Esotérisme

  • Qu'est-ce que la franc-maçonnerie ? comment devient-on franc-maçon ? pourquoi parle-t-on de sociétés secrètes, de rites mystérieux, d'initiés ? qu'est-ce qu'une obédience, une loge, un grand maître ? pourquoi la franc-maçonnerie a-t-elle suscité tant de haines, une mise à l'index et encore, de nos jours, de nombreuses suspicions ? s'appuyant sur un précédent travail publié en 1974, ce dictionnaire a connu dès sa première édition en 1987 dans une version reliée, un succès considérable.
    Cette cinquième édition en dicos-poche témoigne d'un intérêt toujours vif pour la " maçonnologie ". loin de dévoiler des prétendus " secrets maçonniques ", cet ouvrage reflète, en dehors de toute polémique, la multiplicité des sensibilités ou des approches et témoigne d'une manière exhaustive et rigoureuse, dans un cadre historique, de la richesse des obédiences. sont présentés, les notions, les personnages, les coutumes, les pays dans lesquels existe une franc-maçonnerie active.
    Une importante bibliographique complète ce dictionnaire qui se veut le " dictionnaire d'une franc-maçonnerie en idées et en actes ".

  • Le succès de cet ouvrage, publié pour la première fois en 1930, (11 éditions de 1930 à 1997) ne s'est jamais démenti et sa lecture reste toujours aussi passionnante et instructive. Cette présentation dans la collection Quadrige lui donne une nouvelle visibilité et devrait susciter de nouvelles lectures, malgré les contestations et différends entre graphologues (cf quelques récents procès célèbres).

    L'auteur s'était passionné pour les travaux de l'Abbé Michon, fondateur en 1871 d'un journal et auteur d'un système. Il a travaillé plus de 40 ans à la mise au point de cette méthode et a lui-même répondu aux premières critiques : "J'ai obtenu les suffrages des philosophes que j'admirais le plus, des psychologues qui étaient mes maîtres, mes dénigreurs eux-mêmes m'ont fait la place assez belle..." La graphologie est l'étude du caractère par l'écriture. Tout mouvement graphique est un geste qu'il convient de voir, d'analyser, de classifier et d'interpréter. D'où la nécessité d'une méthode. La première partie enseigne à voir et classifier, la seconde classe les espèces en les interprétant selon leur milieu graphologique et selon les interactions permettant une interprétation caractérologique.

    Les nombreux exemples (650 ex) sont des reproduction d'écritures anciennes mais présentant des caractéristiques assez semblables à celles de nos contemporains.

  • Un parcours de la reconnaissance en 6 leçons, portant sur la façon dont les grands penseurs de la modernité ont mis en rapport le concept d'absolu avec l'idée de Dieu. Le parcours débouche sur l'hypothèse d'après laquelle le questionnement contemporain nous place au carrefour de 3 questions décisives : où est Dieu ? Qui est Dieu ? Comment vient-il à l'idée ?

  • « Ainsi, dans un premier temps, la philosophie nouvelle réalise la synthèse de la philosophie traditionnelle et de la théologie, de la science antique et de la révélation testamentaire, de la science des Arabes et de celle de l'Occident chrétien, réconciliant Platon, Aristote et Pythagore, Moïse, Salomon et Abraham, et Jésus, qui est, lui, la pierre d'angle du nouveau savoir. Elle fonde l'accord des deux lumières principales, la physique et la mathématique d'une part, la lumière de l'Évangile d'autre part. L'autel qui recouvre la tombe de Christian Rose-Croix contient des inscriptions qui ont trait à ces deux connaissances. Dans un second temps, elle implique la connaissance des Rotae mundi, des roues du monde, c'est-à-dire des «cycles», des différentes périodes cycliques de l'histoire du monde. Enfin, elle regroupe la science du microcosme et celle du macrocosme. »

  • « La franc-maçonnerie, écrit la Grande encyclopédie, est une institution philanthropique qui s'efforce de réaliser un idéal de vie sociale [.]. Ce n'est pas une société secrète, mais seulement une société fermée [.]. Ses règles fondamentales, ses lois, son histoire, le nom de ses adhérents ne sont pas cachés. » Malgré les très nombreux ouvrages qui ont été consacrés à la franc-maçonnerie, cette institution née en 1717 avec la Grande Loge de Londres demeure fort mal connue, et continue à susciter, notamment dans les pays latins, passions, légendes, préjugés et mystères. Quelle est la véritable histoire institutionnelle de la franc-maçonnerie? Quels sont ses doctrines, ses rites et ses obédiences? Quelles peuvent être la place et l'influence de ce mouvement ésotérique dans notre monde moderne?

