Sciences humaines & sociales

  • Un livre qui retrace, avec plus de mille illustrations, l'Histoire de l'Algérie.Gabriel Esquer, Conservateur de la Bibliothèque d'Alger, réunit et annota, en 1930, ces images qui témoignent de tout un passé de relations complexes entre la France et l'Algérie, et dont notre époque n'a retenu qu'une image souvent simplifiée. Ce livre était introuvable. Édité par le gouvernement général, il était offert aux hôtes de marque et ne fit l'objet d'aucune diffusion commerciale. Sa publication, aujourd'hui, permet de revisiter un passé riche d'événements, de découvertes, de conflits, d'échanges.

  • Il s'agit de la réédition d'un ouvrage en 10 volumes, fidèle à l'original de 1780 ( 10 volumes soit 5000 pages, même format: 12,5X19,5cm); son prix est de 320 Euros. Il s'agit d'une oeuvre censurée depuis 200 ans, dont on redécouvre aujourd'hui l'étonnante modernité, qu'il s'agisse de mesurer les conséquences du commerce mondial ou de condamner la traite des esclaves.

  • Un document introuvable depuis sa parution en 1895 et recherché par tous les Napoléoniens.
    271 caricatures méthodiquement répertoriées chronologiquement, expliquées, et traduites (un excellent exercice pour apprendre les expressions anglaises) Toute la verve de la perfide Albion contre « Boney ».

  • Malgré les nombreux ouvrages qui leur sont consacrées, la vie et l'oeuvre de Jeanne d'Arc restent mal connues.
    Et pourtant, elle reste l'héroïne préférée des Françaises et des Français. Celle qui à travers le monde porte le plus haut l'image de la France. Et que dire de sa représentation sur notre territoire national ? Aucun personnage ne peut rivaliser avec elle pour le nombre de statues, le nombre de tableaux, le nombre de places, le nombre de rues, le nombre d'institutions, le nombre d'oeuvres qui lui sont consacrés.
    Alain Bournazel, spécialiste de Jeanne d'Arc, apporte avec un réel talent une vision renouvelée de la Pucelle. Nous la voyons s'arracher à son milieu traditionnel, le village de Domremy en pays Barrois, pour délivrer Orléans, débarrasser la vallée de la Loire de l'occupation anglaise, faire sacrer le roi à Reims, impulser la reconquête du royaume. L'épopée de Jeanne est replacée dans son contexte historique : une France divisée, malade de ses divisions où des clans se déchirent dans une lutte sans merci.
    La grande victoire de Jeanne, c'est précisément d'avoir appris aux Français de retrouver confiance en eux-mêmes. Clair, parfaitement documenté, bien écrit, le livre se lit avec facilité et un grand plaisir. Les superbes illustrations, judicieusement placées, agrémentent encore la lecture. Vous aurez également le privilège de découvrir, à travers ces pages, les admirables cartes que le grand dessinateur Albert Robida dédia à Jeanne d'Arc et aux lieux où elle s'est illustrée.
    Ne manquez pas ce rendez-vous avec une très belle page de l'histoire de France.

  • Ce colloque eut un retentissement sans égal. Les différentes contributions, dont l'intervention déterminante de Jacques Lacan sur l'inconscient -structuré comme un langage qui serait lui-même la condition de l'inconscient- forment de l'avis général " un des plus importants recueils de psychopathologie du XXème siècle ".

  • Psychologue et médecin, élève de Charcot, il invente les " zones érogènes " qui seront reprises par Freud dans sa théorisation de l'hystérie.
    En 1882, " l'Année psychologique " publie Le Fétichisme dans l' amour. Alfred Binet étend aux relations amoureuses la notion de fétichisme. Il souligne son influence sur les expériences vécues de l'enfance. L'article, qui fait date, sera publié à part. Cette oeuvre constituera, pour Freud, l'une des sources de la théorie sexuelle infantile et des choix sexuels marqués par des scénarios fétichistes.

