Seuil

  • Cartel

    Don Winslow

    • Seuil
    • 8 Septembre 2016

    Nous sommes en 2004. Adán Barrera, incarnation romanesque mais à peine romancée d'El Chapo, ronge son frein dans une prison fédérale de Californie, Art Keller, l'ex-agent de la DEA qui a causé sa chute, s'est replié dans un monastère où il s'occupe des abeilles. Il a tout perdu - sa famille, son partenaire, sa vie - au cours de sa lutte impitoyable de trente ans contre le baron de la drogue, et n'est plus habité que par un sentiment : la vengeance. Puis Barrera s'échappe, reprend les affaires en main et met la tête de Keller à prix : deux millions de dollars. Les Mexicains sont bien obligés d'accepter l'aide de l'Américain : lui seul connaît intimement le fugitif. La guerre de la drogue reprend de plus belle entre les différentes organisations, brillamment orchestrée par Barrera qui tire toutes les ficelles : la police, l'armée, et jusqu'aux plus hauts fonctionnaires mexicains sont à sa solde. Alors que la lutte pour le contrôle de tous les cartels fait rage, avec une violence et une cruauté insoutenables, Art Keller s'emploie à abattre son ennemi de toujours.

  • L'année du lion

    Deon Meyer

    Ils ont tué mon père.
    Je les aurai.
    Après la Fièvre qui a décimé les neuf dixièmes de la race humaine, mon père, Willem Storm, a fondé Amanzi, une nouvelle colonie, et l'a menée du chaos à l'ordre, de l'obscurité à la lumière, de la famine à l'abondance.
    Je suis Nico Storm, formé par Domingo à l'art de tuer.
    Je détestais mon père et je le vénérais.
    Ils l'ont abattu à Witput, dans notre beau Karoo, en bordure de l'ombre effacée d'un cercle d'irrigation.
    Je vais trouver ses tueurs et je le vengerai.
    Ce qui suit est mon histoire.

    Traduit de l'afrikaans et de l'anglais par Catherine Du Toit et Marie-Caroline Aubert.

  • Un autre jour

    Valentin Musso

    • Seuil
    • 7 Novembre 2019

    Adam Chapman, architecte de 41 ans, a tout pour être heureux. Il vit depuis huit ans un amour sans nuages avec sa femme Claire. Mais, un matin, un coup de téléphone vient lui annoncer l'inimaginable. Alors qu'elle passait le week-end dans la maison de campagne de ses parents, Claire a été assassinée en lisière d'un bois. En quelques secondes, l'existence d'Adam vole en éclats. Mais ce qui pourrait être une fin n'est qu'un début. Car Adam n'a aucune conscience de la véritable tragédie qui a commencé à se jouer. Dès le lendemain de la mort de Claire, il va découvrir qu'il existe pire que de perdre ce que l'on a de plus cher au monde : le perdre une seconde fois...

  • Resine

    Riel Ane

    Une presqu'île, aux confins d'un pays du Nord. C'est là que vit la famille Haarder, dans un isolement total. Jens a hérité de son père la passion des arbres, et surtout du liquide précieux qui coule dans leurs veines - la résine, aux capacités de préservation étonnantes. Alors que le malheur ne cesse de frapper à la porte des Haarder, Jens, obsédé par l'idée de protéger sa famille contre le monde extérieur qui n'est pour lui que danger et hostilité, va peu à peu se barricader, bâtir autour de la maison une véritable forteresse, composée d'un capharnaüm d'objets trouvés ou mis au rebut, et séquestrer sa femme et sa fille. Du fond de la benne où il l'a confinée, Liv observe son père sombrer dans la folie - mais l'amour aveugle qu'elle lui porte va faire d'elle la complice de ses actes de plus en plus barbares, jusqu'au point de non-retour.

