• On les a dits « primitifs », « nègre », « populaires », « tribaux »... : les arts aujourd'hui usuellement nommés « premiers » peinent à être désignés de manière satisfaisante.
    Sans doute parce que c'est un regard occidental porté sur des arts de peuples non européens, la plupart du temps sans écriture, généralement animistes, qui les a ains i classés.
    Qu'ils viennent d'Afrique, du Grand Nord, des Amériques, d'Océanie, ou d'Asie, ces arts qui s'expriment sur des supports très divers (masques, tatouages, peintures) ont en commun d'être nés bien avant que le mot « art » lui-même n'apparaisse.
    Des statues lega aux dessins sur sable au Vanuatu, cet ouvrage nous invite à découvrir et à comprendre ces arts dits « premiers » qui lient le visible et l'invisible, l'utile et le beau.

  • Baptisés ainsi par dérision, les impressionnistes ont bouleversé l'histoire de l'art et posé les jalons de la peinture moderne. Par leurs thèmes de prédilection (les marines, la campagne, les intérieurs feutrés, les gares...), ils ont revivifié un art jusqu'alors dominé par les sujets historiques ou mythologiques. Grâce à leur approche si particulière de la touche et de la lumière, ils ont proposé une manière renouvelée de voir, notamment en se démarquant de la photographie, qui rendit superflue toute reproduction réaliste du monde.
    En 100 mots, c'est la grande et la petite histoire de ce mouvement que retrace Jean- Jacques Breton ; où l'on apprend pourquoi, à une lettre près, Monet et Manet ont failli ne pas devenir amis et ce que Les Nymphéas de l'Orangerie doivent à une cataracte mal soignée...

  • La découverte des peuples dits « primitifs » est récente : peu de publications présentent leur patrimoine artistique, malgré l'engouement suscité ces dernières années par les collections exposées au musée du quai Branly.
    Les masques, costumes, instruments de musique, pièces de vaisselle, sculptures, outils, peintures, bijoux, tapisseries, armes ou encore parures des peuples primitifs d'Océanie, d'Asie, d'Afrique et des Amériques sont magnifiquement mises en valeur grâce au format exceptionnel du livre.
    L'ouvrage reprend largement les principales collections exposées au Quai Branly, mais pas uniquement. Surtout, les premières photos de ces peuples, prises par les explorateurs à la fin du XIXe siècle, confèrent à l'ouvrage une dimension supérieure à celle d'un catalogue austère : les objets prennent vie, et l'on découvre les visages des derniers de nos semblables à avoir conservé un mode de vie ancestral.

  • On les a dits « primitifs », « nègre », « populaires », « tribaux »... : les arts aujourd´hui usuellement nommés « premiers » peinent à être désignés de manière satisfaisante. Sans doute parce que c´est un regard occidental porté sur des arts de peuples non européens, la plupart du temps sans écriture, généralement animistes, qui les a ainsi classés.
    Qu´ils viennent d´Afrique, du Grand Nord, des Amériques, d´Océanie, ou d´Asie, ces arts qui s´expriment sur des supports très divers (masques, tatouages, peintures) ont en commun d´être nés bien avant que le mot « art » lui-même n´apparaisse.
    Des statues lega aux dessins sur sable au Vanuatu, cet ouvrage nous invite à découvrir et à comprendre ces arts dits « premiers » qui lient le visible et l´invisible, l´utile et le beau.

  • Félix Vallotton

    Jean-Jacques Breton

     Né à Lausanne en 1965, Félix Vallotton manifeste dès son jeune un goût pour les arts. C'est à Paris qu'il mène ses études d'art d'abord à l'Académie Julien puis aux Beaux Arts Il se passionne très tôt pour le portrait et il montre dès ses premières oeuvres une liberté de style qui le détache de l'académisme qu'il avait expérimenté à l'école. Félix Vallotton se partage entre son pays natal, où il peint de préférence des paysages, et Paris, où il expérimente d'autres formes d'art : la gravure sur bois, qui lui donne une grande notoriété, la xylographie, ainsi que la réalisation d'eaux-fortes. Artiste toujours en quête, il explore différents univers et styles et parcourt la France à la recherche de nouvelles inspirations. Il meurt en 1925 à l'âge de 60 ans. Son oeuvre est vaste et hétérogène, son style dynamique et difficile à cerner dans un seul courant. Il passe du réalisme au naturalisme, avec des traces de l'intimisme des Nabis et de l'esthétique futuriste. À l'occasion de l'exposition qui aura lieu au Grand Palais du 30 septembre 2013 au 20 janvier 2014 et qui retrace l'ensemble de l'oeuvre de Félix Vallotton, Jean Jacques Breton dans ce livre guidera le lecteur à la découverte d'un artiste aux milles facettes à travers ses oeuvres les plus remarquables et des photos illustrant l'homme et l'artiste dans sa création.