  • Cet ouvrage rassemble de nombreux témoignages
    de personnalités concernées par cette époque, à savoir : Antoine Blondin, Georges Bidault, Hélie Denoix
    de Saint Marc, général de Boissieu, Louis Mangin, général Salan, Maître Jean-Marc Varaut, général de Monsabert, Jacques Perre et bien d'autres...

  • La France au fil de ses grands souverains...
    La formidable destinée de notre pays s'est longtemps confondue avec celles de ses grands monarques. Ils en furent tout d'abord les pères fondateurs, puis les grands bâtisseurs...

    Plus de 1300 ans d'histoire sacrée!
    Le sacré a aujourd'hui disparu de l'exercice de l'exercice du pouvoir, mais il n'en reste pas moins qu'il fut, durant des siècles, le compagnon quotidien de notre peuple et de ses rois. Avec ce bel ouvrage à l'iconographie majestueuse, Elisabeth Kirchhoff nous invite à parcourir cette longue épopée, peuplée des souverains sans lesquels la France ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui...

    Cet ouvrage nous propose de revisiter l'histoire de notre pays, au travers d'une passionnante galerie de portraits et de destins!

  • Après France, son histoire qui s'arrête à une jeune Marie-Antoinette rentrant ses « blancs moutons » pour les abriter, les auteurs suivent Bonaparte avant qu'il ne devienne Napoléon.
    Les deux extraits de l'Avant-propos, qui suivent, permettent de constater l'enthousiasme que suscite l'aventure de cette figure unique de l'Histoire.
    « Vous assistez à l'élévation graduelle de Bonaparte et rien ne vous semble plus naturel que de voir un général toujours victorieux devenir, par là même, arbitre de la paix. » « Devenir le chef d'une nation, en dehors de l'hérédité, par acclamation et par choix, cela se voit ; mais en être digne, mais, ayant cette fortune, se montrer supérieur à cette fortune, et à ce degré :
    C'est un spectacle que l'histoire n'a vraiment donné qu'une fois. »

  • Jacques-Marie Onfroy de Breville (1858-1931), appose, très jeune, ses initiales, JOB, sur ses premières esquisses. À la fin de ses études au collège Stanislas, sa famille, très traditionnelle, s'oppose à son intention de préparer les Beaux Arts. Il se tourne alors vers l'armée, mais regagne Paris en 1882, et intègre les Beaux Arts.
    Octave Lebesgue (1857-1933) prend les pseudonymes de Jean Valjean et Caribert, puis celui de Georges Montorgueil sous lequel il signera avec JOB les larges et hauts volumes qui ont bercé l'enfance de nos parents, mais ne rentraient pas dans les bibliothèques.
    Considérés trop beaux et fragiles pour nous être confiés, ils étaient un peu des « Intouchables ».
    Aujourd'hui, notre présentation permet de mettre en toutes les mains ces « monuments » de l'histoire de France.
    Les auteurs nous entraînent dans une promenade historique, merveilleusement coloriée dans laquelle ils affichent convictions et idéaux. L'Histoire de France commence ici avec Vercingétorix et s'arrête à Trianon avec Marie-Antoinette. Mais Bonaparte nous attend dans le volume suivant.

  • Il fut un des plus grands conquérants que le monde ait connus. Trois cents ans après la chute de l'Empire Romain, il rebâtit l'Empire d'Occident. L'histoire l'a magnifié. La légende l'a mythifié.
    L'Église l'a canonisé. Cependant sa personnalité terriblement contradictoire reste à explorer. C'est l'ambition de ce livre qui met en lumière le charisme, le sens de l'organisation, la curiosité intellectuelle, la foi chrétienne, la vision politique de Charlemagne, mais ne cache ni son ambition, ni sa cruauté brutale, ni son caractère impulsif et autocrate.
    Ce livre illustre aussi l'universalité et, par là même, la modernité des réponses qu'il apporta aux problèmes de son temps.
    Charlemagne s'empara du pouvoir, le mot n'est pas trop fort, et s'y maintint par une politique d'intransigeante fermeté. Il dota l'empire d'institutions militaires, administratives et religieuses décentralisées. Il privilégia les échanges (nous dirions aujourd'hui les communications), l'instruction et la culture. Il combattit au nom du Christ, obligeant ses ennemis vaincus à se convertir ou à mourir.