  • À Reugny, petit village au coeur des Ardennes, plane depuis cinquante ans le secret de la mort de Rosa Gulingen. La star mondiale de cinéma avait été découverte noyée dans la baignoire de sa chambre à l'Hôtel du Grand Cerf, qui accueillait l'équipe de son prochain film ; du bout des lèvres la police avait conclu à une mort accidentelle. Quand Nicolas Tèque, journaliste parisien désoeuvré, décide de remonter le temps pour faire la lumière sur cette affaire, c'est bien logiquement à l'Hôtel du Grand Cerf qu'il pose ses valises. Mais à Reugny, la Faucheuse a repris du service, et dans le registre grandiose : le douanier du coin, haï de tous, est retrouvé somptueusement décapité. Puis tout s'enchaîne très vite : une jeune fille disparaît ; un autre homme est assassiné. N'en jetons plus : l'inspecteur Vertigo Kulbertus, qui s'est fait de l'obésité une spécialité, est dépêché sur place pour remettre de l'ordre dans ce chaos.

    « Le noir, pour peindre les moeurs, c'est une bonne couleur », dit l'auteur. Écrite dans un style impeccable, cette enquête faussement classique verra tout un village passé au crible de la plume si particulière de Franz Bartelt, toujours entre burlesque et mélancolie. Dans Hôtel du Grand Cerf, on rit énormément, mais tout est élégant, et rien n'est banal.

  • Le manteau de neige

    Nicolas Leclerc

    • Seuil
    • 6 Février 2020

    Jusqu'à quel point le passé de votre famille peut-il vous hanter ?

    Depuis sa plus tendre enfance, Katia subit les affres de l'haptophobie, une maladie qui empêche tout contact physique. Mais le jour où sa grand-mère, pourtant catatonique depuis plus de trente ans, assassine sauvagement son propre mari au plus profond des montagnes du Haut-Doubs, son existence bascule : en suivant ses parents dans l'antique ferme familiale, des visions effroyables l'assaillent. Katia est aussitôt persuadée qu'elle est harcelée par des fantômes, tandis que sa mère, Laura, est convaincue que c'est sa phobie qui provoque ces hallucinations et qu'elle devient sans doute schizophrène. Les nombreux médecins, puis les guérisseurs auxquels elles font appel semblent impuissants. Et l'état de Katia se dégrade à vue d'oeil.

    La jeune femme, aidée par Laura, va devoir percer le mystère qui ronge sa famille et affronter ses propres tourments pour se libérer d'une emprise terrifiante.

  • L'ami des ombres

    North Alex

    Et si votre meilleur ami était votre pire cauchemar ?

    Le meurtre commis par le jeune Charlie hante la petite ville de Gritten.

    Paul, ami du tueur et de la victime, y revient 25 ans plus tard, appelé au chevet de sa mère.

    Mais la mort violente d'un adolescent réveille chez Paul ses pires cauchemars.

    L'histoire se répète.

    Pourtant Charlie n'est plus là, Charlie est mort.

    Alors quelle est cette ombre qui rôde dans la forêt toute proche ?

  • Tessa Quayle, jeune et belle avocate anglaise, a été sauvagement assassinée près du lac Turkana dans le nord du Kenya. Son compagnon de voyage et amant supposé, médecin africain d'une organisation humanitaire, a disparu sans laisser de trace. Justin, l'époux de Tessa, diplomate de carrière au haut-commissariat britannique de Nairobi et jardinier amateur, se lance dans une quête solitaire à la recherche des tueurs et de leur mobile.

    Sa quête l'entraîne à Londres, puis à travers l'Europe et au Canada, pour le ramener en Afrique jusqu'au Sud-Soudan et se terminer sur les lieux mêmes du crime. Une odyssée pleine de violence et de fureur où se trament les sombres machinations de multinationales pharmaceutiques, où se nouent d'étranges alliances politiques.
    />
    Et tandis que s'éveille la conscience de Justin, tandis qu'il se rallie à la cause de Tessa, allant jusqu'à achever la mission qu'elle s'était assignée, sa plus grande révélation sera la découverte de cette femme qu'il n'a guère eu le temps d'aimer.

    La Constance du jardinier mêle l'histoire bouleversante d'un homme grandi par la tragédie et l'impitoyable exploration de la face cachée de la mondialisation par l'un des romanciers les plus incisifs de notre époque.

  • La bête en cage

    Nicolas Leclerc

    • Seuil
    • 21 Janvier 2021

    Changer de vie... à quel prix ?

    Samuel, éleveur laitier du Jura, accumule les dettes. Sa seule échappatoire : s'associer avec son oncle et son cousin qui font passer de la drogue de la Suisse à la France pour le compte d'un réseau de trafiquants kosovars.

    Mais le soir d'une importante livraison, rien ne se passe comme prévu : le cousin n'arrivera jamais jusqu'à la ferme de Samuel. Lancés à sa recherche dans la montagne enneigée, l'agriculteur et son oncle le découvrent mort au volant de sa voiture précipitée dans un ravin. Et le chargement de drogue s'est volatilisé...

    La paisible vallée engourdie par le froid polaire va bientôt s'embraser.

  • Out

    Natsuo Kirino

    Dans une usine de Tokyo, quatre femmes, - Masako, Yoshie, Kuniko et Yayoi -, effectuent le
    service de nuit sur une chaîne particulièrement rapide, leur tâche consistant à remplir des paniersrepas
    qui seront ensuite vendus dans différents quartiers de la ville. Si elles ont toutes des passés
    et des vies relativement différents, elles ont aussi un point commun : qu'ils jouent au casino,
    boivent, les trompent, les battent ou les abandonnent, leurs maris les traitent comme des objets
    sans grand intérêt dès lors qu'elles ne sont plus de la première jeunesse ou beauté. Les existences
    qu'elles mènent ne sont que répétition quotidienne du même malheur d'être femme dans un pays
    où ce sont les hommes qui dirigent. Ajoutez à cela la misère et les carcans idéologiques d'une
    société par certains côtés encore féodale, et vous aurez une idée du calvaire que doivent endurer
    celles qui, en plus, tirent le diable par la queue et doivent assurer la subsistance et le bonheur de
    leurs enfants.
    C'est dans ce contexte de violences sociales décrit par le menu que n'en pouvant plus d'être
    humiliée, battue et traitée comme une esclave, l'une d'entre elles, Yayoi, finit par étrangler son
    mari, Kenji.
    Pendant ce temps-là, le propriétaire d'une maison de jeu, Mitsuyoshi Satake s'occupe de faire la
    fortune d'une de ses entraîneuses, la belle shanghaïenne, An-na, et pour ce faire, empêche les
    clients trop entreprenants de l'importuner. Tombée amoureuse de lui, An-na ne comprend pas qu'il
    ne veuille pas la toucher. Aussi bien ignore-t-elle la punition d'une extrême cruauté qu'il a infligée
    à une femme qui s'était imaginée de piquer des entremetteuses à son patron du temps où il servait
    de nervi à ce dernier.
    Ainsi est lancée avec une maestria proprement stupéfiante la dynamique qui verra ces cinq
    personnages s'affronter dans une lutte mortelle pour la liberté, l'amour, le pouvoir et l'argent.
    D'une extrême violence, ce thriller est d'une facture à laquelle il est difficile de résister tant elle sait
    entraîner le lecteur dans un mélange d'espoir et d'horreur qui n'en finit pas de mettre à nu sa
    fascination pour le mal et l'idée de la rédemption.
    L'écriture est d'une sobriété remarquable.

  • Un matin de janvier, en pleine campagne suédoise, un double meurtre est commis dans une ferme isolée. Un couple de paysans retraités est torturé et sauvagement assassiné. Avant de mourir à l'hôpital où elle a été transportée, la vieille femme a juste le temps de murmurer un mot : « étranger ». Il n'en faut pas plus pour qu'une vague de violence et d'attentats se déclenche contre les demandeurs d'asile d'un camp de réfugiés voisin. Les médias s'emparent de l'affaire et lui donnent une résonance nationale.La pression pèse sur les épaules de l'inspecteur Kurt Wallander, chargé de mener l'enquête. Wallander, la quarantaine, déchiré par son divorce, préoccupé par la maladie de son mentor Rydberg, peine à renouer avec sa fille et s'inquiète de ce qui se passe derrière la façade lisse de la société suédoise.Or il va devoir agir vite, avec sang-froid et détermination, et sans tomber dans le piège de la xénophobie ambiante qui brouille les pistes...

  • La mort du khazar rouge

    Shlomo Sand

    • Seuil
    • 4 Avril 2019

    Qui a tué l'éminent professeur d'histoire Yitzhak Litvak, de l'université de Tel Aviv ? C'est la question à laquelle tente de répondre le commissaire Émile Morkus, un des rares hauts gradés arabes de la police israélienne. Mais quelle piste suivre ? Célibataire sans enfant, Litvak semblait vivre seul, surtout préoccupé de l'avancée de ses travaux. Celle d'une mauvaise rencontre ? D'un étudiant voulant se venger d'un échec quelconque ? Ou celle d'un règlement de comptes entre ces universitaires qui, comme dans toutes les facultés du monde, se détestent cordialement ?

    L'affaire prend une autre tournure quand le frère jumeau de Litvak est à son tour assassiné, et que certains services israéliens travaillent ostensiblement à étouffer l'affaire.

    Shlomo Sand, lui-même professeur (émérite) d'histoire à l'université de Tel Aviv, nous régale dans ce premier roman policier à mettre en scène les débats qui déchirent la culture politique israélienne, la paranoïa et l'incapacité des services de sécurité et, surtout, la force aveugle d'un récit biblique sur les origines de l'État hébreu auquel il est dangereux de toucher.

  • La cinquième femme

    Henning Mankell

    • Seuil
    • 29 Mars 2000

    Septembre 1994.
    Tandis que les oiseaux migrateurs quittent la Scanie, l'inspecteur Wallander rentre de vacances et espère un automne calme. C'est hors de question ! Il lui faut bientôt éclaircir une série de meurtres à donner froid dans le dos aux policiers les plus endurcis. Un vieil homme a été retrouvé empalé dans un fossé, un autre ligoté à un arbre et étranglé, le dernier noyé dans un sac lesté de pierres. Le premier était ornithologue et poète amateur, le deuxième passionné d'orchidées, le troisième chercheur à l'université.
    Pourquoi tant de férocité à l'égard de citoyens apparemment paisibles ? Et pourquoi ces mises en scène sadiques ? Parce que - selon la devise de Wallander les êtres sont rarement ce que l'on croit qu'ils sont. Et ces trois hommes ne font pas exception à la règle. Et si le crime était la vengeance d'une autre victime contre ses bourreaux ? Dans ce cas, l'inspecteur Wallander n'a plus qu'à se hâter pour empêcher un nouveau meurtre tout aussi barbare.

  • Un amour fraternel

    Pete Dexter

    • Seuil
    • 2 Avril 1993

    - A huit ans, Peter Flood voit sa vie basculer : son père, mafieux, est éliminé par ses pairs. Peter part vivre chez son oncle Phillip, qui l'élève aux côtés de son cousin Michael. Bientôt, les deux garçons suivent les traces de leurs géniteurs et intègrent la mafia. Dans ce milieu où la lutte pour le pouvoir éclipse même les liens du sang, Peter et Michael deviennent rivaux, comme leurs pères des années plus tôt.

  • On les appelle « les Inséparables » : Lisa, Nick et Ethan, trois adolescents qui grandissent ensemble près du lac Michigan, dans une bourgade du Wisconsin. À la fin de l'été 2004, leur paisible existence vole en éclats : Lisa est retrouvée assassinée sur la plage. Après une enquête bâclée, Ethan, son petit ami, est arrêté et condamné à la prison à vie.

    Douze ans plus tard, installé à New York, Nick est devenu un écrivain à succès. Mais les fantômes du passé ne sont pas près de le laisser en paix : contre toute attente, Ethan vient d'être remis en liberté. De retour dans sa ville natale, Nick va devoir affronter l'hostilité des habitants, toujours convaincus de la culpabilité de son ami. Pour innocenter définitivement son ami et parvenir à se reconstruire, il n'aura d'autre choix que de faire la lumière sur la mort de Lisa et de retrouver le véritable meurtrier.

    Avec ce nouveau thriller d'une redoutable efficacité, Valentin Musso nous entraîne au coeur d'une petite ville américaine en apparence sans histoires, et qui cache bien ses secrets.

  • Dino Scala, habitué au faste de la vie luxembourgeoise, se voit obligé de séjourner aux Naïades, un camping perché sur les hauteurs de La Ciotat. Là, au royaume des tentes Quechua, il fait la connaissance de son voisin de bungalow, qui semble aussi perdu que lui : un écrivain célèbre, goncourisé même. Charles Desservy est venu ici se reconnecter à la vraie substance de la vie : les gens normaux.

