Baleine

  • Gabriel Lecouvreur est en cure de thalasso où il soigne une sciatique et ses petits nerfs. Lors d'une promenade en montagne, il voit un grand athlète noir cavaler comme un dératé... et finir sa course au fond d'un ravin. À quelques kilomètres de là, se trouve un centre d'entraînement où des sportifs de haut niveau se préparent pour les Jeux olympiques. À Paris, Cheryl, qui enquête sur la disparition de sa stagiaire, est victime de la drogue du violeur et, manifestement, du violeur lui-même. Sa vengeance sera terrible. Par quel stupéfiant hasard, les deux histoires vont-elles se rejoindre pour se dénouer dans un happening aussi délirant qu'halluciné? LE POULPE est un personnage libre, curieux, contemporain. C'est quelqu'un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien. Quelqu'un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n'est ni un vengeur, ni le représentant d'une loi ou d'une morale, c'est un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude, c'est surtout un témoin.

  • Le Poulpe vient de recevoir une carte postale de sa Cheryl partie en Belgique visiter un lointain cousin. Or, voici qu'entre les « je t'aime» et les « tu me manques» elle glisse une information qui titille Gabriel: un ami de la famille vient de se faire assassiner, et l'enquête est au point mort. Ce Christian Fisher, marié, père de deux enfants, employé d'une sidérurgie en crise, comme nombre de ses concitoyens, vidait des greniers avec ~on ami Lounès pour tenter de joindre les deux bouts : un type apparemment sans histoires.
    Un coup de Thalys plus tard et Le Poulpe débarque dans la ville natale de Simenon. Liège, avec ses haut-fourneaux qui s'éteignent les uns après les autres, ses bords de Meuse, ses bières · aussi, une ville en crise où « tous doivent aller chercher l'espoir avec les dents». Pour quelle raison a-t-on massacré Christian ? S'était-il fait des ennemis avec son petit commerce? Aurait-il payé le prix fort pour son engagement dans les combats sociaux de sa boîte ? Une chose est sûre :
    Gabriel ne repartira pas de là sans avoir trouvé le coupable.

  • A Sainte-Mère-des-Joncs, près de Nantes, une jeune prostituée disparaît dans la plus profonde indifférence des autorités, sans doute trop occupées à gérer les tensions locales liées au projet houleux de construction d'aéroport du Grand-Ouest. A la Sainte-Scolasse, ça s'excite, ça théorise devant l'article du Parisien relatant le fait divers : le Poulpe penche pour l'élimination de témoin gênant, Gérard soutient qu'il s'agit d'un tueur en série et met Gabriel au défi de prouver le contraire : s'il a tort, il lui paiera dix tournées de bières. Le Poulpe n'a pas besoin d'autre motivation pour filer mener son enquête en terres armoricaines. Arrivé dans la bourgade, il va de surprise en surprise : premièrement il semblerait que tout le monde connaisse la jeune disparue mais que personne ne l'ait jamais vue ! Un sacré paradoxe qui laisse Gabriel pantois. Ensuite, contrairement à ce qu'il avait lu sur l'affaire de l'aéroport, ici les habitants ne se font pas prier pour dire tout le bien qu'ils pensent du projet. Marcherait-on sur la tête ?
    A Sainte-Mère-les-Joncs, il pleut, il mouille, et ça va pas être la fête au Poulpe, car cette enquête va rapidement virer au jeu de patience en terrain glissant. Ah ! le bon air de la campagne n'est plus ce qu'il était !

