ans découvriront que les retrouvailles sont rarement aussi belles (et le partage rarement aussi évident) que dans les chansons...
    Ces réflexions et expériences constituent la sève d'un partage polymorphe qui me remplit d'espoir. L'ambition de ce recueil est de vous changer les idées mais attention ! Il risque aussi de vous ouvrir à d'autres idées, à d'autres visions ! En fait, il pourrait bien enrichir votre pensée. Et ça, c'est ce que j'essaie de faire depuis que j'ai la chance d'exercer un métier qui s'adresse à des gens. Alors, merci d'être partant pour ce partage. Et bonne lecture ! ».

    L'ouvrage par Michel DOUARD :
    « «Nouvelles d'après vingt heures» : un intitulé évident pour l'ami journaliste avec qui je partage ces pages.
    En ce qui me concerne, je justifie ce titre de recueil par le fait que j'ai écrit après vingt heures ces treize courtes ou très courtes histoires. Des histoires, je l'avoue, que je n'ai pas totalement inventées.
    J'ai la chance d'avoir des amis et une famille hors norme, sources permanentes d'amusement et d'inspiration, qu'il m'a suffi d'écouter. J'en profite pour les remercier ici, et pour leur rappeler qu'il est inutile de me réclamer une partie de mes droits d'auteur.
    Des histoires qui, si elles sont parfois noires, finissent toujours par pencher vers la comédie. Des histoires qui m'ont permis de me glisser dans la peau d'un homme ou d'une femme, d'un enfant ou d'une personne âgée, vivant aujourd'hui, dans le passé ou dans l'avenir.
    Des histoires à lire après le Journal de vingt heures et ses mauvaises nouvelles, et qui n'ont pour but que de vous divertir et vous changer les idées... »

empty