Flammarion

  • Salie est invitée à dîner chez des amis. Une invitation apparemment anodine mais qui la plonge dans la plus grande angoisse. Pourquoi est-ce si « impossible » pour elle d'aller chez les autres, de répondre aux questions sur sa vie, sur ses parents ? Pour le savoir, Salie doit affronter ses souvenirs. Poussée par la Petite, son double enfant, elle entreprend un voyage intérieur, revisite son passé : la vie à Niodior, les grands-parents maternels, tuteurs tant aimés, mais aussi la difficulté d'être une enfant dite illégitime, le combat pour tenir debout face au jugement des autres et l'impossibilité de faire confiance aux adultes.
    À partir de souvenirs personnels, intimes, Fatou Diome nous raconte, tantôt avec rage, tantôt avec douceur et humour, l'histoire d'une enfant qui a grandi trop vite et peine à s'ajuster au monde des adultes. Mais n'est-ce pas en apprivoisant ses vieux démons qu'on s'en libère ? « Oser se retourner et faire face aux loups », c'est dompter l'enfance, enfin.

    Portrait de Fatou Diome par Léa Crespi © Flammarion

  • «Toute leur enfance les a unis, l'adolescence les sépare. L'an passé, déjà, ils échangeaient des répliques aigres, des horions sournois ; maintenant le silence, à tout moment, tombe entre eux si lourdement qu'ils préfèrent une bouderie à l'effort de la conversation.»Philippe et Vinca sont adolescents et amis de toujours. Cet été-là, ils vont découvrir «la naissance du trouble adolescent». En août, Vinca est tentée de se laisser glisser avec Philippe vers les gouffres marins.
    Lui veut vivre, il la ramène au bercail. Peu après, il rencontre une belle inconnue en blanc avec laquelle il découvre le plaisir...«L'amour naissant et le dur passage de l'enfance à l'adolescence.» Ainsi Colette résumait-elle son roman en 1954, trente ans après la parution. En août de la même année disparaissait la «femme la plus libre du monde» (Pierre Mac Orlan).

  • L'histoire de trois femmes d'âges différents rapprochées par les hasards et les épreuves de la vie. Cramponnées à leurs espoirs face aux coups du sort, elles décident de tenter le tout pour le tout.

  • La loi de Murphy n'est rien comparée à la loi d'Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu'on aurait humainement pu le prévoir.
    Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l'évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s' emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu'elle a depuis l'enfance qu'il lui a toujours manqué quelqu'un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l'ETA servent d'école buissonnière. Et que l'accident d'un instant devient la fracture de toute une vie...
    On peut se laisser choir ou faire le saut de l'ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l'esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

  • Joseph fabrique le berceau de sa première petite-fille, lorsqu'un coup de téléphone l'interrompt. Un crash d'avion : son fils dedans, son gendre aussi. Et la petite alors ? Sauve, bien vivante ! Prête à naître, car grandissant dans le ventre d'une mère porteuse canadienne choisie par le couple homosexuel. Joseph n'a jamais foutu les pieds hors de sa Normandie natale, il a passé sa vie dans une ferme, vendu ses vaches, enterré sa femme : il n'a plus que cette enfant en tête. Alors il part. À la rencontre de la minuscule promesse qui prolonge l'existence de son fils. À la rencontre de la jeune étrangère, farouche et indomptable, qui la couve. Rien n'est simple dans cette histoire, mais il se lance, à plein régime, dans une réinvention audacieuse et poignante de la famille contemporaine.

  • Une trentaine de missiles nucléaires dans les airs... subitement détournés ! Qui a sauvé notre planète d'une Troisième Guerre mondiale ? Justine, jeune hackeuse éthique, va comprendre qu'Internet s'est découvert un instinct de survie.
    Internet, qui abrite l'ensemble de notre savoir, est en train de s'éveiller grâce à nos logiciels d'apprentissage. Il lui manque pourtant quelque chose d'essentiel : l'intelligence des émotions. Justine n'a pas le choix : elle doit faire son éducation et lui apprendre l'empathie. Elle devra faire vite : nombreux sont ceux qui n'ont aucune envie de le voir grandir.