  • Des aborigènes d'Australie à la Scandinavie ancienne, des Celtes à l'Égypte pharaonique, du christianisme primitif à la Mésopotamie cunéiforme, de la Mésoamérique au judaïsme, de l'Islam à l'Inde... tous les continents, toutes les langues, cultures et écritures, tous les mots sont situés dans une double perspective encyclopédique et critique pour accompagner les lecteurs, tous les lecteurs sur les chemins d'une véritable archéologie de l'invisible. Conçu et construit comme un parcours initiatique pour les hommes de notre temps, le Dictionnaire critique de l'ésotérisme est une succession d'entrées dans les terres inconnues de notre autre univers, c'est-à-dire un livre ouvert sur un monde caché.

  • Après avoir parcouru la théorie de la connaissance cartésienne (Sur l´ontologie grise de Descartes, Vrin, 1975), reconstitué sa doctrine métaphysique du fondement (Sur la théologie blanche de Descartes, Puf, 1981) et articulé sa double onto-théo-logie (Sur le prisme métaphysique de Descartes, Puf, 1986), on entreprend ici de réintégrer dans ce développement les questions, encore obscures et souvent laissées à part de l´ensemble, de la morale et des passions. Cette intégration dépend de la découverte du mode passif de la cogitatio, tel qu´il apparaît dès la VIe Méditation, anticipant d´ailleurs sur le concept phénoménologique de chair (Husserl, Henry). C´est à partir de ce « corps mien », « meum corpus » que se déploient en toute cohérence une morale et une union substantielle de l´âme avec le corps qui livrent vraiment les derniers fruits de la métaphysique cartésienne.

  • " Ainsi, dans un premier temps, la philosophie nouvelle réalise la synthèse de la philosophie traditionnelle et de la théologie, de la science antique et de la révélation testamentaire, de la science des Arabes et de celle de l'Occident chrétien, réconciliant Platon, Aristote et Pythagore, Moïse, Salomon et Abraham, et Jésus, qui est, lui, la pierre d'angle du nouveau savoir. Elle fonde l'accord des deux lumières principales, la physique et la mathématique d'une part, la lumière de l'Évangile d'autre part. L'autel qui recouvre la tombe de Christian Rose-Croix contient des inscriptions qui ont trait à ces deux connaissances. Dans un second temps, elle implique la connaissance des Rotae mundi, des roues du monde, c'est-à-dire des ``cycles'', des différentes périodes cycliques de l'histoire du monde. Enfin, elle regroupe la science du microcosme et celle du macrocosme. " (B. Gorceix) Ancien élève de l'École normale supérieure, Bernard Gorceix était un historien et traducteur, spécialiste de l'ésotérisme.

  • La revue est l'expression écrite des travaux et des études des membres de l'Institut international de géopolitique (IIG) ainsi que des correspondants de celui-ci à travers le monde.
    Centré autour d'un thème ou de l'étude d'un pays, chaque numéro de la revue rassemble, avec un souci permanent des perspectives historiques et géopolitiques, les contributions d'auteurs français et étrangers relevant de disciplines très diverses. Poser des questions, confronter des points de vue, ouvrir des débats, tel est le rôle de Géopolitique qui se veut ainsi lieu de recherche, de repères et de références.

