Nadia Saïkali

  • La revenante ? Celle qui fait retour aux sources de sa vie, remontant la durée et survolant l'espace pour regagner la ville sacrée de son enfance : Beyrouth où la guerre a laissé sur les murs «un mince filet de poudre et l'agonie d'une encre non écrite».

    Celle qui fait retour au père et à la mère disparus, usant de la mémoire tel un fil d'Ariane afin de s'orienter à travers «les vitraux sans lumière», dans l'espoir d'inventer un lieu intermédiaire où ressusciteraient les absents.

    Tout l'Orient voluptueux, cruel et mystique, éclate ici, à chaque séquence de cette quête d'une identité universelle menacée par la brièveté du temps qui nous broie, nous élève puis nous entraîne au large, comme la mer.

empty