Blake et Mortimer Tome 16 : les sarcophages du 6e continent Tome 1 (d'après Edgar P. Jacobs)

(Scénario), (Dessins)

À propos

À Bombay, un jeune Écossais frais émoulu de l'Université rencontre un jeune Anglais sportif qui ne porte pas encore la moustache. Blake et Mortimer se doutaient-ils qu'à ce moment précis, ils noueraient les fils d'une machination qui trouvera son dénouement en 1958 à Bruxelles ?



Alors que l'Exposition Universelle va bientôt ouvrir ses portes, une menace terrible pèse sur le monde. Des phénomènes électriques surpuissants venus d'on ne sait où ravagent les différents pavillons. Début 1958.



Pour le plus grand plaisir de millions de futurs visiteurs, Bruxelles se prépare à recevoir les pays exposants les plus prestigieux de la planète venus présenter leur culture, leurs connaissances scientifiques les plus avancées et leurs projets de société les plus audacieux dans le cadre d'une somptueuse Exposition Universelle.



C'est ce cadre unique qu'un mouvement terroriste tiers-mondiste dirigé par un mystérieux Empereur indien, revenu de la mort après plus de 2000 ans, a choisi comme théâtre de ses premières actions destinées à déstabiliser les pays occidentaux.



C'est le Professeur Philip Mortimer qui a été choisi par son pays pour diriger le pavillon de la "British Industry" dans lequel la Grande Bretagne est fière d'exposer son savoir scientifique et ses applications technologiques.



Durant toute la durée de l'Expo, ce pavillon sera relié à la base scientifique britannique de Halley, sise en Antarctique. Ainsi, les visiteurs du pavillon installé à Bruxelles pourront découvrir en direct les battements de coeur du 6e continent.



Ce que Mortimer ignore, c'est qu'à partir d'une base secrète voisine en Antarctique baptisée Gondwana, les terroristes vont sournoisement se servir des ondes de la connexion Halley-Bruxelles établie par les britanniques pour envahir et tenter de détruire l'Exposition Universelle au moyen d'une arme redoutable d'un type nouveau.



Ce que Mortimer ignore aussi, c'est que le machiavélique empereur indien qui s'apprête à détruire l'Expo de Bruxelles, n'est autre qu'Açoka. Açoka le mage à qui une poignée de fanatiques indiens reconnaissent l'immortalité et qui avait accusé le jeune Philip adolescent d'avoir tué sa fille bien des années plus tôt. Açoka l'éternel qui lui avait promis de se venger un jour...


Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Tout public > Action / Aventures


  • Auteur(s)

    Yves Sente, André Juillard

  • Éditeur

    BLAKE ET MORTIMER

  • Distributeur

    MDS

  • Date de parution

    09/02/2013

  • EAN

    9782870971802

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    56 Pages

  • Longueur

    31 cm

  • Largeur

    23.5 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    520 g

  • Lectorat

    Tout public

  • Série

    Blake et Mortimer

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Yves Sente

  • Naissance : 1-1-1964
  • Age : 60 ans
  • Pays : Belgique

Yves Sente est né à Bruxelles en 1964.
A l'issue de ses études en Sciences Politiques, en février 1991, il fait son entrée dans le monde de l'édition en tant que rédacteur en chef des Éditions du Lombard, dont il devient le directeur éditorial deux ans plus tard.
En 1998, il propose anonymement à Dargaud le scénario de La Machination Voronov, un nouvel épisode des Aventures de Blake et Mortimer. Ce récit qui se déroule en URSS en pleine guerre froide est accepté par l'éditeur et le dessinateur André Juillard avant d'être plébiscité par la critique et le public.
Le nouvel auteur confirme son talent de scénariste en signant La Vengeance du Comte Skarbek avec Grzegorz Rosinski, pour lequel il remporte, en 2004, le Grand Prix du Scénario de la Chambre Belge des Experts en Bande Dessinée puis en reprenant Thorgal sur proposition de Jean Van Hamme, toujours aux côtés de Rosinski, et Kriss de Valnor aux côtés de Giulio De Vita.
Tout en poursuivant la scénarisation des Aventures de Blake et Mortimer pour André Juillard, il entame la série Le Janitor avec François Boucq.
En 2011, Yves Sente quitte ses fonctions chez Dargaud-Lombard SA pour se consacrer pleinement à l'écriture après s'être vu confier par William Vance la reprise de la série XIII avec Iouri Jigounov. La même année paraît Le Jour du Mayflower, 20e tome de la série.
Fin 2017, il publie Il s'appelait Ptirou aux Éditions Dupuis, avec Laurent Verron au dessin, et Cinq Branches de Coton Noir, avec Steve Cuzor (récit qui reçoit, en Belgique, le Prix Diagonale du meilleur album).
Chez Dargaud, on le retrouve en novembre 2018 aux côtés de Peter van Dongen et Teun Berserik pour une aventure orientale de Blake et Mortimer : « Menace sur Hong Kong », premier épisode de La Vallée des Immortels. Le second tome de La Vallée de Immortels, "Le Millième Bras du Mékong", paraitra en novembre 2019.
L'année 2019 est par ailleurs chargée pour XIII, puisque la série s'enrichit de deux tomes : History (tome 25) et 2132m (tome 26).

André Juillard

(né en 1948. Nationalité française) Après avoir suivi des cours aux Arts Décoratifs de Paris, Juillard entre aux éditions Fleurus en 1974 et commence sa carrière de dessinateur en 1975 avec un western, La Longue Piste de Loup Gris. A partir de cette date, Juillard va enchaîner diverses productions pour Formule 1, Djin, Okapi ou Fripounet telles que Isabelle Fantouri et Les Cathares avec Convard entre 1976 et 1980, ou Bohémond de Saint Gilles en 1976. En 1980, avec Cothias, il entreprend la série qui lui apporte du crédit aux yeux du public : Masquerouge. Puis en 1982, il débute la série Les Sept Vies de l'Epervier qui se situe chronologiquement avant Masquerouge. En 1993, il scénarise et anime Le Cahier Bleu et revient en 1995 avec Plume aux vents, la suite des Sept Vies de l'Epervier. En 1997, il retrouve Convard pour une série d'albums mettant en scène divers personnages de BD : Le Dernier Chapitre, et publie en 1998 dans la revue Bodoï Après la Pluie. Grand Prix d'Angoulême en 1996 et auteur de nombreux ouvrages indépendants comme 75013 Paris, Juillard fait partie des meilleurs dessinateurs réalistes et nombreux sont ceux qui se sont inspirés de son style. Dans l'histoire de la bande dessinée, il y a un avant et un après Juillard.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4 5 6
empty