    Jean-Gabriel Causse questionne avec humour et clairvoyance notre réaction le jour où l'intelligence artificielle sera plus puissante que nous

  • emylina, depuis son enfance, n'oublie plus rien, pour être sûre de ne pas oublier quelque chose d'important.
    ni son grand-oncle muet, survivant déporté, ni son oncle révolutionnaire assassiné par la police dans les années 1980, ni son enfance dans la roumanie de ceausescu, ni les mots qu'elle classe dans son cahier " a ne pas oublier ". son coup de foudre pour une jeune italienne fait aussi partie des choses inoubliables. unies par le même sentiment de malaise et de colère face à leur génération, elles sont alliées et inséparables.
    mais l'italienne disparaît brutalement, en même temps qu'un meurtre est commis dans le café où elle travaillait. alors commence une quête qui n'est pas une enquête. c'est l'histoire des disparitions qui amènent à la vie. des vivants qu'on a envie de tuer et des morts inoubliables. c'est l'histoire de cette épreuve qu'est grandir, étrangère à son époque et à sa génération, dans un monde qu'on déteste, l'histoire des refuges possibles.
    l'histoire de ce dont on se consolera peut-être, et du reste, qui nous laisse inconsolables.

  • Thomas Ferrer n'est pas un truand. Pas vraiment. Les petits trafics lui permettent de sortir la tête de l'eau, même si la vie n'a pas été tendre avec lui. De petits larcins en détournements de ferraille, le voilà face à face avec un truand, un vrai cette fois. Celui-ci, laissé pour mort par Ferrer, embarque deux frères assoiffés de vengeance à la poursuite de son agresseur. La traque sera sans pitié, alors qu'une puissante tempête s'abat sur la région.

    Une histoire envoûtante où les éléments se déchaînent en même temps que les passions, au service d'une profonde humanité.

  • «Mes chers parents, J'imagine à quel point cette lettre écrite de ma main va vous surprendre. Oui, elle vient de moi, votre fils maudit, celui dont vous n'avez plus reçu de nouvelles depuis sept ans. Mais rassurez-vous, je ne viens pas avec des cadeaux plein les bras, comme dit la chanson. J'espère au contraire que cette lettre empoisonnera votre journée».

    Dans ce roman épistolaire, surprenant et captivant, Gérard Salem nous fait découvrir, avec humour et tendresse, l'histoire d'une famille... étrangement familière.

  • Régine et Tom s'aiment. D'ailleurs, ils vivent ensemble. Presque. Quasiment. Disons qu'ils se fréquentent. Enfin, ils se fréquentent... Où en est leur relation, exactement, quand Tom veut du concret, et que Régine refuse de s'engager ?
    Mais un événement imprévu va la forcer à prendre une décision. Et elle choisit : la panique. Et la fuite, au volant de sa voiture. Tout plaquer, pour jouir de sa liberté, tant qu'elle le peut encore. Sauf qu'en voulant filer à l'anglaise, elle va se faire happer par le pire des pots de colle : Olga, la mère de Tom...
    Monique a la soixantaine, et autant de complexes. Plus de mari, des enfants partis vivre leur vie, aussi s'est-elle résolue à finir la sienne en tête à tête avec son chat.
    Mais la solitude, c'est d'un ennui... Alors, quand son amie Lutèce propose de la convier à une soirée de célibataires, elle accepte. Mais était-ce une si bonne idée?
    L'amour, c'est pas facile tous les jours.
    Mais le bonheur, ça se cherche. Partout.

  • 11 septembre 2001. Au lendemain des attentats du World Trade Center, le monde entier, tétanisé, retient son souffle. Mars 2003. C'est la guerre d'Irak. Une nouvelle ère s'ouvre sur un Moyen-Orient déjà blessé. L'heure de la mise à mort a sonné. Avram, Joumana, Menahem, Majda, Gamil, Samia, Jabril, Soliman, Rasha, Zyad, Ron, Thierry. Hommes, femmes, chrétiens, juifs, musulmans, autant de destins qui, du jour au lendemain, vont se retrouver fracassés. C'est à travers le regard...