  • Après avoir assisté au mariage d'un parent éloigné, Gabriel échoue dans le Gers, à Samatan, capitale mondiale du foie gras. Et il doit y attendre Cheryl, qui s'est mis en tête de le rejoindre pour aller au festival country de Mirande. Eh oui. Il a donc cinq jours à tuer en attendant l'arrivée de sa belle. Et cinq jours, c'est long. Mais le Poulpe va avoir de quoi s'occuper : deux jeunes petits producteurs de canard viennent de se suicider, et ceci en même pas quinze jours. En sachant que le suicide est la première cause de mortalité chez les agriculteurs, il n'y a malheureusement pas forcément de quoi en faire un plat, mais quand Gabriel apprend que ces hommes avaient monté un syndicat qui parlait haut et fort contre les grands groupes de l'industrie alimentaire, il sent ce frémissement si caractéristique à l'arrière du bulbe. Et c'est ainsi qu'il décide d'usurper l'identité d'un vétérinaire-inspecteur pour aller fourrer son nez dans la Conserverie des Mousquetaires, que les deux éleveurs avaient dans le collimateur. Et ce qu'il va y découvrir n'est pas joli joli.

  • Quand deux adolescents de la bonne société de dieppe se suicident, menottés aux rails, en se laissant écraser par un train, tout le monde est horrifié.
    Il n'y a que gabriel lecouvreur, dit le poulpe, pour ne pas trouver ça " normal ". alors comme d'habitude, en dilettante, il va y voir de plus près. et ce qu'il va trouver, le long des blanches falaises bordant la manche, ce n'est pas vraiment la paix des familles...

  • S'il n'y avait pas eu ce capot de roue de Polikarpov en vente sur le Bon Coin, pas sûr que le Poulpe se serait bougé en Alsace, « la seule région de France qui est restée à droite, un coin où les curés sont payés par l'État ! ». Et ceci malgré le fait divers qui vient de survenir sur le massif du Vieil- Armand : un jeune passionné de la Grande Guerre, Julien Gonvis, vient d'être retrouvé étranglé au fond d'une tranchée. Mais maintenant que Gabriel est ici, à Uffholtz, autant faire d'une pierre deux coups. A priori, Julien, jeune étudiant en histoire, n'avait pas le profil pour se faire trucider.
    Mais Gabriel découvre rapidement que le jeune homme préparait une thèse sur le projet d'enfouissement de déchets nucléaires à Burensheim. Serait-ce une piste ? Aurait-il, au cours de ses recherches, réveillé le chat qui dort ?

  • Tout part à vau-l'eau.
    Pedro est assailli par des wagons de souvenirs et hanté par un amour de jeunesse, rencontré et perdu en Israël où il avait fui au début de la guerre. Chéryl a mis le grappin sur un beau mâle dont le défaut majeur est de vouloir à tout prix faire d'elle une mère de famille ! A 14 ans, un gamin se suicide en détention après avoir, selon la police, assassiné sa mère pour 20 euros. Le Poulpe, qui s'est mis en tête de prouver l'innocence du jeune garçon, croise le chemin de deux tueurs qui traînent dans la capitale et écument les conférences anarchistes.
    La rencontre est frontale, brutale. Et elle propulse Gabriel dans une enquête où se croisent et s'entremêlent histoires familiales, destins historiques, parcours individuels, enjeux politiques et intérêts commerciaux....

  • " Recherché par la police pour avoir arrosé de fumier le golf du Rotary Club...
    Trouve la mort dans un accident de la route ... " Il y a de quoi chatouiller la curiosité du Poulpe. Car Maurice Stratos était non seulement le meneur des sans logis éveillant l'estime générale au Pied de Porc à la Sainte-Scolasse, mais aussi l'irremplaçable adversaire aux échecs de Gabriel. Pau : ville carrefour entre la Méditerranée et l'océan, très proche du sanctuaire de Lourdes... Qu'est-ce qu'il foutait là-bas, Maurice ? Le Poulpe aura bien du mal à retrouver ses repères dans l'ancienne capitale du Béarn où depuis l'exemplaire épuration des SDF, la violence n'a plus de signataires.
    LE POULPE est un personnage libre, curieux, contemporain, qui aura quarante ans en l'an 2000. C'est quelqu'un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien. Quelqu'un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n'est ni un vengeur, ni le représentant d'une loi ou d'une morale, c'est un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude, c'est surtout un témoin.