    Et, dans ce dernier cercle de l'enfer - un camping bondé en plein été dans le Sud de la France -, les cadavres commencent à s'accumuler gentiment autour d'eux...

    Un peu vachard et complètement délirant, avec Pension complète Jacky Schwartzmann signe encore une fois un polar salement pimenté, saupoudré de zestes de tendresse.

  • Offshore

    Petros Markaris

    Finie la crise ! La Grèce va mieux !
    Hélas, il s'agit d'une fiction.
    Désormais la Grèce est aux mains d'un parti ni-de-droite-ni-de-gauche que dirigent de fringants quadragénaires, amis des patrons et des banquiers.
    Et l'argent coule à flots. Mais d'où vient l'argent ?
    Aux yeux du commissaire, tout ça est louche. Comme le triple assassinat d'un cadre supérieur de l'office du tourisme, d'un armateur, d'un journaliste à la retraite sur lequel il enquête. Et ces immigrés qui avouent leur crime avec un empressement suspect ? Seraient-ils des paravents dissimulant les vrais coupables ?
    L'argent, Charitos n'en aura jamais. Avec sa manie de privilégier ses convictions aux dépens de la discipline, point d'avancement. Mais plus que monter dans la hiérarchie, nous dit Markaris, l'important c'est de ne pas descendre dans l'estime de ceux qu'on aime.
    Et Adriani se déclare fière de son commissaire de mari !

  • Comment tout un village peut disparaître sans laisser de traces ?

    1959. Silvertjärn. La population de cette petite cité minière s'est mystérieusement évaporée. A l'époque on a seulement retrouvé le corps d'une femme lapidé et un nourrisson.

    De nos jours, le mystère reste entier.

    Alice Lindstedt, une documentariste dont la grand-mère est originaire du village, part avec une équipe explorer la cité fantomatique, en quête des secrets de cette tragédie.

    Mais la piste de l'ancien pasteur du temple déterrera la mémoire d'un sombre passé...

    Un passé qui hante encore le présent et semble avoir réveillé les ombres du village perdu.

  • Un chat dépressif, des crevettes roses, une cérémonie qui tourne au drame, des fours solaires et un curé bien trop séduisant : autant d'ingrédients pour une enquête-cocktail menée par l'étonnante commissaire Romano et son fidèle adjoint Tellier. Duo aussi improbable qu'efficace. Qui a tué l'ancien banquier véreux en pleine remise de Légion d'honneur ? Ce ne sont pas les suspects qui manquent, mais il s'agira quand même de mettre la main sur le bon.

    Avec beaucoup de malice et d'humour, Sophie Chabanel tresse avec Le Blues du chat une affaire réjouissante qui vaut son pesant de croquettes !

  • Par un épais brouillard, l'avocat Gustav Torstensson rentre chez lui en voiture, quand au milieu de la route, il aperçoit un mannequin assis sur une chaise. Il freine, sort de sa voiture et reçoit un coup mortel sur la nuque.

    Pendant ce temps, l'inspecteur Kurt Wallander, épuisé et déprimé, envisage de démissionner. Aussi, quand son vieil ami l'avocat Sten Torstensson vient lui demander de l'aide - son père Gustav vient de mourir dans des circonstances mystérieuses - , l'inspecteur refuse : il a décidé de quitter la police. Mais de retour à Ystad, lorsqu'il apprend que Sten Torstensson est mort, tué par balle, il change d'avis, déchire sa lettre de démission et demande à se charger de l'enquête sur la mort des deux avocats. Il découvre bientôt que Gustav Torstensson s'occupait presque exclusivement des affaires de Alfred Harderberg, richissime propriétaire de sociétés dans le monde entier.

    Une question le taraude : pourquoi ce milliardaire a-t-il engagé un obscur avocat de province plutôt qu'un un grand nom ? L'homme très puissant, entouré de gardes du corps, est inabordable. Il faut donc ruser pour glaner discrètement les informations.

    Wallander découvre qu'il est impliqué dans un trafic d'organes humains. Il est clair que Gustav Torstensson avait découvert les faits et qu'il en est mort. Le but de Wallander et de son équipe est maintenant de réunir les preuves concrètes infaillibles qui leur permettront d'arrêter Alfred Harderberg.


