• À l'ère de la mondialisation, jamais le latin n'est apparu aussi indispensable au juriste, ne serait-ce que pour échapper à la versatilité du législateur, résister au jargon et aider à la construction d'un système normatif de portée transnationale.

    Les expressions latines, mots, locutions, adages, représentent un outil de communication sans équivalent grâce auquel les notions et les règles du droit sont exprimées avec élégance, simplicité et concision. Si le latin, dans le droit comme dans d'autres domaines de la pensée (médecine, botanique, liturgie), a défié les siècles, c'est qu'il est une langue véhiculaire empreinte d'universalité.

    Ce lexique de droit positif se veut, avant tout, un ouvrage destiné au grand public des juristes débutants et des praticiens soucieux d'exactitude. Toutefois, rien n'interdit d'espérer que les amateurs de belles-lettres trouveront quelque plaisir à user de ces trésors linguistiques dont la pleine propriété n'est à personne mais dont l'usufruit appartient à tous.

    Cette huitième édition, outre l'ajout de quelques entrées moins usitées et la mise à jour de commentaires en cas de besoin, s'est attachée à parfaire la traduction des expressions, à les enrichir éventuellement et à veiller à la complétude des renvois.

  • À l'opposé des termes juridiques qui font l'objet de nombreux lexiques, les expressions juridiques n'ont guère suscité la plume des auteurs. D'où l'originalité du présent ouvrage, qui en compte près de 1500.

    Son évidente utilité est d'autant plus prégnante que, bien souvent, les tournures en question véhiculent l'archaïsme (A chandelle éteinte, Payer la folle enchère), la contradiction (Conjointement et solidairement), la redondance (Affirmer sincère et véritable), l'hermétisme (En assec)...

    L'auteur, une fois décortiqué le sens de l'expression analysée, rend compte des diverses applications de celle-ci et expose les références textuelles d'où elle est tirée.

    Un réseau de renvois révèle les affinités, les prolongements, les limites, les oppositions existant entre telle expression et telles autres, offrant ainsi une vue générale de la réalité juridique que recouvre chacune des entrées du dictionnaire.

    Cette 5ème édition, entièrement revue, est enrichie de quelque 150 entrées nouvelles et fait état de la toute dernière législation.

  • A l'ère de la mondialisation, jamais le latin n'est apparu aussi indispensable au juriste, ne serait-ce que pour échapper à la versatilité du législateur, résister au jargon et aider à la construction d'un système normatif de portée transnationale.

    Les expressions latines, mots, locutions, adages, représentent un outil de communication sans équivalent grâce auquel les notions et les règles du droit sont exprimées avec élégance, simplicité et concision. Si le latin, dans le droit comme dans d'autres domaines de la pensée (médecine, botanique, liturgie), a défié les siècles, c'est qu'il est une langue véhiculaire empreinte d'universalité.

    Ce lexique de droit positif se veut, avant tout, un ouvrage destiné au grand public des juristes débutants et des praticiens soucieux d'exactitude. Toutefois, rien n'interdit d'espérer que les amateurs de belles-lettres trouveront quelque plaisir à user de ces trésors linguistiques dont la pleine propriété n'est à personne mais dont l'usufruit appartient à tous.

    Cette septième édition, augmentée d'une cinquantaine d'entrées nouvelles, met à jour les textes explicatifs qui demandaient une actualisation, affine certaines traductions, enrichit le réseau des renvois et complète l'index thématique grâce auquel le lexique est à double sens : Latin-Français, Français-Latin.

  • Les expressions latines représentent un outil de communication sans équivalent grâce auquel les notions et les règles de droit sont exprimées avec élégance, simplicité et concision.

    Ce lexique sera un ouvrage essentiel aux juristes débutants comme aux praticiens soucieux d'exactitude.

    Cette sixième édition est augmentée de plus de 100 entrées.

  • À l'ère de la mondialisation, jamais le latin n'est apparu aussi indispensable au juriste, ne serait-ce que pour échapper à la versatilité du législateur, résister au jargon, et aider à la construction d'un système normatif de portée transnationale. Les expressions latines, mots, locutions, adages, représentent un outil de communication sans équivalent grâce auquel les notions et les règles du droit sont exprimées avec élégance, simplicité et concision. Si le latin, dans le droit comme dans d'autres domaines de la pensée (médecine, botanique, liturgie), a défié les siècles, c'est qu'il est une langue véhiculaire empreinte d'universalité.

    Ce lexique de droit positif se veut, avant tout, un opuscule destiné au grand public des juristes débutants et des praticiens soucieux d'exactitude. Toutefois, rien n'interdit d'espérer que les amateurs de belles-lettres trouveront quelque plaisir à user de ces trésors linguistiques dont la pleine propriété n'est à personne mais dont l'usufruit appartient à tous.

    Cette quatrième édition, entièrement revue, a été augmentée de plus de 200 entrées nouvelles. Et surtout, elle offre un index des mots clefs, véritable index des idées, permettant de trouver l'expression latine adéquate à partir d'un vocable français. Désormais l'ouvrage est à double face, latin-français, français-latin.

    Henri Roland est agrégé des facultés de droit et président honoraire de l'université Jean Moulin Lyon 3.

