L'absent

L'absent

À propos

Lui: une haute silhouette un peu voûtée, très élégante, qui sirote son whisky dans l'ombre, sans se donner la peine de faire sa cour. Trente-cinq ans, l'air perdu à la Gérard Philippe, le regard rêveur...
Elle: une crinière de boucles noires. Des anneaux d'or aux oreilles, une robe rouge, un petit côté Carmen.
Eux: le couple le plus amoureux, le plus romantique qui fût jamais. Sept ans de bonheur. Et puis un matin, ils se réveillent , ils se regardent et ne se reconnaissent plus.
Commence alors, entre New York et Paris, l'aventure d'une femme qui perd l'homme qu'elle aime, le père de son enfant, qui lutte avec la vie de chaque jour, se bat pour reconstruire et s'interroge sur la fragilité de l'amour...
L'Absent retrace les étapes de ce temps où deux êtres ne sont plus ceux qu'ils étaient, et ne savent pas encore ce qu'ils vont devenir. Période charnière où se confondent l'enfer et le paradis, où l'enthousiasme alterne avec l'angoisse, le rire avec les larmes; où le passé, le présent, l'avenir sont à chaque seconde remis en question.
Un moment d'une vie où tout semblait perdu, où tout redevient possible...
Un jour peut-être.
Tendre et drôle, un regard plein de lucidité sur une crise que chacun peut connaître.

Rayons : Romance > Romance

  • EAN

    9782221070864

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.6 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    392 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Alexandra Lapierre

Alexandra Lapierre a fait des études de lettres à la Sorbonne. Puis, en Californie, elle obtient un diplôme de mise en scène Cum Laudae à l’American Film Institute de Los Angeles, où elle réalise trois moyens métrages. L’Association of American University Women lui remet alors une bourse d’études. À vingt-trois ans, elle obtient un Master of Fine Arts de l’University of Southern California et reçoit le Jack Nicholson Award pour un court métrage intitulé «Le Collectionneur de tableaux». De retour en France, Alexandra Lapierre poursuit sa thèse sur la femme fatale dans la littérature du XIXe siècle et y découvre le sujet de «La Lionne du boulevard», qui obtient le prix du Premier roman de la Fondation Paribas. Puis elle publie «Un homme fatal» et «L’Absent». Elle a déjà entamé alors cette minutieuse enquête de cinq années qui mènera au récit de la vie aventureuse et passionnée de Fanny Stevenson, femme de l’écrivain Robert Louis Stevenson. «Fanny Stevenson» remporte un succès considérable en France et reçoit le grand prix des Lectrices de «Elle». Alexandra s’installe ensuite à Rome pour y mener son enquête sur les traces de la fille d’Orazio Gentileschi, la scandaleuse Artemisia, qui la conduira jusque dans les archives du Vatican. «Artemisia» sera acclamé par la presse et couronné, à la Sorbonne, par le prix du XVIIe siècle. Après ce succès, Alexandra Lapierre nous fait visiter une extraordinaire Rome fin de siècle, cruelle et pleine de secrets, dans «Le Salon des petites vertus» puis raconte l’extraordinaire destin de William Petty, le premier archéologue de tous les temps, dans «Le Voleur d’éternité».


empty