  • L'élargissement des assises culturelles, la crise des valeurs morales, la dégradation de la moralité sociale provoquent de plus en plus des réactions de caractère individuel.
    La faiblesse de l'enseignement classique, de la formation religieuse s'avère une faille dans l'élaboration de la personnalité.
    Les hommes et les femmes de notre temps sont à l'affût des solutions qui leur permettraient de restructurer leur vie spirituelle en leur laissant le sentiment de leur libre détermination. Beaucoup se tournent vers les pratiques d'édification en usage en Orient. Mais, en raison de son évolution, l'institution maçonnique offre aux individus de bonne volonté une méthode éprouvée de libération et une possibilité de structuration spirituelle susceptibles de répondre à leur attente.
    Et ce propos maçonnique a pour but de présenter au grand public éclairé les données fondamentales de l'entreprise de ressourcement philosophique et moral que la franc-maçonnerie apporte à notre civilisation et à notre temps.
    Une sagesse pour l'Occident.

  • Age d'or, Agrippa, alchimie, amulette, Anubis, Apocalypse de Jean, astrologie, Atlantide, baptême, bestiaire, William Blake, bouddhisme, Giordano Bruno, Cagliostro, calendrier, catharisme, caverne, chamanisme, chiromancie, compagnonnage, cosmogonie, Delphes, démons, devin, diététique taoïste, divination, druide, égyptomanie, Eleusis, Esséniens, Etrusques, exorcisme, Faust, franc©maçonnerie, géomancie, Gilgamesh, gnosticisme, Golem, Graal, harmonie cosmique, hermétisme, hiéroglyphes, Ibn Khaldûn, initiation, ismaélisme, Janus, kabbale, labyrinthe, livres sibyllins, Lupercales, magie, manichéisme, messianisme, métempsycose, Midrash, millénarisme, mythologie irlandaise, Newton, nombre, occultisme, ordalie, orphisme, Osiris, Paracelse, perfection (phase de), phénix, possession, prêtres aztèques, Pythagore, réincarnation, Rose©Croix, secret, sorcellerie, soufisme, Swedenborg, talisman, Talmud, tarots, transmutation philosophale, univers du double, Vestales, Wagner, xiantian et houtian, Yeats, zâhir et bâtin, zodiaque. Des aborigènes d'Australie à la Scandinavie ancienne, des Celtes à l'Egypte pharaonique, du christianisme primitif à la Mésopotamie cunéiforme, de la Mésoamérique au judaïsme, de l'Islam à l'Inde... tous les continents, toutes les langues, cultures et écritures, tous les mots sont situés dans une double perspective encyclopédique et critique pour accompagner les lecteurs, tous les lecteurs sur les chemins d'une véritable archéologie de l'invisible. Conçu et construit comme un parcours initiatique pour les hommes de notre temps, le Dictionnaire critique de l'ésotérisme est une succession d'entrées dans les terres inconnues de notre autre univers, c'est©à©dire un livre ouvert sur un monde caché.

  • La bible des rose-croix

    Gorceix B.

    Ainsi, dans un premier temps, la philosophie nouvelle réalise la synthèse de la philosophie traditionnelle et de la théologie, de la science antique et de la révélation testamentaire, de la science des Arabes et de celle de l'Occident chrétien, réconciliant Platon, Aristote et Pythagore, Moïse, Salomon et Abraham, et Jésus, qui est, lui, la pierre d'angle du nouveau savoir. Elle fonde l'accord des deux lumières principales, la physique et la mathématique d'une part, la lumière de l'Evangile d'autre part. L'autel qui recouvre la tombe de Christian Rose-Croix contient des inscriptions qui ont fait à ces deux connaissances. Dans un second temps, elle implique la connaissance des Rotae mundi, des roues du monde, c'est-à-dire des " cycles", des différentes périodes cycliques de l'histoire du monde. Enfin, elle regroupe la science du microcosme et celle du macrocosme.

  • Préface, par Daniel Ligou, 1 Avant-propos par Roland Desné, 9 Préambule, 19 Préliminaires, 23 1. Humanisme, et spiritualité, 27 2. Esquisse d'un bilan, 45 3. La science contemporaine et l'humanisme, 51 4. La spiritualité humaniste, 63 5. Maçonnerie et spiritualité, 69 6. Perspectives, 81 Références bibliographiques, 91

empty