• Les terribles attentats du 11 septembre 2001 ont brutalement fait passer le monde dans un XXIe siècle dominé par l'hyperterrorisme.
    Rares sont les tentatives de comprendre la psychologie des islamistes radicaux révolutionnaires, et pourtant l'État Islamique a attiré des individus de 120 pays à travers le monde. C'est la plus grande force de lutte extraterritoriale depuis la Seconde Guerre mondiale et la nouvelle « bête immonde » depuis le nazisme. Des milliards de dollars sont dépensés dans le monde pour notre sécurité, mais rien du tout pour la recherche en psychiatrie afin de déterminer les traits de personnalité intrapsychiques des terroristes. Afin de diminuer de 80 % le passage à l'acte terroriste, le professeur Michel-Alexandre Bailly propose que la France se dote du premier service au monde de renseignements intrapsychiques. Il tente de définir un trouble mental particulier à savoir « le syndrome terroriste radical » et oeuvre pour son inscription dans la classification statistique des troubles mentaux de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et dans le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders - DSM) de l'Association Américaine de Psychiatrie (American Psychiatric Association).

empty