  • Cet ouvrage offre une sélection de 140 oeuvres parmi les 300 000 (35 000 exposées) que possèdent le Louvre et le Louvre -Lens : des oeuvres méconnues, mais aussi des chefs d'oeuvre bien connus du public qui comportent un élément insolite ou curieux. Par exemple : les musiciens au premier plan des Noces de Cana de Véronèse sont en fait des artistes connus : Titien en joueur de basse, Giacomo Bassano en flûtiste, Tintoret en violoniste et Véronèse lui-même qui est le musicien habillé de blanc avec une viole de gambe Ce choix repose, soit sur l'intérêt particulier qu'une oeuvre possède dans l'Histoire (par exemple le portrait de Jean le Bon, premier portrait d'un roi de France), soit l'illustration d'un monde disparu où la magie était quotidienne (par exemple une statue guérisseuse égyptienne), ou encore des anecdotes sur des oeuvres d'art (par exemple, la Dame d'Auxerre, statue grecque archaïque récupérée dans une poubelle), ou bien les erreurs historiques de David dans Le Sacre. L'ouvrage offre encore bien d'autres choses : le socle de l'Obélisque de la Concorde relégué au musée pour cause de singes impudiques ; la plus ancienne oeuvre du musée ; des oeuvres antiques de style quasi-contemporain ; des énigmes policières avec L'Enlèvement de Fualdès, et pour conclure une devinette dont la solution est dans le livre : Que sont ces mystérieux ronds de métal encastrés dans le sol et marqués Arago ? Il ne s'agit donc pas d'un guide austère : la volonté de l'ouvrage est de présenter des oeuvres connues ou inconnues en les dépoussiérant et de proposer une promenade curieuse qui vous incite à vous arrêter de temps en temps pour regarder l'oeuvre d'un autre oeil. Ne suivez pas le guide, suivez CE guide !

  • Les arts premiers nous fascinent autant qu'ils nous intriguent. Du fond des âges, ils forcent le respect, provoquent l'admiration, nous ramènent aux racines des civilisations et de la terre, nous troublent et nous saisissent par l'émotion et l'émerveillement.
    Dépositaires de sagesses ancestrales, magiques et surréalistes, massifs et « primitifs » dans le meilleurs sens du terme, « cultures autres » et passion de quelques-uns pour devenir leçon d'humanité pour tous, les arts premiers exercent aujourd'hui leur pouvoir sur le monde extérieur.
    Remarquablement illustrée, foisonnant de références, de rappels historiques, de commentaires éclairés sur les soixante et onze oeuvres emblématiques que l'auteur a sélectionnées, cette Anthologie des arts premiers est incontestablement l'un des témoignages les plus accomplis sur la découverte des arts lointains.

  • Le livre qu'édite aujourd'hui la Bibliothèque des Introuvables fournit une iconographie originale sur ces peintres, mais ne néglige pas pour autant certaines des oeuvres célèbres comme le Caïn de Fernand Cormon. Quand il a fallu ouvrir le musée d'Orsay plus personne ne savait où avait été rangé ce tableau qui fait tout de même 3 sur 7 m ! Toutes ces toiles égarées, roulées en réserve ou exposées dans des musées de province comme le Vercingétorix jette ses armes aux pieds de César, de Royer Lionel (1899) au musée Crozatier du Puy en Velay, vous allez les redécouvrir ici.

