L'ordre de Cicéron t.1 à t.4 ; coffret L'ordre de Cicéron t.1 à t.4 ; coffret
L'ordre de Cicéron t.1 à t.4 ; coffret
L'ordre de Cicéron t.1 à t.4 ; coffret

L'ordre de Cicéron t.1 à t.4 ; coffret

, ,

À propos

Juin 2002, au siège du cabinet d'avocats Steiner - McRae, en plein coeur de Manhattan.
Nathan Steiner, jeune et ambitieux directeur du cabinet, annonce qu'il veut racheter un confrère parisien : De Veyrac - Richemont. Au siège parisien, Benjamin de Veyrac est accablé. Il est hors de question de vendre aux Américains le cabinet fondé par son arrière-grand-père ! Il apprend alors l'origine de cet affrontement et de ce désir de rachat : Nathan est son cousin et le considère comme son pire ennemi. Commence ainsi le récit du long conflit qui fit rage entre ces deux familles d'avocats, qui trouva ses origines à l'orée de la Seconde Guerre mondiale, et mêla politique, confession religieuse et passions amoureuses.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782723497763

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    32.5 cm

  • Largeur

    24.5 cm

  • Épaisseur

    4.5 cm

  • Poids

    2 630 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Richard Malka

Ardent défenseur de la liberté d'expression, avocat spécialiste du droit de la presse récemment intervenu dans de nombreux procès emblématiques (les caricatures de Mahomet, le film sur le terroriste Carlos .), défenseur de groupes de presse et d'édition ("Charlie Hebdo", "Métro", "Entrevue", le Cherche Midi, Tony Comiti, NRJ.) ainsi que de nombreux journalistes, référent habituel de nombreux médias sur ces problématiques, Richard Malka, continue, à 41 ans, de se consacrer à ses deux métiers.Après le succès de La Face Karchée de Sarkozy (plus de 200.000 exemplaires vendus) et de ses suites, et de la saga judiciaire L'Ordre de Cicéron il signe avec La Pire Espèce son onzième scénario de bande dessinée, manifestement inspiré des nombreux combats auxquels il a pris part et constituant certainement son ?uvre la plus personnelle et la plus politique.

Paul Gillon

Enfant, Paul Gillon séjourne au sanatorium de Berck, dans le Nord, pour soigner sa coxalgie, tuberculose des os due à la répétition de chutes téméraires. Solitaire, il apprend à observer les petits faits imperceptibles et découvre la bande dessinée dont il nourrit son imagination. Quelques années plus tard, cet insoumis qui rêve de théâtre, de cinéma et de music hall signe des couvertures de partitions (pour des chansons de Charles Trenet, Tino Rossi...) et des caricatures, publiées dans "Samedi-Soir", "France-Soir" et "Gavroche", avant de pénétrer l'univers de la BD. À l'hebdomadaire "Vaillant", il reprend Lynx Blanc, puis crée Fils de Chine. Paul Gillon a alors 22 ans, fréquente Saint-Germain des Prés, ses cafés, ses caves, sa faune. Il entre à "France-Soir", au "Journal de Mickey". Puis il se lance avec enthousiasme dans l'aventure de "Métal Hurlant" aux côtés de Druillet, M½bius et Dionnet. S'il s'acoquine toujours avec les comédiens, ce monde qu'il idéalisait naguère se révèle à ses yeux de plus en plus superficiel. Changement de cap : il prend un appartement et se marie. Illustrateur, Gillon est désormais aussi scénariste avec Jérémie. Il conjugue même les deux activités dans Les Naufragés du Temps pour lequel il est coauteur avec Forest, assouvissant ce vieux désir d'oeuvrer en science-fiction. Sa dernière série en date est la saga judiciaire L'Ordre de Cicéron, scénarisée pour l'avocat Richard Malka.Magazines, journaux, albums, il multiplie les supports comme les perspectives de l'imaginaire. Paul Gillon est un Monsieur.

Jean-Michel Ponzio

Après des études de communication, JEAN-MICHEL PONZIO réalise des courts métrages en 3D, puis imagine des décors pour la publicité et le cinéma (Batman & Robin, Fight Club, Heaven.). En 2001, il signe ses premières illustrations pour les éditions J'AI LU avant de s'orienter vers la bande dessinée. En 2004 parait son album « T'ien Keou ». Puis « Exil », adaptation en BD d'un roman de science fiction. Puis il publie 3 tomes du « Complexe du chimpanzé » aux éditions DARGAUD sur un scénario de Richard Marazano, et la série « Genetiks » avec le même scénariste, chez FUTUROPOLIS. Comme pour ses autres projets, le dessinateur utilise sa technique de « dessin d'après photo » pour l'album « Plus belle la vie ».

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4
empty