  • Boucher double

    Mano Gentil

    Cheryl va-t-elle retomber en enfance ? Après avoir abandonné pour une semaine le salon de coiffure de la rue Popincourt, le Poulpe et Tony, son yorkshire, la voilà coincée entre ses parents, un livre lu à quinze ans et un homme tout juste sorti de l'adolescence.
    Et puis il y a cette affaire : celle d'un crime odieux, un commis de ferme algérien tué et dépecé comme une bête. Homicide volontaire et raciste ou dispute qui a mal tourné ? Cheryl va tenter de démêler les fils de l'énigme avec ses longs doigts aux ongles vernis. Cheryl a 32 ans. Elle a un petit salon (Cheryl-Coiffure), rue Popincourt. Cheryl aime le rose et les peluches et sa prédilection pour les kangourous dénote un attachement à une jeunesse heureuse passée dans le 11ème arrondissement.
    Cheryl aime l'élégance et la distinction. Son corps formidable fait bien des envieuses et sa blondeur naturelle charme en permanence le quartier qui l'a vue grandir. Cheryl est suffisamment cultivée pour rabattre le caquet de ses contradicteurs, surtout quand elle se laisse aller à un langage de charretier appris sur le tas. Cheryl la pulpeuse aime d'amour Gabriel, son Poulpe à qui elle n'ose pas demander de rester quand il part vers ses mystérieuses aventures.
    Mais comme elle est loin d'être une potiche, elle va, peu à peu, devenir la rivale de son amant, marcher sur ses brisées et parfois lui souffler la vedette.

  • "Mise en scène macabre au Grand Som, l'un des points culminants du massif de la Chartreuse. Mercredi dernier, un groupe de randonneurs a découvert, attaché à la croix qui signale le sommet, le cops sans vie d'un jeune marginal. Des tracts portant une inscription latine "Staf Crux"jonchaienf les environs." Il ne faut pas beaucoup plus que ces quelques lignes lues dans Le Parisien pour que Le Poulpe se décide à sauter dans le premier train en partance pour Chambéry, plus précisément Saint Pierre-d'Entremont, petite station de ski en hibernation à cette époque de l'année. C'est depuis l'auberge de la charmante Mme Boule, où il a établi ses quartiers, que le Poulpe va mener son enquête. Il apprend que depuis plusieurs décennies, une discipline sportive non homologuée est pratiquée dans la région :
    Les croix qui signalent les sommets du massif sont régulièrement mises à bas. Par qui ? Pourquoi? Nul ne l'a jamais su, nul ne l'a jamais revendiqué, le mystère est entier. Ici, on avait fini par s'habituer à ce ballet de croix, mais un meurtre! on n'y comprend plus rien. Tous les locaux y vont de leur interprétation. Gabriel a du pain sur la planche, car il va vite se rendre compte que ce ne sont pas les suspects qui manquent dans ce petit village ... La guerre des croix viendrait-elle de commencer?

  • Le Poulpe s'envole pour Ajaccio à la suite de la mort étrange d'un écrivain : Orso Pietrini, retrouvé non loin des îles Sanguinaires, une balle en plein front. La police, a conclu au suicide, mais elle est bien la seule à y croire ! Gabriel, alias professeur Quilichini, va croiser bon nombre de personnes qui semblent toutes d'accord pour dire que l'écrivain a été assassiné, sauf que chacun y va de sa théorie différente ! Meurtre politique ? Orso était un ancien du FLNC...
    Affaire immobilière ? amoureuse ? A moins que son décès n'ait un rapport avec les mystérieuses années qu'il a passées à l'étranger... Cette histoire est un véritable sac de noeuds, et U Polpu ne sait plus où donner de la tête, ses pistes s'évanouissant les unes après les autres. Réussira-t-il à comprendre ce qui s'est passé ? En tout cas, pour lui qui débarque en Corse pour la première fois, ce sera l'occasion de réviser un lot d'idées reçues sur l'île aux meurtres où la vérité se cache peut-être là où on l'attend le moins...
    Le Poulpe est un personnage libre, curieux, contemporain. C'est quelqu'un qui va fouiller, à son compte, dans les désordres et les failles apparents du quotidien. Quelqu'un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment ; à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n'est ni un vengeur, ni le représentant d'une loi ou d'une morale, c'est un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude, c'est surtout un témoin.

  • Stéphane Pajot est né à Chantenay un soir glacial de février 1966. Très vite, délaissant une carrière musicale au succés aussi fulgurant qu'éphémère, il enfourcha sa mobylette et une nouvelle vocation à la recherche d'un article et d'un cliché à glisser dans sa sacoche pour alimenter le quotidien nantais Presse-Océan. Quinze ans plus tard, il poursuit son chemin, désormais en voiture, dans le même journal et signe des livres de mémoire sensible à travers le temps et l'histoire de la ville de Nantes et de sa région. On lui doit également une petite dizaine de romans dont l'un a été adapté pour le théâtre.

    Nantes, du rififi chez les freaks. Au pied de porc à la Sainte-Scolasse, Gabriel tombe en arrêt sur ce fait divers insolite : « Après le suicide d'un lilliputien, disparition inquiétante d'un avaleur de grenouilles de l'Olympic Circus. » Il en frissonne. Ni une, ni deux mais trois bières au wagon-bar du TGV le mènent sur place. Gabriel, les freaks, il ne connaît pas trop mais il a toujours eu un faible pour les artistes décalés. Ça tombe bien, le courant passe avec l'homme-caoutchouc, la femme à barbe et Wanda, charmeuse sexy de serpents et de poulpes à l'occasion. Gaffe aux tentacules de la tentation. En parlant de Poulpe, il serait pas un peu freak lui aussi ? Prêt à monter sur scène ? Mais au fait, qui a avalé l'avaleur de grenouilles ? Quant au suicide du lilliputien, ça paraît plus que louche. Et qui est cet Américain surnommé l'Empailleur state building ? Freak ou voyou ?

  • Même pas Malte

    Maïté Bernard

    Il ne manquait plus que ça ! Brigid ! Brigid Waterford.
    La rousse aux yeux verts que Gabriel avait rencontrée dans Le Vrai Con maltais. La revoilà, neuf ans plus tard, devant lui. Ou plutôt, devant le vase Au Phare d'Alexandrie. Une merveille inestimable de l'art afghan. Tellement inestimable qu'il est invendable. Dans ce cas, pourquoi Brigid l'a-t-elle retrouvé entre les jambes d'une magnifique morte ? La belle rousse a quelques réponses, beaucoup de questions et surtout, le goût de l'aventure.
    Elle rêve d'un coup juteux qui lui assurerait une vie confortable sur l'île de Malte, jusqu'à la fin de ses jours. Alors, pour ses beaux yeux, ses taches de rousseur, sa peau et ses rondeurs, de Cadaques à Séville en passant par le 16e, et Londres, Gabriel va se mettre à l'anglais, à l'espagnol, à la poésie, au boléro, au flamenco et pire encore... à la chanson française!...

  • Dans le Bordelais, le meurtre d'un jeune journaliste, pigiste pour une revue royaliste, réveille de nauséeux relents d'antisémitisme au sujet des Malvy, une influente famille d'hommes politiques, dont l'un des célèbres ancêtres, ministre de l'intérieur pendant la Première Guerre mondiale, fut victime en 1917, d'une affaire surnommée par les historiens « l'affaire du Dreyfus de la Première guerre mondiale ». Malvy avait été accusé par Léon Daudet d'être issu d'une famille juive qui se dissimulait (Malca Lévy agglutiné en Malvy), et d'avoir notamment ourdi un complot juif contre la France. Pure diffamation que les antisémites continuent à propager sur Internet. Appelé à la rescousse par Gaston Galois, un vieux pote croisé dans une précédente aventure, Gabriel Lecouvreur va devoir se démener pour mettre le grappin sur le véritable meurtrier. Car Gaston, descendant d'une branche cousine de la famille Malvy et qui a été en contact avec le journaliste assassiné, fait un coupable idéal. Une nouvelle aventure, dans la plus pure tradition pouyesque, et qui ravira notamment les fidèles du personnage, mais aussi les lecteurs plus récents, amateurs d'intrigues plus classiques

  • Ça y est ! C'est fait ! Il a cinquante balais ! Un demi-siècle riche et houleux, durant lequel il aura vécu des histoires épiques, rencontré un sacré paquet de monde... Alors le Poulpe décide qu'il est bien temps de prendre un peu le large et des vacances.