  • Ingenious illusionist Vincent embarks on a thrilling adventure in turn-of-thetwentieth century France to unlock the mysteries of the past in a quest for lost treasure. Along the way, he battles against dark forces as he tries to discern who he can trust in a race against the clock.
    Vincent, more than anyone, knows what it means to keep a secret. With his troupe of talented craftsmen- the only family he has-he designs hidden compartments for priceless treasures and passageways for undetectable escape routes. The rich and powerful who hire him pay handsomely for his work, and for his discretion-they know only his first name, and his business is strictly wordof- mouth.

    As Paris celebrates the 1889 World's Fair, the city fills with visitors who come to see the controversial new Eiffel Tower with its gravity-defying escalators, to tout their latest inventions, or to scout for prospective investment opportunities. Vincent takes on an urgent mission so secret he doesn't tell anyone about it. Suddenly, he and his team become the target of assassination attempts.
    In a race against time, as death licks at their heels, they puzzle over who could be behind the violence. Is it one of their clients trying to erase the secrets they had been hired to conceal? Has their work somehow provoked the dark forces of the occult? Who is this faceless adversary, lurking in the shadows, ready to strike them anywhere, anytime?
    Confronted with mysteries uncovered from the past, and a life-or-death challenge that tests the limits of his ability, Vincent will do everything in his power to thwart the menace and protect his friends ... if only he can survive.
    What he is about to discover will shatter everything he thought he knew about the world....

  • L'épopée de Dona Isabel Barreto, conquistadora des Mers du sud, première et seule femme amirale de l'Armada espagnole. Roman d'aventures et roman d'amour, l'incroyable épopée d'Isabel Barretto est aussi une histoire vraie.

  • Le destin au Proche et Moyen-Orient de quatre familles de nationalités et de confessions différentes, de 1956 aux attentats terroristes de 2001.

  • Se réveiller un matin, descendre dans la rue et réaliser que
    tout le monde vous reconnaît. C'est l'expérience étrange
    que vit Georges Frangin. Chômeur docile, inconnu au
    bataillon, il découvre qu'il est désormais une star, sans
    raison. Il essaie de comprendre, interroge les passants,
    passe pour un snob qui nie sa célébrité. Va-t-il devenir
    fou ? Lorsqu'on l'annonce dans une émission de télévision
    il appelle la chaîne. Ne vous inquiétez pas, lui dit-on, tout
    va bien se passer. On présente un livre de lui ? Inutile
    de s'en faire, on veillera plus tard à l'écrire, si nécessaire.
    La gloire augmente et la pression avec. Un démontage
    hilarant et subtil de ce système qui a besoin de stars au
    point d'en fabriquer arbitrairement.Aujourd'hui Frangin est une vedette, demain ce sera
    peut-être la personne que vous voyez en couverture de ce
    livre. La célébrité se répand désormais comme par contagion.
    Entre Woody Allen et Kafka, ce roman est aussi un
    hommage à La Métamorphose. La notoriété transformerait-elle
    les humains en cafards grotesques oe

  • Sans coeur étaient les nantis du village reculé où se déroule l'histoire ici contée. Et sans âme se sont-ils tous, à la fin, retrouvés.
    Entre la première et la dernière page de ce livre, quatre saisons vont défiler. L'église va, une nuit d'été, être démolie par la foudre. Le bourgmestre, l' apothicaire, le curé Emmanuel et son terrible secret, sans oublier tous les autres qui ont vu mais se sont tus, tous ceux qui prospéraient dans les riantes ruelles et les jolies maisons vont condamner le petit peuple entassé dans les bas-fonds du bourg à l'impossible : reconstruire en quelques mois et de leurs mains l'église foudroyée.
    Andreï Voronov, notre héros, et son chat Miouchki, Fabrizio et Jamal, Zuang et les frères irlandais vont alors tenter de relever cet incroyable défi qui fera d'eux et pour toujours : les bâtisseurs du vent.
    Entre la première et la dernière page de ce livre : des jours et des jours de labeur, des rires et des peines, des parties de pêche au bord du fleuve, l'aide d'une poignée de justes et le courage du désespoir.
    Entre la première et la dernière page de ce livre : une histoire d'hommes, de bâtisseurs, de miséreux. Un conte du peu pour le mieux qui démontrera que l'avidité, l'hypocrisie et la bêtise, même associées au plus mauvais coup du sort, ne peuvent entamer ce qui forge la gloire du peuple misère : la solidarité sans faille qui l'unit.