  • Une vraie famille

    Valentin Musso

    • Seuil
    • 6 Octobre 2015

    Il s'appelle Ludovic, c'est du moins le prénom qu'il a donné. Un jeune homme simple et sans histoires. En apparence.
    Les Vasseur, un couple de Parisiens retirés dans leur résidence secondaire en Bretagne à la suite d'un drame personnel, l'engagent pour quelques travaux de jardinage. Le mystérieux garçon sait rapidement se rendre indispensable et s'installe dans leur vie. Quand les Vasseur commencent à se poser des questions et à regretter de lui avoir ouvert leur porte, il est déjà trop tard.
    Mais ce qu'ils ignorent, c'est que leur cauchemar n'a pas encore commencé. Car la véritable menace qui pèse sur leur maison n'est pas du tout celle qu'ils croyaient.

    Avec ce thriller glaçant, plongée en eaux troubles d'un couple ordinaire et d'un jeune homme en quête d'une vraie famille, Valentin Musso donne le meilleur de son talent, après le succès du Murmure de l'ogre (Seuil, 2012) et de Sans faille (Seuil, 2014).

  • Anabel, jeune femme un peu terne, ancienne toxico, trois ans de taule à Fleury-Mérogis. Pas de relation connue. Dans le square où elle mange son sandwich tous les midis, elle rencontre Monsieur Jacob, propriétaire d'un magasin de pompes funèbres. Honnête, apaisant, bien sous tous rapports. Un certain âge. Discret. Le genre auquel on ne résiste pas. A Darnoncourt, une prison qui accueille les détenus en fin de peine, un certain Ruderi, septuagénaire, sans famille ni amis, s'apprête à retrouver la liberté après quarante ans de détention. En pleine forme et sans la moindre appréhension. Bizarre quand même. Et puis il y a Oleg. Oleg est tueur à gages. L'un des meilleurs. Froid et très méthodique. Au moment où commence ce récit, il ne connaît aucun des protagonistes de cette histoire. Pourtant, une femme très riche, toute cassée dans son fauteuil roulant, qui n'a plus rien à perdre, lui demande de trouver qui est réellement Ruderi. Et c'est ce réellement, n'en doutons pas, n'en doutons surtout pas, qui va donner du fil à retordre à Oleg. Un secret, très lourd, insensé, un secret disons d'ordre immémorial, lie tous ces gens. Et c'est peut-être ce secret qui est le grand personnage de cette histoire. Sans oublier, bien sûr, la Mort, plus organisée et plus excitée que jamais. La Mort qui va se montrer ici d'une vitalité à toute épreuve. Si l'on peut dire...

  • Une étude américaine a prouvé que caresser un chat diminuait le risque d'infarctus, mais il n'est pas encore dit que cela arrêtait les balles : le propriétaire d'un bar à chats lillois est retrouvé gisant dans une mare de sang au milieu de ses matous. Comble de l'infamie, le chat star du commerce, Ruru, manque à l'appel. La commissaire Romano est mise sur le coup, assistée de son adjoint Tellier - aussi terre à terre qu'elle est spirituelle et borderline. Étrangement, ce duo insensé fait des étincelles sur le terrain, et l'assassin voleur de chat (si tant est que ce soit une seule et même personne) va devoir user de mille ruses s'il compte échapper à ces deux enquêteurs de choc...

    Avec juste ce qu'il faut de loufoquerie et une sacrée dose d'humour, Sophie Chabanel nous offre une enquête décapante. La Griffe du chat est un pur bonheur de lecture.

  • Sans faille

    Valentin Musso

    • Seuil
    • 5 Mars 2014

    Ils sont cinq. Cinq amis, la trentaine, qui se retrouvent après plusieurs années pour une randonnée dans les Pyrénées, le temps d'un week-end. Leur hôte, c'est Romuald, le gamin des cités à qui tout a réussi, et qui a invité Théo, Dorothée, David et Juliette dans son luxueux chalet. Mais connaît-il la montagne aussi bien qu'il l'a laissé croire? Le groupe s'égare, d'anciennes inimitiés ressurgissent, les secrets de chacun se font jour. Jusqu'au drame. Impensable. Imprévisible? C'est du moins ce qu'il croient, au début...

empty