  • Peu d'hommes ont soulevé autant de passions que Napoléon Bonaparte.
    La vie de ce personnage hors du commun ne peut que fasciner. Au même titre que César, Alexandre le Grand ou encore Gengis Kahn, Napoléon fut l'un des grands conquérants de l'Histoire, un être de légende, un géant de roman, et presque un héros balzacien tant sa fin fut tragique ! Il posséda l'Europe. puis mourut sans pouvoir, exilé sur une île. Qu'on l'apprécie ou le critique, il a laissé une empreinte palpable, une marque indélébile, et son parcours exceptionnel ne peut qu'envoûter les jeunes esprits.

    À l'heure de Superman et d'Harry Potter, il n'est sans doute pas inutile de rappeler que les « simples » humains ont aussi des pouvoirs. et que l'Histoire est souvent plus prodigieuse que la fiction ! N'aurait-il pu lancer : À nous deux l'Europe !
    Dans cette superbe édition, Balzac s'adresse à nos enfants, et raconte :
    Il était une fois....

    Délicieusement illustré, à chaque page, d'images populaires en couleur, cet ouvrage est la reproduction à l'identique, grand format d'origine : 282 x 390, d'une magnifique édition aujourd'hui introuvable.
    Il est présenté avec son dos relié toilé à l'ancienne, imprimé sur un papier 250 grammes, tel qu'il fut publié à l'origine.

  • O muthos : le mythe, la fable ou l'histoire... Le dictionnaire propose trois traductions presque contradictoires. S'agit-il de fable ou d'histoire? Les personnages d'Homère semblent en partie attestés par l'histoire. Agamemnon a existé et Schlie-mann a pu reconstituer, d'après ses remarquables découver-tes à Mycènes, la vie des héros de la guerre de Troie. Athéna protégeait alors Agamemnon, Apollon soustrayait l'inconséquent Pâris dans un nuage de poussière, Thétis (médaillon ci-dessus) implorait Zeus de protéger son fils Achille dont elle savait le talon vulnérable... Loin des manuels scolaires, les dieux grecs imprègnent encore notre vie quotidienne. Les planètes, les mois, les jours de la semaine (latinisés) les rappellent souvent (Mars, Mercure, Jupiter, Vénus...). L'un des fondements de notre culture. Depuis Homère, les combats des Titans, les foudres de Zeus, les frasques d'Aphrodite, les colères d'Héra, les périples d'Ulysse peuplent notre imaginaire et, souvent, avec beaucoup plus de raisons qu'on ne le pense. Ainsi, le Bosphore doit son nom à l'une des nombreuses colères d'Héra. Pour protéger la belle Io de la vengeance de son épouse, Zeus changea sa jeune maîtresse en génisse ; mais Héra découvrit la supercherie et lança un taon harceler la malheureuse qui n'échappa à ses piqûres qu'en se jetant dans la mer : Bosphore signifie le passage de la vache. Dans ce livre foisonnant d'anecdotes, retrouvez ces mythes qui ont tissé notre inconscient.

  • Talleyrand ? Un homme aux multiples facettes.
    Evêque apostat, il se réconcilie pourtant au dernier moment avec Dieu. Prince des diplomates, il est aussi le plus vénal des hommes politiques de son temps. Homme d'esprit, il déteste écrire. Représentant de la douceur de vivre de l'Ancien Régime, il invente la gastronomie moderne. C'est ce Talleyrand protéiforme qui fascina écrivains et cinéastes, que l'on trouvera ici, avec la clef qui permet de le mieux comprendre.

  • Le plus grand égyptologue de la fin du XIXe Considéré, avec Jean-François Champollion, comme l'un des pères de l'Égyptologie, Auguste Mariette est à l'origine de la première grande découverte archéologique en Égypte puisque c'est lui qui exhuma des sables de Saqqarah l'antique Sérapeum.

