La grande grippe ; comment la grippe espagnole est devenue la pandémie la plus meurtrière de l'histoire

La grande grippe ; comment la grippe espagnole est devenue la pandémie la plus meurtrière de l'histoire

À propos

La leçon à tirer de l'épidémie de 1918 est à la fois simple et la plus difficile à appliquer : les dirigeants doivent conserver la confiance du public. Pour ce faire, il ne faut rien déformer, ne pas déguiser les faits, ne manipuler personne. Lincoln l'a dit le premier, et le mieux : « Un dirigeant doit rendre concrète toute l'horreur de la situation. C'est la condition pour que les gens soient capables de l'affronter. » Au plus fort de la Première Guerre mondiale, un nouveau virus grippal fait son apparition dans un camps militaire du Kansas. Un an plus tard, il s'est propagé au monde entier, causant la mort d'au moins 100 millions de personnes. Plus que la peste noire en un siècle, plus que le sida depuis sa découverte. Entré dans l'histoire sous le nom de grippe espagnole, ce virus place pour la première fois la science et le pouvoir politique face au défi d'une pandémie.

Des premiers cas identifiés à la contamination planétaire, John M. Barry nous livre le récit magistral et haletant d'une véritable course contre la montre, ainsi qu'un regard d'une troublante actualité sur le rôle des gouvernements dans un monde en proie à une crise sanitaire sans précédent.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Première Guerre mondiale

  • EAN

    9782379351266

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    624 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    4.6 cm

  • Poids

    601 g

  • Distributeur

    Dilisco

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty