L'harmattan

  • "D'Oran 1920 à Asheville 1993, Will nous raconte les lourds secrets qui entourent ses origines et le destin tragique de ses ancêtres. À travers leurs souvenirs ou leurs confessions écrites, il restitue la vie quotidienne de deux communautés, l'une juive, l'autre noire, dans la première moitié du vingtième siècle. Engagé dans une véritable enquête passionnée, tant historique que géographique, pour découvrir la vérité sur ses racines, Will jette des passerelles entre les époques et les continents. Son chemin le mènera à des faits dissimulés, depuis toujours, par l'armée américaine et à un cimetière oublié, à moins de deux heures de Paris."

  • Mai 1919 : accueillie par une foule en liesse, l armée grecque occupe la ville de Smyrne où les différentes communautés cohabitent en paix depuis des siècles. Personne ne se doute que la grande catastrophe est proche dans la sublime Perle du Levant, célèbre pour son raffinement, son ouverture et sa modernité...Alors que se joue l avenir de l Asie Mineure, des liens se nouent et se brisent. Un récit richement documenté sur la douleur de la désillusion, où destinées individuelles et collectives s entremêlent dans le contexte d une inexorable montée de l intolérance et des nationalismes.

  • "Monarchie constitutionnelle de 1805 à 1918, la Bavière formait un royaume doté d une certaine autonomie institutionelle grâce aux droits réservés. La monarchie faisait l objet d un consensus au sein de la classe politique représentée au Landtag, allant des libéraux aux sociaux-démocrates en passant par les conservateurs. Face à un Empire allemand, à majorité protestante, dominé par la Prusse, la Bavière s'était affirmée sous Louis III comme le porte-parole d'un catholicisme allemand fier de lui. Le déclenchement de la Première Guerre mondiale et la dégradation de la situation militaire causeront la chute du souverain, sourd aux demandes de parlementarisation de la monarchie. - - - - "

  • Au début du vingtième siècle, Ricard, un modeste berger des Causses, se retrouve en Oubangui-Chari où, malgré les aléas du climat et l'emprise des compagnies concessionnaires sur le territoire, il deviendra planteur. Il mène une vie solitaire en brousse jusqu'au jour où une révolte des G'Bayas a lieu à l'est du pays, révolte qui oppose les « indigènes » aux compagnies qui vivent du caoutchouc. La presse de l'époque, en métropole, passe sous silence cet événement, alors qu'à la porte Dorée, l'Exposition coloniale bat son plein. L'auteur nous emmène, de Boma à Bangui, dans une lente remontée du Congo puis dans la jungle environnante et révèle, derrière le paravent de la colonisation, les fauxsemblants et leur cortège de catastrophes qui dévastent aujourd'hui encore cette région d'Afrique.

  • "1916. Dans un Verdun dévasté par la guerre, le soldat Albert Montazel déambule et survit, seul au monde. Autour de lui, il n'y a rien d'autre qu'une ville et des secteurs de combats déserts et vides de toute présence. Il semble qu'il soit le seul être vivant à des kilomètres à la ronde. Pourtant Albert semble se satisfaire de cette étrange solitude... mais parfois il lui semble n'être pas complètement seul. - En 1946, Bernard, un pilote de chasse de la France Libre, est confronté aux conséquences de la libération. Son oncle est suspecté d'intelligence avec l'ennemi et reste introuvable. - Accompagné d'un jeune policier de la préfecture, il se rendra à la prison de Fresnes pour obtenir des renseignements de la part d'un ancien collaborateur. Bernard apprendra que pour son oncle, et pour beaucoup d'autres, la guerre ne s'est pas arrêtée en novembre 1918..."

  • "Août 1914. P'tit Louis Glazec ne s'attend pas à la réalité qu'il va traverser. Lui, tout ce qu'il veut, c'est prouver à son père qu'il est un homme, un vrai. Pourtant, comme les autres, il recule avec l'armée française. À partir de là, nous entrons avec ce personnage attachant dans son quotidien de poilu, ses doutes, ses blessures visibles et invisibles, mais aussi ses amitiés, fortes et résilientes. Nous vivons, avec P'tit Louis, ces longues années de guerre, avec des focus sur des aspects peu relatés du conflit."

  • "En 1912, un jeune ingénieur agronome, originaire de la Nièvre, entre en politique dans les rangs de la gauche radicale. Huit ans plus tard, il est élu sénateur, en charge de gérer l'après-guerre et la crise des années 30. Soucieux de libérer les ruraux des notables réactionnaires et des grands propriétaires fonciers, le jeune parlementaire nourrit l'ambition de faire de l'agriculture le moteur du développement national. Président de la commission d'agriculture en 1936, il pousse à la création de l'Office national interprofessionnel du blé pour remédier au déséquilibre persistant du marché. C'est à travers les sillons d'une bibliothèque patiemment constituée, à mi-chemin entre les batailles de l'hémicycle et la sérénité des vieux livres, qu'est donnée à lire l'ascension d'un homme et son déclin lié à l'effondrement de la société."

  • Instituteur de village, Jules Morain est mobilisé en 1914 comme fantassin dans l'armée active de réserve. Alors que la guerre l'amène vite au bout de ses limites, il se met à écrire pour ensuite s'essayer à la caméra et devenir un homme d'images. Grâce à elles, il met la guerre à distance. Après une mission nocturne où il est blessé, Jules est fait prisonnier par les Allemands. Ses films deviennent rares jusqu'à son dernier sujet qui sculptera à la fois son propre témoignage, mais aussi tout un pan de l'Histoire.

