Judaïsme généralités

  • Toute la Création se constitue en une unité cohérente, elle n'obéit qu'à une loi, une seule, la plénitude de l'arrangement par le dévoilement de l'Unité de Dieu, béni soit-Il. » [Kalah, Portique 48.] Cette Unité absolue de l'Être transcendant, le Un absolu, s'exprime à t ravers l 'unitude de tous les êtres créés tout au long de leur histoire. Un seul lien unit toutes les actions accomplies au cours de l'histoire ainsi que toutes les âmes depuis la nuit des temps. Absolument tout est orienté vers un but unique : la Réparation du Monde qui permet le dévoilement de l'Unité. Ce qui implique qu'aucune créature n'est en plus, et qu'aucun évènement n'est en vain. Tout reflète l'immensité de l'Unité de Dieu.
    Ainsi, à partir du moment où un homme est né, le Tikoun Olam - la Réparation du Monde - ne peut se faire sans lui.
    Chaque-un a un rôle unique pour amener cette complétude du monde à sa réalisation. Il suffit d'être conscient que seul l'Éternel-Un gouverne le monde et toutes les créatures ; et que le mal accomplit aussi Sa Volonté. Si l'humanité veut réparer le monde, elle devra se munir de cette conscience de l'Unité : Origine de toute l'existence et Cause principielle de toute l'Histoire.
    La dégradation d'un homme, d'un peuple, d'une nation, nous concerne tous : notre indifférence nous fera tous chavirer. En revanche, notre préoccupation à la Réparation du Monde révélera l'unité de l'existence : l'Unité de Dieu-Un.
    Notre devoir est de faire prendre conscience aux hommes de l'unitude de toute l'humanité et notre rôle commun dans la Réparation du Monde.

  • « Kabbale », signifie littéralement tradition. Elle recouvre, cependant, de nombreuses nuances : mysticisme juif, gnose, théosophie, ésotérisme juif, mais aussi cosmogonie, philosophie du divin, etc. Si la kabbale exprime toutes ces facettes, aucun chercheur n'a envisagé cette sagesse comme une métaphysique, et moins encore comme une métaphysique de l'Unité.
    Cet ouvrage est le résultat d'une recherche se basant sur l'oeuvre de Rabbi Moshé ?ayyîm Luzzatto (Ram?al), kabbaliste italien du XVIIIe siècle - qui vise à comprendre la théologie de cet auteur prolifique.
    La doctrine du Ram?al expose d'abord un Être unique, insondable, admettant deux caractéristiques : l'Essence et la Volonté. De l'Essence, on ne sait rien ; à la Volonté, il attribue l'Infini et l'Unité. De l'Unité, d'où tous les êtres créés procèdent, émane le Bienfait qui dirige le monde pour l'amener à sa complétude. Luzzatto expose cette science avec tout l'appareillage systématique : commençant par les concepts abstraits de la kabbale (Ein-sof, ?îm??m, sefîrôt, etc.), puis avançant ses axiomes, proposant son interprétation allégorique, et enfin fournissant ses démonstrations et ses conclusions. Il arrive ainsi à nous présenter manifestement, sans aucune résonance mystique, une métaphysique divine de l'Unité de Dieu et de l'unitude de la Création.

empty