Les ménines de Velasquez, une théologie de la peinture Les ménines de Velasquez, une théologie de la peinture
Les ménines de Velasquez, une théologie de la peinture Les ménines de Velasquez, une théologie de la peinture

Les ménines de Velasquez, une théologie de la peinture

À propos

Les Ménines, le chef d'oeuvre de Vélasquez, c'est " une théologie de la peinture " selon le peintre Luca Giordano. II y voyait, en effet, la forme la plus accomplie de confrontation mentale et philosophique de l'homme et de la peinture. Ce tableau a été peint en 1656 puis remanié en 1658 et 1659, dates auxquelles il a pris son apparence actuelle. Comment Diego Vélasquez, le peintre préféré du roi Philippe IV, cet homme lisse et conventionnel a-t-il osé défier la rigide étiquette de la cour des Habsbourg d'Espagne en se représentant au côté de la famille royale ? Il s'agissait pour lui de faire reconnaître l'importance de sa peinture et de lui permettre d'accéder ainsi au titre de Chevalier de l'ordre de Saint Jacques. Cette toile allait dépasser son projet personnel et faire entrer la peinture dans la catégorie des arts majeurs. C'est bien là l'une des singularités de ce tableau. En partant d'un problème personnel pour lequel il propose une solution qui lui est propre, il parvient, à son insu, à l'universel et définit la place de la peinture dans une société. Diego Vélasquez, lisse et conventionnel ? Selon l'historien Ortega y Gasset, Vélasquez n'aurait eu de toute sa vie " qu'une seule femme, un seul ami, le roi Philippe IV et qu'un seul atelier, le palais. " Et pourtant, c'est aussi ce même homme qui aura une relation avec l'un de ses modèles, à Rome. De cette liaison naîtra un enfant qu'il ne verra du reste jamais... C'est à un singulier voyage que ce livre convie le lecteur, un voyage à l'intérieur d'un tableau, l'un des plus célèbres de notre culture, qui ne peut s'appréhender que si l'on connaît, par ailleurs, la vie du peintre, sa trajectoire sociale, ainsi que le monde dans lequel il évoluait, la cour du roi Philippe IV et l'Espagne du XVIIIe siècle.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782352780991

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    181 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    20 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    723 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty