Petit nécessaire de toilette à l'usage de ceux qui s'astiquent avant les corridas

Petit nécessaire de toilette à l'usage de ceux qui s'astiquent avant les corridas

,

À propos

Années 1980. La Feria de Nîmes est à son apogée. Dans les arènes, un certain Paco Ojeda enchaîne les triomphes, alors que pendant près d'une semaine se pressent sur les boulevards et dans les rues étroites de la ville plusieurs centaines de milliers de personnes. Le très médiatique Yves Mourousi profite d'une Feria pour s'y marier. La Pentecôte nîmoise est une étape obligée sur le trajet officiel des peoples, entre Roland Garros et Festival de Cannes.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Sports > Equitation / Polo

  • EAN

    9782846263122

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    89 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    20 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    202 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Durand

Jacques Durand est une des meilleures plumes du journalisme tauromachique.ÿResponsable de la page tauromachique de Libération, il a été rédacteur en chef des émissions taurines sur Canal Plus, et collaborateur du meilleur magazine télévisé consacré à la tauromachie, Face au toril, sur France 3 Sud. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages, tels que Chroniques taurines (De Fallois, 2003), José Tomás Román (photos de Marie Fouque, Actes Sud, 2004), Rafael le chauve (Verdier, 2007).

Eddie Pons

" Polifacético ! ". C'est ainsi que le chanteur de flamenco Pepe Linarès présente son ami Eddie Pons lorsqu'il leur arrive de pousser un fandango de Huelva. Dessinateur de presse dès les années quatre-vingt, il croque l'actualité politique dans des journaux barcelonais et madrilènes, avant de s'établir dans le sud de la France. Il y poursuit son activité pour la presse régionale et nationale. Réalisateur, il est l'auteur de documentaires et de trois courts-métrages, Don Luis (sur Bunuel), La Mort du torero et Le Matador paroxystique. Eddie Pons trouve l'essentiel de son inspiration dans cette région nîmoise où il est profondément enraciné.

empty