    Ce texte ne se veut cependant pas un catalogue aride mais une approche thématique avec un ton non dénué d'humour, avec des anecdotes où l'on découvre que nos arrière-grands-pères, amateurs de grands faits héroïques de l'Histoire de France - c'est le chapitre : La peinture d'Histoire, une fabrique d'icônes patriotiques - ne dédaignaient pas un voyeurisme érotique non sans perversité - c'est le chapitre La délectation morose.

    L'ouvrage replace aussi les oeuvres dans leur contexte historique - l'Affaire Dreyfus, le boulangisme - et s'adresse ainsi à ceux qui ont envie de feuilleter à nouveau les livres d'Histoire de leur enfance ou qui veulent découvrir un pan entier occulté de l'Histoire de la peinture.

  • Voici un rapide survol des arts non européens.
    Les arts présentés ici ont un point commun: la magie, au sens religieux d'intermédiaire entre le monde terrestre et l'au-delà mais aussi et surtout au sens où le surréalisme a utilisé l'expression " art magique ". André Breton désignait ainsi le lien entre la condition humaine et le surnaturel poétique ainsi que la plongée dans ces zones de l'esprit où s'élabore la création pure. Il en appelait ainsi à l'" amateurisme de génie " contre l'" art officiel européen ".
    Ces arts traditionnels et populaires des autres continents ont contribué à renouveler la sensibilité moderne et sont à l'origine de l'art actuel. Ils ont enfin leur place légitime dans l'Histoire artistique de l'humanité.

  • On les a dits « primitifs », « nègre », « populaires », « traditionnels », « tribaux » : les arts aujourd'hui usuellement nommés « premiers » peinent à être désignés de manière satisfaisante. Il faut souligner que ce champ des arts premiers est le résultat d'un regard occidental porté sur les arts de peuples non européens, la plupart du temps sans écriture, généralement animistes, souvent organisés de manière tribale. Définition large tant d'un point de vue géographique (Afrique, Grand Nord, Amériques, Océanie, Asie sont concernés) qu'au regard des types d'oeuvres classées sous cette appellation (de la sculpture au tatouage en passant par la peinture, ou encore l'architecture).
    Par zone géographique (et en s'arrêtant plus particulièrement sur certains motifs emblématiques comme le masque en Afrique ou chez les Inuits), cet ouvrage nous invite à découvrir des arts nés bien avant que le mot « art » lui-même n'apparaisse, des oeuvres qui mêlent indissociablement le beau, l'utile, la pensée magique.

  • Au fond de chacun se tapit un rebelle qui s'amuse, sans trop se l'avouer, lorsque Guignol rosse le gendarme. C'est parfois le même sentiment amusé quand un mystificateur dupe des experts pontifiants ou quand le faussaire van Meegeren vend un faux Vermeer au pillard Goering. Cependant ne soyons pas dupes les faussaires ne sont pas des Robin des bois et leur motivation est l'appât du gain ou la soif de reconnaissance par vanité. Pire, de fausses gravures préhistoriques jetèrent pendant des années le discrédit sur l'art rupestre, retardant de trente ans son étude. Après avoir montré les différences entre copies se déclarant comme telles et faux destinés à duper, avec parfois un peu de confusion entre les deux, nous retraçons ici l'histoire de quelques faussaires de génie, d'autres qui sont si mauvais que la seule explication est l'aveuglement volontaire de leurs victimes et de quelques mystificateurs qui vont de Michel Ange lui-même à Cesare Tubino dont la fausse Vierge aux chats figura longtemps dans le catalogue des oeuvres de Léonard de Vinci.

  • La redécouverte des arts premiers par le grand public à l'occasion de l'ouverture du musée du Quai Branly a ravivé bon bombre d'idées reçues et en a créé de nouvelles : « Les Arts premiers sont les plus anciens », « Ils concernent surtout l'Afrique », « Les artistes sont anonymes », « Ce sont avant tout des masques », « Ce n'est pas de l'art, c'est de l'artisanat », « La cote des Arts premiers est très surestimée », ...
    Ces idées reçues sont d'autant plus prégnantes que la connaissance que nous avons, pour la plupart, dans ce domaine est assez limitée au regard des autres formes d'art. Écrit par un spécialiste pour des non-spécialistes, cet ouvrage est une initiation vivante aux Arts premiers.

