Littérature générale

  • A travers une approche pluridisciplinaire, s'appuyant à la fois sur les réflexions classiques des spécialistes reconnus de la problématique de la laïcité et faisant appel à la linguistique, à la philosophie et aux travaux d'intellectuels juifs, cet ouvrage propose une réflexion de fond sur le concept de laïcité, tel qu'il s'est forgé et a évolué en France.

  • Dans un style « truffé » d'humour et de poésie, malgré le ciel « schizoïde » d'Ashkélone, petite ville balnéaire, l'auteur nous transporte et nous fait vivre, au travers du héros Bernard, une aventure parsemée de rires avec des moments intenses où l'émotion est à son comble. À chaque ligne, il revisite les thèmes principaux de la vie d'un homme avec ses blessures profondes qui remontent à la surface. L'esprit de « Je suis Charlie » et celui de la guerre se dévoilent sous la plume de l'auteur qui met en lumière l'histoire d'amour d'un couple qui se ternit petit à petit. Le lecteur est tenu en haleine jusqu'au dénouement final. Entre fiction et réalité, ce roman, écrit au rythme d'un carnet de bord bien étoffé, nous invite à une réflexion sincère et profonde sur la complexité de la vie et sur l'ambiguïté de l'amour. Le héros nous entraîne avec lui dans le tumulte d'une absurdité camusienne. Ce monde fou, plongé dans l'engrenage politico-médiatique, lui semble de plus en plus étranger et inconnu, et les valeurs auxquelles il se raccroche, s'évanouissent sous les coups de boutoir de l'extrémisme et de la désinformation. Les références historiques et métahistoriques, linguistiques, cinématographiques et humoristiques viennent accentuer la tension palpable chez ce personnage nostalgique fortement attaché à ses racines multiculturelles.

  • Au carrefour de la tectonique des cultures, Bernard est en quête vitale de repères. Bernard devait prendre ses vacances dans une petite ville balnéaire qui porte le nom d'Ashkélone et qui fut, il y a des milliers d'années, le théâtre d'un drame biblique, celui de la trahison de Samson par Dalila. Ce monde fou par sa turbulence plongée dans l'engrenage politico-médiatique semble de plus en plus étranger et inconnu à Bernard, et les valeurs auxquelles il se raccrochait, s'évanouissent sous les coups de butoir de l'extrémisme, de la désinformation et de la difficulté incompréhensible du monde libre à lutter contre les fossoyeurs de la liberté.
    Entre fiction et réalité et jusqu'au dénouement final, le lecteur est tenu en haleine par ce roman écrit au rythme d'un carnet de bord bien étoffé et qui nous invite à une réflexion sincère et profonde sur la complexité de la vie, l'ambiguïté de l'amour et l'absurdité de la guerre.

    L'esprit de « Charlie » plane au-dessus de la trame et une guerre « instrumentalisée » de toutes parts se dévoile de façon crescendo tandis que l'histoire d'amour d'un couple s'étiole inexorablement. L'auteur nous entraîne dans l'univers des blessures d'âme existentielles que la vie inflige à un homme ou une femme.

    Alternant rire et gravité, ce roman, très rythmé et basé sur des faits réels et méconnus du grand public, ne laisse aucun répit au lecteur, femme ou homme, qu'il appelle à ne jamais être indifférent à une menace qui pointe à l'horizon parce que tellement lointaine de l'insouciance quotidienne.

empty