    Le nez au vent et aux embruns, il va traîner ses tentacules sur les sentiers des douaniers qui longent les Côtes-d'Armor, histoire de s'aérer les méninges. Mais par une nuit de tempête, deux gardes de la Réserve Naturelle et Ornithologique du Cap Fréhel font le grand plongeon. Accident ? Suicide ? Meurtre ?

    Si la maréchaussée n'a pas l'air de s'en faire, pour un céphalopode, cette histoire sent comme un banc de maquereaux échoué en plein mois d'août. Y'a vraiment pas moyen d'être tranquille !

  • S'appeler SARKOPHAGE et fabriquer des armes, c'est déjà pas à la portée du premier venu. Mais quand le patron est en plus porte-parole du PMU, parti minable unifié, et qu'il décide de délocaliser son usine au bout du monde, ça ressemble à de la provocation... Surtout quand on a parmi ses ouvriers un leader anarcho-syndicaliste qui s'appelle Vanzetti. Des magouilles, des injustices, un vieux pote à sauver de la panade : voilà les ingrédients d'une nouvelle aventure du Poulpe, en prise directe avec l'actualité politique et sociale du moment.

  • Accusé à tort du meurtre d'une vieille dame, comédienne à la retraite, un petit gars bien gentil se réfugie chez sa voisine, Cheryl.
    Pour le Poulpe, le seul moyen de sortir sa blonde de ce pétrin, c'est de mettre la main sur le véritable coupable. Et ça urge ! Parce que bien vite, ce n'est pas d'un crime mais de tout un tas qu'on accuse le pauvre garçon. Et rien que des vieilles actrices ! Dans le monde du théâtre tous les coups sont permis, mais enfin...

    Le Poulpe est un personnage libre, curieux, contemporain, qui aura quarante ans en l'an 2000.
    C'est quelqu'un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien. Quelqu'un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n'est ni un vengeur, ni le représentant d'une loi ou d'une morale, c'est un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude, c'est surtout un témoin.

  • Meufs mimosas

    Sylvie Rouch

    Dix jours qu'il fait une chaleur à faire tomber les mouches que le salon de la rue Popincourt tourne au ralenti et que Gabriel fait le mort ! L'occasion pour Cheryl et sa copine Tina de se payer d "s vacances aux frais de la princesse...
    Ou plus exactement d'une grand-mère mélomane, en villégiature à Bormes-Les-Mimosas. Lorsque, sur l'autoroute, une Saab coupé noir vient coller d'un peu près la V.W. rose des filles toutes deux sont loin d'imaginer que leur virée sur la Côte va tourner au cauchemar. LE POULPE est un personnage libre, curieux, contemporain, qui aura quarante ans en l'an 2000. C'est quelqu'un qui va fouiller, à son compte, dans les failles et les désordres apparents du quotidien.
    /> Quelqu'un qui démarre toujours de ces petits faits divers qui expriment, à tout instant, la maladie de notre monde. Ce n'est ni un vengeur, ni le représentant d'une loi ou d'une morale, c'est un enquêteur un peu plus libertaire que d'habitude, c'est surtout un témoin.

  • Le Poulpe enquête sur Méolia, une société de distribution d'eau qui semble s'enrichir aux dépens des contribuables. Son principal contact, le conseiller municipal Adrien Jabarre, est assassiné, et le Poulpe lui-même devient le principal suspect du meurtre. Une course contre la montre débute pour prouver son innocence. Il est aidé par Juliette.

empty