  • Voici un livre de première nécessité.
    Indispensable pour agrémenter vos commentaires d'après exposition, rendre vivantes les visites de musée et vous dire que derrière tous ces chefs-d'oeuvre très ennuyeux, très poussiéreux et très onéreux, il y a des histoires amusantes. Vous découvrirez qu'il s'en passe de belles sur le plafond de la Sixtine, que la Joconde n'a jamais eu autant d'admirateurs que quand elle n'était pas là et que Néfertiti n'est pas celle que vous croyez.
    Après avoir lu cet ouvrage thérapeutique, car le rire est le meilleur des remèdes, vous ne devriez plus jamais vous ennuyer au musée.
    Vous pouvez même apprendre diverses choses tout à fait sérieuses, comme les attributs des saints en art, qui était le grand-oncle de Sherlock Holmes ou quel écrivain français a eu un malaise à Florence devant l'abondance des oeuvres d'art.
    D'ailleurs si Stendhal avait connu ce livre, jamais on n'aurait inventé le "syndrome de Stendhal" !

  • Jean-Jacques Breton et Dominique Williatte vous mènent sur les chemins de la création et de l'inspiration... Ils vous dévoilent les secrets de ces artistes célèbres mais finalement méconnus et vous livrent des anecdotes inédites sur ces destins exceptionnels. De Van Gogh et Gauguin à Pissaro et Cézanne en passant par Botticelli ou Goya. Voici notre histoire de l'art résumée autour de 50 figures clés de la création artistique. Les biographies de ces peintres et sculpteurs vous apprendront comment ces hommes et ces femmes sont devenus artistes, quelles furent leurs influences, leurs sujets favoris et leurs sources d'inspiration. Et pour chaque artiste, la liste des musées où l'on peut voir les oeuvres !

  • Depuis 1972, l'Unesco tente de préserver plus de 1 000 sites culturels et naturels partout dans le monde. De sites culturels comme le Port de la Lune à Bordeaux ou le Temple d'Or de Dambulla à des sites archéologiques comme les Grottes de Yungang en Chine, en passant par des parcs naturels comme le Parc provincial Dinosaur en Amérique du Nord, ce livre illustré se propose d'être un inventaire exhaustif et unique du patrimoine mondial.

    Le Patrimoine mondial de l'Unesco illustré pour les Nuls se propose d'en faire l'état des lieux. Un voyage parmi tous les sites classés par l'Unesco, éléments de notre identité, héritage du passé et don pour l'avenir.

    Dans ce livre :

    Une organisation pratique, continent par continent, des différents sites culturels, archéologiques et naturels.
    Plus de 200 photographies.
    Préface de M.Koichiro Matsuura, Directeur général de l'Unesco de 1999 à 2009, chargé de mission pour le Patrimoine mondial.

  • Les statues grecques vous laissent de marbre ? La visite d'un musée vous arrache des bâillements d'ennui, les galeries d'art vous donnent de l'urticaire et vous ne comprenez pas pourquoi des personnes apparemment saines d'esprit sont prêtes à s'empoigner dans une salle de ventes pour acheter à prix d'or un tableau qui ressemble à un dessin d'enfantoe L'art, pensez-vous, c'est un peu comme le polo ou les échecs; pour s'y intéresser, il faut être très riche ou très intelligent. Eh bien, rien n'est moins vrai: faisant d'abord appel à la sensibilité, l'art n'est pas réservé à une poignée d'élus !Tout le monde peut apprécier la beauté d'un objet et le profane, armé de connaissances modestes, apprend vite à affiner son goût. Peinture, sculpture, architecture... Les formes d'expression sont multiples. De la grotte de Lascaux à la chapelle Sixtine en passant par le temple d'Angkor, le Penseur de Rodin, l'Egouttoir de Duchamp et bien d'autres encore, cet ouvrage explore, à travers l'infinie variété des époques et des styles, l'extraordinaire richesse du patrimoine artistique de l'humanité depuis ses origines. Comme un immense musée, mais en moins poussiéreux... et en plus amusant!