    Le créateur du futur musée du Caire Auguste Mariette fut le premier à réaliser l'ampleur considérable des pillages et de la destruction des monuments anciens et, mû d'une incroyable détermination, il parvint à convaincre le vice-roi d'Égypte de construire le premier musée du pays et de créer une institution, le Service des Antiquités égyptiennes qu'il dirigea jusqu'à sa mort et qui protégea dès lors le fabuleux patrimoine de l'Égypte ancienne.

    L'auteur du scénario d'Aïda Auteur et dessinateur de grand talent, Auguste Mariette écrivit de nombreux articles, nouvelles et livres, et associa tous ses dons pour une création qui passera à la postérité l'opéra Aïda de Verdi, dont il rédigea le scénario et dessina les costumes et les décors.
    Avec ce livre, La Bibliothèque des Introuvables fait renaître non seulement le personnage mais, également, l'homme haut en couleur que fut Auguste Mariette.

    L'ouvrage, ponctué de photographies et de dessins inédits, plonge le lecteur dans l'Égypte du XIXe siècle.

  • " Napoléon, soldat de la Révolution, vit se dresser contre lui les peuples que cette révolution avait appelés à la liberté. " Ces mots résument l'idée maîtresse du chef-d'oeuvre d'Albert Sorel, l'un des plus grands historiens français du XIXe siècle.
    Diplomate, professeur à l'École libre des Sciences politiques, il est le fondateur de l'histoire diplomatique en France. Son enseignement fit de lui l'un des maîtres à penser de la majorité des diplomates français. Sorel présente d'abord un panorama de l'Europe et des relations entre les États avant la Révolution. Il étudie ensuite les réactions des puissances européennes face à l'éruption révolutionnaire.
    Avec l'apparition de Bonaparte, l'Histoire s'anime, et Sorel conduit son lecteur dans la compagnie de Napoléon et de ses diplomates, confrontés aux coalitions successives des États de l'Europe, jusqu'au congrès de Vienne et à la chute définitive de l'Empereur des Français en 1815.

  • Ces journées de septembre 1946 consacrées à la causalité psychique des pathologies mentales marquent l'histoire des relations tumultueuses entre psychanalyse et psychiatrie. Le débat porta sur le statut qu'il était permis d'accorder à la notion de liberté dans l'état de folie.

  • REVUE DE PSYCHANALYSE EN HUIT VOLUMES :
    1 - La Transgression;
    2 - La Perversion;
    3 - Clinique et Métapsychologie;
    4 - Études critiques;
    5 - La Paternité 6 - Clinique et Métapsychologie;
    7 - L'Identification;
    8 - L'Enseignement de la Psychanalyse.

    Rares sont les collections de textes analytiques qui ont eu, en leur temps, le renom et l'importance de ces publications.
    Fondée le 18 juin 1953, à la suite de la démission de Françoise Dolto, Juliette Favez-Boutonnier, Jacques Lacan, Daniel Lagache et Blanche Reverchon, de la Société psychanalytique de Paris (SPP), la Société française de Psychanalyse prit, après l'interruption liée à la guerre, à un moment de réinvention de la psychanalyse en France, une place prépondérante.

  • 1 - La Transgression.
    2 - La Perversion.
    3 - Clinique et psychologie.
    4 - Études critiques.
    5 - La Paternité.
    6 - Clinique et Métapsychologie.
    7 - L'Identification.
    8 - Enseignement de la Psychanalyse.

    En 1967, paraît le premier numéro d'une revue qui, petit à petit, deviendra mythique : L'Inconscient.
    C'est à l'initiative de Piera Aulagnier-Spairani, membre de l'École freudienne de Paris, qu'est lancée L'Inconscient, avec deux de ses collègues, Jean Clavreul, membre de la même école et Conrad Stein, membre de la Société psychanalytique de Paris.
    Huit numéros sortent en deux ans, 1967 et 1968.
    Quelques-uns des plus grands noms de la psychanalyse ont écrit dans cette revue.
    Totalement épuisée, elle trouvera sa place dans toute bibliothèque consacrée à la psychanalyse.

empty