  • Dix ans après avoir disparu au Sahara, un chasseur alpin rentre chez lui. Tout le monde le croit mort. Seule sa fille attend encore son retour.
    Soldat perdu, Ulysse furieux, il rapporte sur sa montagne les crimes d'une lignée qui a pillé l'Afrique de l'Ouest au temps des colonies, avant d'installer son empire sur les Alpes du Sud.
    Des terres brûlantes aux sommets enneigés, une ombre l'accompagne. À la fois jeune et vieille, blanche et noire, cette force se joue des époques et des continents. Pour que justice soit faite, elle oeuvre dans la nuit des âmes, dressant les femmes contre les hommes, les frères l'un contre l'autre, les fils contre les pères. Sous le regard des animaux de la forêt, dieux silencieux, le temps s'enroule autour de la faute originelle. Ici et là-bas, autrefois et maintenant, ni les vivants ni les morts ne trouvent le repos.
    Le sang noir de la vengeance coule dans leurs veines.

  • Betty, la trentaine solitaire, passe son temps libre à observer les habitants de l'immeuble d'en face. Pas dans une intention de voyeurisme mais pour créer des liens. Son attention se focalise sur une vieille dame qui vit avec ses chats. A cause de son air joyeux, elle la baptise Félicité et se prend d'affection pour elle. Lorsque Félicité est envoyée dans une maison de retraite, Betty, bouleversée, remue ciel et terre pour la retrouver. Une véritable amitié est née.
    "Embrasser les joues ravinées d'une mamie, c'est tremper les lèvres dans un millésime de vie. Ça régénère !" Fatou Diomé

  • Le roman traite de la période ottomane sous laquelle s'est déroulée « le Génocide Arménien ».
    1914, Anatolie orientale. C'est au coeur de paysages sauvages et montagneux que vit la famille Tomassian : Vahé, le grand-père, Bedros et Achod, ses fils, Anna et ses deux enfants, Aram, 12 ans et Yéva, 14 ans. En avril 1915, toute la famille est massacrée sous les yeux d'Aram et Yéva. Commence alors la déportation et un véritable voyage aux enfers pour les deux adolescents arméniens.

  • La reine du crime a-t-elle été kidnappée ?
    « Voilà, le livre est fini. J'y ai posé le point final vers quinze heures. Le titre : Une autobiographie. Je ne me sens pas très à l'aise. Mon éditeur va s'en rendre compte. Des pages manquent. J'entends sa voix rocailleuse, je sens le parfum de son cigare entre ses mots : "Enfin, Madame Christie, on ne peut pas passer du chapitre V au VI sans que vous parliez de ce qui a animé toute l'Angleterre pendant dix jours lors de l'hiver 1926 ! C'est un point capital de votre vie ! Pourquoi une telle impasse ?" Je ne lui répondrai pas, je murmurerai : "Je ne me souviens pas, vous savez, j'ai parfois des moments d'amnésie." Pourtant, j'ai bien dicté le chapitre manquant sur mon petit appareil enregistreur. Puis, j'ai retranscrit et réécrit. Des pages et des pages, presque un livre entier, consacrées à ces journées. Mon secret. Ma vie privée. Une semaine et demie qui n'appartient qu'à moi. » C'est une histoire vraie. Un mystère jamais totalement élucidé. Une zone d'ombre qui demeure dans la vie d'Agatha Christie. Pourquoi et comment la reine du crime a-t-elle disparu dix jours durant l'hiver 1926 ? Qu'a-t-elle fait pendant ces dix journées ? Pourquoi toute la presse britannique et française a-t-elle cru qu'elle avait été assassinée ?