  • Savez-vous que vous pouvez soulager votre animal familier par simple utilisation de vos mains ? En effet, les caresses, les massages ainsi que le reiki et le magnétisme peuvent apporter facilement un réconfort important à votre compagnon à quatre pattes. Si ces techniques, fondées sur le contact direct avec le corps de l'animal, n'ont pas la prétention de se substituer à la médecine vétérinaire traditionnelle, elles peuvent être d'un bon secours dans de nombreux cas sans gravité ou dans des situations chroniques n'ayant pu être résolues autrement. À l'aide d'un grand nombre de schémas, de conseils et d'exemples, les auteurs vous guident pas à pas dans les soins que vous pouvez procurer à votre chien, chat, lapin, oiseau mais aussi à votre cheval ou à vos vaches. C'est ainsi qu'en caressant ou en massant votre animal, ou encore en apprenant à vous servir de votre magnétisme, vous pourrez l'aider en cas d'anxiété, de constipation, d'eczéma mais aussi de stress, de nervosité, etc. À l'issue d'une enquête illustrée d'extraordinaires et émouvants exemples vécus, ce livre prouve non seulement que chacun de nous peut soulager les petits bobos de son animal familier mais également que les animaux peuvent parvenir à guérir les êtres humains.

  • Jacques Breton est prêtre catholique. Tour à tour vicaire en paroisse, aumônier de lycée, ermite, c'est sa rencontre avec K. Graf Dürckheim, Maître Noro et des maîtres de la tradition zen au Japon qui lui a permis de faire le lien entre corps, psyché et esprit et d'approfondir sa vie spirituelle. A la suite de ce parcours très singulier il a fondé le centre Assise, lieu de cheminement et de silence, pour transmettre son expérience et aider les personnes à devenir elles-même dans l'unité, la liberté et l'ouverture au monde.

  • Que la visite d'un musée vous arrache des bâillements d'ennui, les galeries d'art vous donnent de l'urticaire et vous ne comprenez pas pourquoi des personnes apparemment saines d'esprit sont prêtes à s'empoigner pour acheter à prix d'or un tableau qui ressemble à un dessin d'enfant ? L'art, pensez-vous, c'est un peu comme le polo ou les échecs ; pour s'y intéresser, il faut être très riche ou très intelligent.

    Eh bien, rien n'est moins vrai : faisant d'abord appel à la sensibilité, l'art n'est pas réservé à une poignée d'élus ! Tout le monde peut apprécier la beauté d'un objet et le profane, armé de connaissances modestes, apprend vite à affiner son goût. Peinture, sculpture, architecture... Les formes d'expression sont multiples. De la grotte de Lascaux à la chapelle Sixtine en passant par le temple d'Angkor, le Penseur de Rodin ou l'Égouttoir de Duchamp, cet ouvrage explore, à travers l'infinie variété des époques et des styles, l'extraordinaire richesse du patrimoine artistique de l'humanité depuis ses origines. Avec les Nuls découvrez ou redécouvrez les plus belles oeuvres d'art grâce aux nombreuses reproductions en couleur. Comme un immense musée, mais en moins poussiéreux- et en plus amusant !

    Et en cadeau, cette édition collector vous offre une visite privée des collections du Louvre avec le poche Le Louvre pour les Nuls !

  • Cet ouvrage est une incitation à sortir des sentiers battus des traditionnelles visites guidées, voire guindées par l'obligation de voir les chefs-d'oeuvre célèbres.
    Les auteurs ont choisi comme parti-pris de retenir uniquement des chefs-d'oeuvre inhabituels et étonnants conservés dans les musées de notre pays. On découvrira, entre autres, comment Rodin, mort en 1917 donne encore des bronzes aujourd'hui, comment les coeurs momifiés de rois de France ont pu servir de liant à une peinture conservée au Louvre ou encore pourquoi certaines oeuvres fascinantes sont restées dans l'ombre.
    Si la peinture est majoritaire, tous les domaines de l'histoire de l'art sont abordés : architecture, sculpture, dessin, gravure, vitrail, arts premiers.
    Ce livre nous permet de visiter près de 150 musées, du plus célèbre, le Louvre, au plus modeste, Cambrai ; d'Ajaccio à Lille et de Strasbourg à Brest.
    I. Artistes à redécouvrir II. Les sujets dévoilés III. De l'inédit au bizarre IV. Le fabuleux destin des oeuvres

empty