• Le terme Kabbale, de l'hébreu Qabbalah, est aujourd'hui communément utilisé pour définir la mystique juive et les traditions ésotériques du judaïsme. Pourtant, dans le langage talmudique, Qabbalah signifie tout simplement tradition et désigne les textes prophétiques et hagiographiques de la Bible sans aucune connotation mystique ou ésotérique. Encore convient-il de s'entendre sur les termes : la Kabbale doit être considérée comme une mystique dans la mesure où elle vise à une saisie du divin au-delà des limites de l'expérience habituelle, et elle est ésotérisme en tant qu'elle n'est transmise qu'à un petit nombre d'initiés.

    Quelle est l'histoire de la Kabbale depuis l'Antiquité ? Quelle vision du monde propose-t-elle et en quoi consiste son héritage à l'époque moderne ?

  • Le terme Kabbale, de l´hébreu Qabbalah, est aujourd´hui communément utilisé pour définir la mystique juive et les traditions ésotériques du judaïsme. Pourtant, dans le langage talmudique, Qabbalah signifie tout simplement tradition et désigne les textes prophétiques et hagiographiques de la Bible sans aucune connotation mystique ou ésotérique. Encore convient-il de s´entendre sur les termes : la Kabbale doit être considérée comme une mystique dans la mesure où elle vise à une saisie du divin au-delà des limites de l´expérience habituelle, et elle est ésotérisme en tant qu´elle n´est transmise qu´à un petit nombre d´initiés.
    Quelle est l´histoire de la Kabbale depuis l´Antiquité ? Quelle vision du monde propose-t-elle et en quoi consiste son héritage à l´époque moderne ?

  • Figure légendaire du judaïsme hébraïque, don Isaac Abravanel (1437-1508) mit ses talents d'homme politique et de financier au service des rois du Portugal, d'Espagne, de Naples et des doges de Venise, et assuma avec dignité la représentation de sa communauté auprès des souverains espagnols lorsque le destin des juifs d'Espagne bascula. Il fut également un penseur dont les écrits constituent le point d'orgue de la philosophie juive médiévale; son commentaire de la Bible est devenu un classique.

    Roland Goetschel, professeur des Universités, directeur du Centre d'études juives de la Sorbonne, retrace la vie et l'oeuvre de cet homme dont la réflexion a nourri le renouveau messianique qui traversa le monde juif aux XVIe et XVIIe siècles.

  • Le terme Kabbale, de l'hébreu Qabbalah, est aujourd'hui communément utilisé
    pour définir la mystique juive et les traditions ésotériques du judaïsme.
    Pourtant, dans le langage talmudique, Qabbalah signifie tout simplement
    tradition et désigne les textes prophétiques et hagiographiques de la Bible
    sans aucune connotation mystique ou ésotérique. Encore convient-il de
    s'entendre sur les termes : la Kabbale doit être considérée comme une mystique
    dans la mesure où elle vise à une saisie du divin au-delà des limites de
    l'expérience habituelle, et elle est ésotérisme en tant qu'elle n'est transmise
    qu'à un petit nombre d'initiés. Quelle est l'histoire de la Kabbale depuis
    l'Antiquité ? Quelle vision du monde propose-t-elle et en quoi consiste son
    héritage à l'époque moderne ? Roland Goetschel est professeur émérite à
    l'Université de Paris Sorbonne.

  • Fondée en 1941 par Paul Angoulvent, traduite en 40 langues, diffusée pour les éditions françaises à plus de 160 millions d'exemplaires, la collection " Que sais-je ? ", est aujourd'hui l'une des plus grandes bases de données internationales construite, pour le grand public, par des spécialistes.
    La politique d'auteurs, la régularité des rééditions, l'ouverture aux nouvelles disciplines et aux nouveaux savoirs, l'universailité des sujets traités et le pluralisme des approches constituent un réseau d'informations et de connaissance bien adapté aux exigences de la culture contemporaine.

empty