    Extrait du livre :
    De langage juridique, comme toute langue spécialisée, est caractérisé par la pluralité de ses sources. Pour l'essentiel, il est composé de vocabulaire français, utilisant les mots ordinaires auxquels est conférée une signification technique ou forgeant des termes particuliers à valeur sémantique propre. Mais, pour une part non négligeable, il fait également appel au latin, emprunt d'autant plus légitime que la plupart des concepts et des mécanismes juridiques nous viennent du droit romain. Or, si la terminologie juridique française fait l'objet de nombreux et savants travaux, il n'en est pas de même pour les mots latins qui, en dépit de leur survivance dans le discours juridique, n'ont suscité aucun recensement systématique. Un tel constat de carence, à lui seul, justifie la présente publication. (...) Ces mots, ces locutions, ces adages ont en commun d'être formulés dans la langue incomparable de Cicéron et de Virgile, qui est aussi celle de Justinien. Il en découle le double avantage d'une grande densité d'information, qui évite le recours aux laborieuses périphrases de nos technocrates contemporains, et d'une aptitude à un rayonnement international, puisque le latin est un instrument de communication scientifique entre des communautés qui se sont trop longtemps enfermées dans leur langue maternelle.
    Cet opuscule n'a d'autre ambition que de rendre accessible au plus grand nombre un certain fonds de formules latines sans lesquelles il n'est pas de juriste accompli.

    Extrait de l'avant-propos

  • A l'ère de la mondialisation, jamais le latin n'est apparu aussi indispensable au juriste, ne serait-ce que pour échapper à la versatilité du législateur, résister au jargon, et aider à la construction d'un système normatif de portée transnationale.
    Les expressions latines, mots, locutions, adages, représentent un outil de communication sans équivalent grâce auquel les notions et les règles du droit sont exprimées avec élégance, simplicité et concision. Si le latin, dans le droit comme dans d'autres domaines de la pensée (médecine, botanique, liturgie), a défié les siècles, c'est qu'il est une langue véhiculaire empreinte d'universalité. Ce lexique de droit positif se veut, avant tout, un opuscule destiné au grand public des juristes débutants et des praticiens soucieux d'exactitude.
    Toutefois, rien n'interdit d'espérer que les amateurs de belles-lettres trouveront quelque plaisir à user de ces trésors linguistiques dont la pleine propriété n'est à personne mais dont l'usufruit appartient à tous. Cette quatrième édition, entièrement revue, a été augmentée de plus de 200 entrées nouvelles. Et surtout, elle offre un index des mots clefs, véritable index des idées, permettant de trouver l'expression latine adéquate à partir d'un vocable français.
    Désormais l'ouvrage est à double face, latin-français, français-latin.

  • Cent poèmes qui font des grimaces à l'académie, des chatouilles à l'alphabet et des pieds de nez aux conventions.
    Juste pour nous faire rire, sourire et parfois même fou-rire !.

  • C'est l'histoire d'un homme qui a grandi dans un petit village perdu au coeur de la forêt de Brocéliande. Un homme vivant chaque jour de sa vie comme si c'était le dernier. C'est l'histoire d'un homme aux mille facettes, photographe, bâtisseur, voyageur, et surtout amoureux fou de rock'n'roll et de vieilles bagnoles.
    Un chevalier des temps modernes venu secouer au tournant des années soixante et soixante-dix les torpeurs d'une ruralité endormie. Où l'on retrouve les charmes de la campagne bretonne, ses terrains de foot cabossés, ses bistrots où le temps n'existe plus, ses légendes immémoriales, comme le poids de traditions cisaillées par les riffs de Keith Richards ou les coups de baguettes telluriques de Keith Moon. C'est l'histoire (illustrée de photos de concerts millésimées et inédites) d'un homme épris d'émotions fortes et de liberté, disparu prématurément sous l'effet d'un cruel et funeste tour du destin. Et c'est aussi l'histoire d'un enfant qui, grâce à cet homme, devint lui-même épris de musiques, d'émotions fortes et de liberté.

  • Les Mélanges rédigés en l'honneur de Marie-France Callu maître de conférences HDR à l'université Jean Moulin Lyon 3, cofondatrice et directrice adjointe de l'Institut de formation et de recherche sur les organisations sanitaires et sociales (IFROSS), tendent à rendre hommage au rôle majeur que la dédicataire a joué au sein de l'Université et de la société civile. Plus d'une quarantaine de collègues, amis et élèves ont souhaité, par leur contribution ou leur participation au comité d'honneur, souligner les qualités essentielles qui caractérisent pour eux l'approche des sciences juridiques développée par Marie-France Callu : humanité, pédagogie, ouverture d'esprit ou encore sens de l'innovation.

    Réalisés sous le haut patronage de M. le président Henri Roland et de M. le professeur François Dagognet, ces Mélanges tentent de refléter la diversité des champs d'étude de la dédicataire. Sont ainsi abordés des thèmes juridiques de droit général et de droit de la santé comme des réflexions plus vastes autour de la littérature, de la philosophie ou de la spiritualité.

  • Ce livre, véritable album de famille agrémenté de très nombreuses photos, d'articles de presse et de documents, retrace la vie du club de rugby de Rumilly à travers les faits sportifs marquants et les figures emblématiques du club.

    100 ans de rugby à Rumilly, 3 titres de champion de France. Une ville derrière son équipe.

empty