Chapitre.com

  • 1953, débarquement à Saïgon. 1998, depuis 5 ans le Vietnam a ouvert ses portes au tourisme. C'est l'occasion de faire un retour sur cette lointaine Indochine où nombre de soldats français ont laissé leur vie. L'occasion aussi, peut-être, d'exorciser ces lointains souvenirs qui durant 45 longues années hantèrent l'esprit de tous ceux qui sont revenus marqués par ce mal jaune, ce mal du pays jaune. Ces mémoires de guerre racontent une période ancrée à tout jamais dans l'esprit de l'auteur qui par ces quelques pages tente de raconter ce que fut une période de la guerre d'Indochine.

  • La souffrance des victimes de la déportation nazie fut si affreuse qu'ils avaient toujours du mal à en parler. Ils sont bien plus nombreux à ne pas avoir survécu. Leurs proches peuvent parfois témoigner de leur arrestation et de leur soudaine disparition.
    Alain Pelosato a interviewé ces anciens déportés survivants ainsi que les proches des disparus, avec une amie, Marie-Hélène Cayre. Puis, il a écrit ce qu'ils ont dit.
    Une souffrance partagée en quelque sorte. Un travail éprouvant. Un résultat assez froid car il fallait cette froideur pour « survivre », et une diversité d'expériences très riche.
    C'est ce qui fait l'intérêt de ce livre.
    L'auteur le dédicace à tous ces résistants, quelle que soit leur opinion ou leur foi, qui ont péri dans d'atroces souffrances pour avoir lutté contre l'oppression !
    Ce livre a été édité deux fois par les regrettées éditions Naturellement, en 1995 et 1999.
    Il méritait une réédition.

empty