  • "Buenos Aires, 1951. La jeune Eva Perón a difficilement réussi à s'imposer à la tête de l'État argentin. Parvenue au sommet du pouvoir, elle découvre qu'elle doit mener le plus grand combat de sa vie. Face à elle, ses adversaires reprennent leur lutte sans merci. Une des périodes les plus troublées de l'histoire du pays s'ouvre alors. C'est dans ce contexte agité que Leonor, héritière d'un puissant banquier, et Felipe Froilán, ouvrier élevé dans une famille communiste, se rencontrent à une manifestation politique. Alors que tout les oppose, ils devront affronter leurs entourages respectifs et les tensions qui s'emparent de la nation pour pouvoir vivre leur amour."

  • "Mai 1940. Face à l'armée nazie qui vient d'envahir la France, un jeune homme, Eric Cordier, brillant étudiant né de parents musiciens, n'hésite pas un seul instant : la lutte contre l'occupant sera désormais son destin. Trouvant parmi ses compagnons de l'ombre une jeune étudiante américaine, il mène avec elle un premier combat : le sauvetage depuis Marseille des intellectuels et artistes. Il fera ensuite partie d'un réseau de sabotage britannique et se mettra enfin au service de la Résistance en Languedoc. Ce roman historique, qui est aussi un roman d'amour, s'appuie sur des faits réels."

  • "24 juillet 1944, la Gestapo envahit le couvent de La Brosse-Montceaux, situé en Seine-et-Marne. Les missionnaires oblats de Marie Immaculée qui y vivent auraient mieux fait de s'en tenir à leurs prières, plutôt que de se mêler de politique : planquer les armes qui vont contribuer à la Libération de Paris fait-il partie des attributs de la vie religieuse ? Ils ont voulu jouer aux résistants, ils vont payer, voilà ce que disent les S.S., la Gestapo et l'Oberkommando de la Werhmacht, après avoir découvert leurs activités."

  • "Née au milieu du 19e siècle dans les quartiers mal famés de Londres, la petite Jane échappe à son triste destin le jour où elle entre au service de la célèbre Lady Lucie Duff Gordon qui la gardera à ses côtés lors de son départ forcé pour l'Afrique du Sud puis l'Égypte. Toutes deux, bravant les convenances anglaises, tomberont amoureuses de ce pays et de ses coutumes."

  • "Le corps sans vie de Peter est trouvé dans la grange d'Albert Verbrugghe, incendiée après un orage. Sur lui, un carnet au titre énigmatique : Je vous ai tant aimés. Une aura de mystère entoure cet ancien soldat allemand resté dans les Flandres après la guerre, exclu volontaire du monde des vivants. - Nuit après nuit, Albert traduit à Jean, son petit-fils orphelin, le journal intime de cet homme hors du commun : sa jeunesse auprès de sa mère Pamina, militante féministe pour la paix, leur engagement humaniste commun face aux idéaux nazis, les rencontres qui détermineront une vie farouchement opposée à Hitler et cette impérieuse nécessité d'éveiller ses concitoyens pour les sortir de leur indifférence. Il en paiera le prix fort, objet de la machination cruelle d'un régime d'inhumanité pour le contraindre à rentrer dans le rang, lui, un organiste de talent qui communie avec la géniale harmonie d'un Bach ou d'un Haendel. L'amour de la musique qui transparait à chaque page est le fil conducteur de ce récit."

  • Je n'ai jamais dénoncé Jean Moulin Nouv.

    "Un jour de juin 1943, à Caluire-et-Cuire, les nazis font une prise déterminante au cabinet du docteur Dugoujon. Bien avant l'événement, les Allemands disposaient de beaucoup d'informations sur la Résistance. Certains avaient parlé sous la torture, d'autres trahi par conviction. Des documents importants avaient été saisis. Berlin possédait des organigrammes, des noms, les emplacements de nombreuses boîtes aux lettres clandestines.Tout était prêt pour une catastrophe. Jean Moulin le sentait. Elle eut lieu le 21 juin. À qui la faute ? À la fatigue des hommes usés par trois ans de lutte clandestine ? À la moindre prise de précautions ? À la faiblesse psychologique de certains ? Ou par-dessus tout, à une impatience extrême chez l'ennemi sentant l'issue prochaine ?La catastrophe se produisit donc, avec l'arrestation de Jean Moulin. Un homme était là que tout allait accuser. Son nom : René Hardy alias Didot. Sa vie mouvementée est une histoire qui se faufile entre les ombres de géants : Jean Moulin, Charles de Gaulle, Charles Delestraint et tant d'autres devenus des mythes."

  • "Deux diamants jaunes de près de cent carats chacun constituaient le cadeau de noces de l'immortelle marquise de Païva, célèbre courtisane du Second Empire. Mais survinrent la guerre franco-prussienne de 1870, l'abandon de l'Alsace et de la Lorraine et le drame des familles contraintes à tout laisser pour rester françaises. C'est ce que vivent Anna et Michel, son fiancé lorrain contraint de rester dans ce qui va devenir l'Allemagne. Après la découverte des deux diamants, le couple se retrouve de surcroît sous la menace de la redoutable marquise de Païva..."

  • "Après avoir souffert de la faim et abandonné un enfant sous X pendant l Occupation, puis échappé au sort des femmes tondues à la Libération, une jeune Française tente de survivre. Dans sa chambre de bonne au sixième étage, seul un amour malheuresement illégitime viendra illuminer ces moments difficiles. Elle trouvera la voie d un engagement politique à l extrême-gauche qui prendra tout son sens dans le cadre de la lutte contre la guerre d Algérie."

empty