    Dans ce roman passionnant et documenté, Brigitte Kernel se met dans la peau d'Agatha Christie pour raconter cette mystérieuse disparition. Une magnifique histoire d'amour, de vengeance et de trahison.

  • C'est un conte, un conte bien réel. Une jeune femme ouvre les archives du tribunal d'Annecy pour revenir sur le fait divers qui a détruit sa famille, trente ans auparavant. Pourquoi ne lui a-t-on jamais parlé de sa cousine Sophie, victime à 9 ans du « monstre d'Annemasse » ? Elle plonge dans son histoire comme on plonge dans la gueule du loup. Le loup qui la guette depuis l'enfance. Le loup qui a tué, jeune assassin dont la vie a été pulvérisée par un drame. Le loup qui agit silencieusement au sein de chaque famille. Héloïse fait oeuvre de vérité, met en images les mauvais rêves, revient dans la maison de vacances où les petites filles vivaient en dehors du temps des adultes.
    Revisitant le mythe du Chaperon rouge, Héloïse Guay de Bellissen, dans son roman le plus ambitieux, décrit admirablement le monde noir et solaire de l'enfance, et redonne au fantôme d'une fillette existence, dignité et amour.

  • Olivier Hauteville enquête sur l'assassinat de Henri III et soupçonne le véritable assassin d'être toujours en fuite. Pendant ce temps, la société secrète des Gardiens de la foi prépare la ruine de Henri IV...

  • Paraguay, 1886. Virginio Miramontes, un aventurier solitaire, est recueilli en pleine jungle dans une étrange colonie peuplée d'une poignée de familles allemandes.
    C'est le projet fou d'Elisabeth Nietzsche, soeur du célèbre philosophe, et de son mari, le lugubre docteur Förster. Tous deux rêvent de créer dans ces terres vierges une nouvelle Allemagne digne de l'utopie aryenne balbutiante.
    Antisémitisme délirant, plans d'expansion démesurés, cultures et commerces impossibles... Rien ne marche comme prévu, et la Nueva Germania court au désastre. La maladie rôde, la faim guette, la violence s'installe. Perdue dans ce microcosme entouré de barbelés, Elisabeth tient à son frère la chronique fantasmée de leur succès, passant ses jours à attendre les lettres de Nietzsche.
    Nietzsche au Paraguay révèle une face cachée de l'Histoire, celle d'une illusion folle, présage des massacres nazis un demi-siècle plus tard.

  • Trois histoires dont le point commun est une odeur de figuier sauvage, une senteur d'été, d'enfance, de nostalgie, un parfum de délicieuse mélancolie, comme une chanson qui ramènerait à une époque oubliée.
    La première parle d'un couple et de son impossibilité à communiquer. Revenus pour les vacances dans la maison de famille au bord de la mer, en Italie du sud, ils se retrouvent fermés dans leurs blessures, incapables de sortir d'euxmêmes. Le silence fige douleurs et tendresses, suffoque l'amour. Les nondits, sous forme de flots de fourmis, envahissent l'espace vital, étouffant tous les possibles.
    La deuxième est un cri de détresse à la première personne. Là encore, c'est la défaite de la compassion, de l'amitié, et un couple qui court à l'échec par manque d'écoute, par crainte d'espérer. Le chemin qui conduit de la peur à l'amour ne s'accomplit pas.
    La troisième, les réflexions d'un gros bonhomme à la retraite enfermé dans un ascenseur, est une sorte de résumé, au sens figuré, des deux premières nouvelles. S'il y a une issue possible, celle-ci est ailleurs que dans la solitude. Et l'odeur du figuier, suspendu sur la vie des personnages, est là pour leur rappeler que la joie est admissible et recevable, qu'elle est tout près, qu'il faut la respirer et y croire, la laisser planer, s'en envelopper.

empty