Yevguiéni Petrov

  • Rappelez-vous tous ces jours, sans en oublier un seul.
    Les jours où soufflait un vent du nord glacial et où les routes étaient verglacées : les roues des voitures patinaient et les hommes devaient quand même, malgré le vent dément, pousser les pièces jusqu'au sommet des collines. les jours où le soleil brillait et où régnait un silence étonnant : la neige tombée pendant la nuit dissimulait les traces du combat de la veille et le thermomètre indiquait quarante degrés au-dessous de zéro.
    Les jours de blizzard, lorsque des vagues de mousseline blanche traversaient toute la largeur de la chaussée, tandis que des hommes en combinaisons blanches, le fusil-mitrailleur accroché au cou et détournant leurs visages du vent, enfonçaient dans la neige jusqu'à la taille pour contourner un point fortifié allemand.

  • Le New York de 1936, Henry Ford, Chicago, le désert d'Arizona avec ses Indiens, San Francisco et ses agents d'influence prosoviétique, Hollywood décortiqué par le menu, un passage illégal de la frontière mexicaine, une audience de Franklin Roosevelt : voilà ce que l'on trouve, et bien des choses encore, dans ce livre écrit par deux humoristes russes mandatés à leur corps défendant par le régime stalinien.

empty